Ayrton dans le kit de Jerry Appelt pour l’Eurovision de la chanson

Plus de 700 projecteurs Ayrton ont Ă©tĂ© choisis pour la scène du concours de l’Eurovision de la chanson cette annĂ©e. Aucun Ă©lĂ©ment vidĂ©o n’ayant Ă©tĂ© ajoutĂ© au spectacle, c’est le MagicPanel FX qui a servi de base Ă  la conception de Jerry Appelt.
« La coopération avec Ayrton a été essentielle pour le succès du spectacle, explique Ola Melzig, (responsable de production de l’Eurovision Song Contest) et les presque 800 projecteurs Ayrton ont constitué pour Jerry Appelt un ajout non négligeable à sa boîte à outils.
Cela lui a permis de créer un design magnifique, multi plan, absolument nécessaire pour maîtriser ce monstre sans utiliser d’écrans Led ou n’importe quel autre écran vidéo au sein de l’installation. Et devinez quoi, cette vidéo ne nous a pas manqué une seule seconde au cours des huit heures de retransmission que nous avons vécues à Lisbonne.

© Ralph-Larmann

Avec autant de performances différentes nécessitant un look unique et ayant lieu la même nuit, Jerry Appelt avait besoin de projecteurs qui lui donneraient assez de variété et de choix, ainsi que la capacité à pouvoir les associer pour chaque numéro. Il avait également besoin de projecteurs qui soient totalement fiables sur ce site gigantesque dans des conditions de live aussi larges (186 millions de téléspectateurs source European Broadcasting Union).

Jerry Appelt, éclairagiste des extravagances de l’ESC pendant trois années consécutives, a choisi Ayrton parce que cette gamme lui offrait exactement ce dont il avait besoin pour un projet aussi ambitieux : des projecteurs compacts, légers et pêchus avec des optiques efficaces et une fiabilité absolue.
« Tout cela compte et pas seulement du point de vue de mon travail créatif mais également en termes de fluidité d’utilisation, de charge statique, de consommation d’énergie, de résultat en sortie, de service technique, de coût du travail, etc.… Rien ne doit être oublié” conclut Jerry Appelt.
L’esthétique entourant l’ambitieuse scène circulaire imaginée par Florian Wieder repose sur l’interaction tridimensionnelle entre des contre-jours puissants, une série de nervures en bois verticales et un fond de scène composé de 351 projecteurs MagicPanel FX Ayrton fixés sur un mur d’accroche en aluminium fabriqué sur mesure et installé par Ampco Flashlight.

© Ralph-Larmann

Le MagicPanel-FX est une matrice de 5×5 sources Ă  Led Ă  rotation pan/tilt continue, intĂ©grant un système de zoom 3,5° Ă  53°. Ses lentilles carrĂ©es offrent de larges possibilitĂ©s de design pour crĂ©er des graphismes 2D ou des effets volumĂ©triques.
Le MagicPanel-FX a été utilisé à créer des tableaux sur mesure pour chacun des artistes des 43 pays participants : scintillements façon rideau étoilé, effets de mapping, écran basse résolution ou encore projection de faisceaux à travers les nervures scéniques.

L’équipe d’Ampco Flashlight a installé le mur avec une précision millimétrique, utilisant la précision d’un guide laser pour définir la position de chaque MagicPanel-FX et ainsi s’assurer d’une parfaite symétrie. « Nous étions capables de créer de superbes looks avec les MagicPanel-FX qui ont constitué l’ingrédient principal de l’architecture de ce design tout en ajoutant une belle profondeur pour les caméras » nous confie Appelt.

« Le mur de MagicPanel-FX a été utilisé très subtilement sans tentation d’aveugler l’audience en les poussant à pleine puissance, nous dit Marc van der Wel, co-responsable projet avec Marco de Koff, pour Ampco Flashlight. Jerry les a utilisés de façon appropriée pour chaque tableau, avec un maximum d’effets pour offrir à chaque performance un design différent. »
« Sur certains numéros, un écran était installé entre le mur et l’artiste, et la profondeur de l’effet donné par la combinaison entre MagicPanel-FX et rubans de leds sur les lattes en bois était incroyable. Cela montre la qualité du design lumière et ce que ces projecteurs sont capables de faire entre les mains d’un artiste comme Jerry. »

© Ralph-Larmann

Soixante-quatre spots à led Ayrton Mistral TC étaient intégrés à l’arrière du mur, parmi les MagicPanel-FX et utilisés pour créer des rayons de lumière puissants émergeant du fin fond de la scène. « Le Mistral-TC était pour moi le projecteur le plus surprenant et le plus convaincant, commente Appelt. Je n’aurais jamais pensé qu’un projecteur à led, de taille relativement petite, puisse avoir un rendu aussi convaincant et possède un aussi vaste panel de paramètres. Même la qualité de sa lumière est incomparable.”

Quatre-vingt-seize des nouveaux MiniPanel FX, une configuration miniaturisĂ©e en 2×2 sources des MagicPanel-FX, Ă©taient intĂ©grĂ©s en deux rangĂ©es dans le bord de la scène principale faisant face Ă  l’audience. « Ils avaient exactement la bonne taille pour cette fonction et ils ont crĂ©Ă© un effet magnifique. » nous confie Van der Wel.

©Ralph-Larmann

« Ces projecteurs MiniPanel-FX s’intégraient très bien au dessin de la scène, disposés en deux lignes séparées par rail caméra.
Ils reproduisaient le look du fond de scène à l’avant-scène, ajoute Matthias Rau, responsable technique pour l’ESC.
La diversité des éléments disponibles était importante notamment pour donner une ambiance différente à chaque titre : de gros faisceaux à quatre lentilles, des effets wash ou des lentilles simples pour des effets de scintillement. Le zoom est le plus gros avantage de ces projecteurs petits mais puissants pouvaient tout faire. »

Dans l’auditorium, aux façades des balcons au-dessus du public étaient accrochés 112 spots Led à couteaux Ghibli. « Comme tous les projecteurs Ayrton, le Ghibli est très bon en niveau de sortie, température de couleur et intensité des couleurs. Cette très bonne impression nous a permis de valider ce choix” nous explique van der Wel. »
Matthias Rau confirme : « Les Ghibli sont de super projecteurs qui ne nous ont causé aucun problème sur site et se sont révélés particulièrement fiables, avec des modes DMX particulièrement efficaces pour une utilisation optimale des canaux. »

© Ralph-Larmann

30 MagicDot-SX Ayrton ont souligné les bords extérieurs des passerelles circulaires à l’avant de la scène et ont été utilisés pour augmenter la dynamique des effets volumétriques. 60 NandoBeam S6 ont été utilisés sur trois lignes pour un éclairage à contre du public. « Avec un rendement aussi élevé en sortie, ces wash étaient parfaits sur les ponts les plus hauts de cette zone” explique Matthias Rau. « Leur large plage de zoom permet de passer d’un effet de beam à un joli wash avec un même appareil. »

« Les projecteurs Ayrton sont fiables à 100 %” nous confie van der Wel. Nous n’avons pas eu à remplacer un seul d’entre eux au cours des cinq semaines et demie de production. Jerry Appelt, un homme très précis, a fait des choix de projecteurs prudents dans le but de constituer un kit qui fonctionne bien ensemble pour ce concept gigantesque.

© Ralph-Larmann

Les directeurs de projet Marc van der Wel et Marco de Kof ainsi que le directeur de production, Ruud Werkhoven, ont travaillé avec Pixel Light, une compagnie locale portugaise, pour que tout soit en place. « Cela a été un plaisir de travailler avec l’équipe de Jerry et bénéficier de son professionnalisme dans un projet qui vise le plus haut niveau de production et atteint les limites de ce qui est possible en termes de réseau,” nous explique van der Wel.
« Cela a été complexe et nous a mis au défi d’un point de vue technique, artistique et politique, mais c’était également très enthousiasmant pour l’équipe qui a pris part au projet. Nous avons reçu un très bon service de la part des fabricants, dont les techniciens Ayrton. Nous avons appris beaucoup et eu beaucoup de plaisir !

« Je ne veux pas manquer l’opportunité de remercier Ayrton pour le professionnalisme de leurs produits et de l’équipe qui est intervenue sur le site », conclut Appelt.

Plus d’informations sur le site du distributeur français Axente et sur le site Ayrton

Crédits - Texte : Ayrton - Traduction : Allison Cussigh

Laisser un commentaire