LE PONT DU PORT À AUCKLAND PREND VIE AVEC MARTIN

A l’occasion du week-end d’anniversaire de la ville d’Auckland, le 27 janvier 2018, le pont du port s’est transformé pour le lancement de Vector Lights, présentant un spectacle lumière alimenté à l’énergie renouvelable. Cet évènement avait pour but de stimuler l’imagination et mettre en valeur de nouvelles façons d’alimenter la ville.

Cette installation a été conçue, managée, installée et programmée par Mandylights, faisant la démonstration de nouvelles possibilités d’éclairage et d’une façon plus astucieuse de fournir de l’énergie à la ville d’Auckland. Ce projet est issu d’un partenariat de 10 ans entre Vector Limited et l’Auckland Council, fondé sur la création d’une énergie intelligente.

Le pont du port d'Auckland

Le pont du port d’Auckland

La narration de cette performance audiovisuelle est composée de trois chapitres.
La première fait référence à Tama-Nui te Ra (le soleil), la source d’énergie originelle. La seconde Hikohiko (l’énergie électrique) décrit l’énergie et à la technologie. Le final, Hei te Ao Marama (le futur monde des lumières) est un hommage à la diversité et à la culture d’Auckland.
Mandylights, une société de production et de design basée à Sydney, a remporté l’appel d’offres de ce projet de long terme. “Nous avons appréhendé ce projet architectural de la même manière qu’un travail de conception lumière pour une tournée ou un événement” nous explique Richard Neville, directeur général de Mandylights. “Plus simplement, nous cherchions un design original, une conception spectaculaire qui transforme le pont en un spectacle lumière unique.”

Vector Lights cherchait un moyen d’illuminer le pont en économisant l’énergie. La conception lumière devait donc prendre cet élément en compte tout en communiquant les idées et valeurs de la Nouvelle Zélande. “Nous devions être capables de montrer comment les dessins Maori et les motifs traditionnels apparaîtraient sur le pont” ajoute Richard. “Un autre élément créatif important était de mettre en valeur sa connexion avec l’eau.”

Le pont du port d'Auckland

Mandylights a passé beaucoup de temps à étudier l’architecture du pont. Richard a au préalable s’est déplacé à Auckland et a passé une nuit à s’asseoir à différents endroits autour de la ville pour prendre en compte tous les aspects de la structure. Il a imaginé des manières d’accentuer la structure unique des poutres installées sous la chaussée du pont.

“Il y a un nombre de détails fascinants sur toutes les poutres situées sous la chaussée et nous voulions illuminer cette partie” nous dit-il. “Nous devions prendre en considération que les gens pourraient s’approcher du pont et voir tous les portiques simplement en s’asseyant sous la chaussée, cela signifie donc une multitude de points de vue différents.”

Que ce soit de près du pont ou depuis Waiheke Island distant de 30 kilomètres, les lumières sont visibles. C’était donc un gros challenge de pouvoir répondre à ce projet doté de plusieurs niveaux de lecture et offrant aux spectateurs une expérience unique à chacun des points de vue.
L’environnement a probablement été le plus gros challenge car l’équipe a dû subir des vents de plus de 70 km/h, ajoutés aux projections de sel et à la proximité de la mer à certains endroits (proche de seulement 6 mètres).

Le pont du port d'Auckland

“Il y avait un martèlement constant de l’eau et du vent. Les températures à Auckland, situées aux alentours des 30°, rendaient les protections solaires indispensables” commente Richard.
“De plus l’installation devait tenir pendant 10 ans. Les câbles exposés ont donc été un point de réflexion important. Pour couronner le tout, le pont bouge constamment du fait des vibrations dues à la circulation.” Les couloirs extérieurs du pont ont été ajoutés en 1969, soit dix ans après que la structure principale ait été construite. En quelques secondes, cette route peut avoir une amplitude de près d’un mètre en fonction de la charge.

Un autre challenge technique a été la difficulté d’accès aux endroits où les lumières devaient être installées. Rise Pacific, une société basée à Sidney et spécialisée dans les riggs, a conçu et construit un système d’accès unique pour que l’équipe de Mandylights puisse se déplacer facilement.
Depuis le début, Richard était clair, il voulait éclairer le pont avec trois types de projecteurs à leds ayant chacun un style défini. Des Wash étaient nécessaires pour illuminer la structure interne du pont, des strips pour souligner l’extérieur de la structure du pont dans son ensemble, des projecteurs mono source à leds pour les 170 diagonales et verticales situées sous le pont.

Le pont du port d'Auckland

“Nous voulions mettre en valeur la structure interne en éclairant les poutres mais aussi en pointant des projecteurs vers l’eau”, nous explique Richard. “Nous voulions le plus de couleurs et de réflexions sur l’eau possible pour rappeler la connexion entre le pont et l’eau.
Avec les strips, nous voulions souligner la route située sur le pont ainsi que l’arche pour que les gens prennent conscience de sa forme d’arc. Pour finir, nous avons utilisé des mono sources Led pour transformer les poutres extérieures du pont en une surface vidéo de basse résolution, basée sur l’architecture du pont en lui-même.

Mandylights s’est vite intéressé aux projecteurs à led Martin Professional du fait de leur fiabilité et du support technique que pouvait leur offrir le partenaire local d’Harman : Show Technology. “Nous avons travaillé de manière très proche avec Martin sur ce projet car il nécessitait plusieurs produits personnalisés dont un pitch de 505 mm sur les mono sources VC afin que l’acier puisse se dilater et se contracter en fonction de la température extérieure sans arracher les rubans qui lient les projecteurs les uns aux autres pendant les jours chauds.”

Le pont du port d'Auckland

Des ajustements de ce type ont également été nécessaires pour le 1,990 mm Exterior PixLines afin de réduire le nombre de projecteurs nécessaires et leur donner une taille plus adaptée à cette installation périlleuse ; prenant, par la même occasion, l’évolution des températures en compte. Martin a su répondre très efficacement à nos demandes. Avec plus de 90 000 leds installées, c’était leur plus grande installation. Plus simplement, ils nous ont aidés à adapter leurs produits à nos besoins spécifiques.”

“Le fait que Show Technology possède un bureau à Auckland et puisse nous apporter un support sur le projet localement était très important pour nous”, nous explique Richard. “Nous avions peu de temps pour définir les besoins du projet et présenter un premier jet créatif, et le fait que nous ayons pu présenter de véritables échantillons des produits au cours de cette première réunion consacrée au pitch a fait pencher la balance de notre côté.”
Le processus d’installation a pris seulement cinq mois et Richard nous explique qu’il y a eu de nombreuses règles de sécurité à prendre en compte. Du fait de vents violents au niveau du pont, l’équipe a dû s’arrêter de travailler pendant quelques semaines pendant la phase d’installation. A cette occasion, le système d’alimentation en électricité du pont a été reconfiguré pour faire fonctionner la grille avec des batteries alimentées à l’énergie solaire.

Exterior Wash 200

L’Exterior Wash 200 a été choisi pour assurer un éclairage que Richard décrit comme incroyablement brillant et polyvalent. C’est un projecteur puissant, compact et économe en électricité. Il a été conçu pour éclairer des structures de taille moyenne et des façades d’immeuble.

Le pont du port d'Auckland

Un discret coupe flux en option s’intègre parfaitement au design lisse des appareils. Il dispose d’un Ă©cran intĂ©grĂ© pour faciliter son utilisation, une vaste sĂ©lection d’angles de faisceau et il est certifiĂ© IP-65 pour une utilisation extĂ©rieure en continu. Ce Wash a Ă©tĂ© dĂ©veloppĂ© pour des utilisations nĂ©cessitant des faisceaux serrĂ©s et il est construit Ă  partir de leds sĂ©parĂ©es en rouge, vert, bleu et blanc.

“Nous l’avons testĂ© Ă  maintes reprises dans nos bureaux et Ă  nouveau sur site et nous avons conclu qu’il Ă©tait parfaitement adaptĂ© Ă  nos besoins” nous confie Richard. Il a une très belle gamme de couleurs – tout particulièrement la palette des bleus profonds et il est dotĂ© d’un système de frost très facilement interchangeable, ce qui nous a permis d’utiliser les mĂŞmes projecteurs sur tout le pont. A de nombreux endroits, ils projettent sur 10 ou 20 mètres avec un angle de diffusion de 60° et les mĂŞmes projecteurs projettent leur faisceau sur le chenal de navigation Ă  150 mètres.

PixLine 40

La barre à leds d’extérieur PixLine 40 est destinée à diffuser du contenu vidéo pour animer des façades. Elle peut être combinée à une large variété de lentilles et de diffuseurs pour obtenir le rendu adapté à chaque application. Les projecteurs peuvent être ajustés en termes de longueur de projection et de couleur pour s’adapter au besoin de chaque installation, tout en gardant cachée la source d’énergie.

“Martin a été très à l’écoute en créant pour nous un PixLine dont la portée peut s’ajuster et qui est plus longue que celles proposées au sein de leur gamme standard” nous dit Richard. “Nous avons conçu un système de monture spécifique pour les attacher au pont de sorte que l’installation se conjugue correctement avec la route située sur le pont.”

En discutant de l’installation des projecteurs, Richard qualifie ce processus comme remarquablement fluide et avec le concepteur technique de Mandylights, Clint Dulieu, qui maîtrise les contrôleurs P3 du système, les projecteurs ont fonctionné avec leur contenu dans les heures qui ont suivi leur installation.

VC-Dot 9

Mandylights a également travaillé en proche collaboration avec Martin sur la customisation du système de support de fixation du VC-Dot 9 afin de concevoir une série d’équerres pour fixer les VC-Dot au pont.
Le VC-Dot 9 est un ruban léger de points lumineux contrôlables individuellement. Le mapping vidéo sur les VC-Dot est rapide et intuitif via le système de contrôle P3. Chaque point du VC-Dot 9 contient neuf leds en mix de couleurs RGB.

“Pour ce projet, le VC-Dot 9 a bénéficié d’un espacement ajusté pour en disposer plus de 10 000 sur le pont” nous dit Richard.
“Les VC-Dot sont très intéressants dans le sens où quand vous êtes très proche du pont vous pouvez les voir installés avec un espacement de 500 mm le pont étant recouvert de milliers de points colorés.
Puis quand vous vous placez à 1 km de distance, votre œil ne voit pas la distance entre les points et ils apparaissent comme des lignes pleines. Il y a donc deux visions différentes pour le spectateur”.

Le pont du port d'Auckland

ContrĂ´le

Le pont du port d'Auckland

Les 90 000 leds installées sont gérées par le P3 Controller Martin dont la source provient de deux média serveurs. Cependant le système complet est contrôlé par un réseau GrandMA 2.
Pour chaque point de distribution installé sur le pont par Mandylights, il y a un Port Node GrandMA 2. Des nodes supplémentaires sont prévus dans la pièce de contrôle.

“Nous avons distribuĂ© des points DMX partout sur le pont qui sont prĂŞts Ă  fonctionner si nous dĂ©cidons de faire quelque chose de diffĂ©rent, comme l’ajout de projecteurs pour le nouvel an”, a ajoutĂ© Richard.

« De mĂŞme, si nous avons besoin d’intĂ©grer le pont dans d’autres projets, le rĂ©seau peut s’intĂ©grer dans un Ă©norme rĂ©seau de la ville. Il n’y a aucune raison pour qu’un concert organisĂ© au bord de l’eau ne puisse pas utiliser Ă©galement le pont.
Clint Dulieu a travaillé en proche collaboration avec Vector Lights afin de mettre tout le système en ligne pour qu’il puisse être géré à distance. Nous pouvons effectuer la maintenance, obtenir un retour sur un dysfonctionnement, uploader un nouveau contenu et reprogrammer le pont depuis notre bureau à Sydney ou basiquement depuis n’importe où dans le monde où nous serions amenés à nous déplacer.”
Entre les événements spéciaux, la lumière est utilisée pour mettre subtilement en valeur l’architecture du pont chaque nuit.

Energie

C’est le premier pont d’envergure mondiale dont les besoins en énergie sont complètement assurés par des technologies liées à l’énergie solaire et à ses stocks de batterie. Le projet prend en compte un mix de technologies variées utilisant les dernières batteries à énergie solaire et les systèmes peer-to-peer pour fournir une énergie stockée jusqu’au pont. En utilisant les technologies peer-to-peer, il est possible de virtualiser les connexions entre la batterie et le pont afin d’équilibrer l’énergie qui est utilisée et si besoin la transférer à n’importe quel moment.

L’énergie générée par les panneaux solaires, situés dans le quartier de Wynyard, est stockée dans des batteries de marque Tesla. Actuellement il y a 248 panneaux solaires qui seront prochainement complétés pour en obtenir 600 au total.
Des compteurs intelligents, situés sur les batteries, relaient les données des unes aux autres toutes les 10 secondes. Cela signifie de l’information de quantité d’énergie que Vector Lights utilise à chaque instant est renvoyée vers la batterie qui libère ainsi la quantité d’énergie nécessaire sur la grille, assurant ainsi une balance constante.

Le pont du port d'Auckland

En utilisant l’énergie solaire et les batteries pour alimenter Vector Lights, ce sont 13,6 tonnes de carbone qui sont économisées et ne se déversent pas dans l’atmosphère chaque année. Quand les panneaux solaires supplémentaires seront installés, l’économie des rejets carbone atteindra les 24 tonnes.

“C’est un privilège de voir les produits Martin prendre part au projet entourant cette icône qu’est le pont d’Auckland en Nouvelle Zélande” nous dit Ramesh Jayaraman, Vice Président et Directeur Général de Harman Professional Solutions.
“Nous reconnaissons qu’avoir un partenaire local proposant son expertise et ses services est fondamental pour tous les projets. Nous sommes reconnaissants envers notre partenaire Show Technology pour son expertise, sa capacité à innover et son engagement pour chaque projet.”

Et d’autres informations sur le site Martin Lighting et sur le site Algam Entreprises

Crédits - Texte : Martin by Harman – Traduction : Allison Cussigh

Laisser un commentaire