WIcreations équipe le Us + Them tour de Roger Waters

Le spécialiste en ingénierie WIcreations basé en Belgique a participé au design et à la fabrication de trois éléments de décors faits sur mesure, optimisés pour le fret aérien et destinés à être utilisés en extérieur pour la tournée mondiale “Us + Them” de Roger Waters qui a démarré à Rome en Italie. Une paire de tours circulaires de 16,6 mètres de hauteur de chaque côté de la scène supportent 10 projecteurs motorisés et une ligne de système de diffusion.
Le deuxième objet WI est un toit de style industriel ou “roofette” comme il a été nommé pendant la tournée. Il comprend un ensemble de poutres en acier qui peuvent être habillées de revêtements transparents en cas de pluie. Le troisième domaine dans lequel WI est intervenu concerne un système conçu pour attacher un écran à Leds massif de 65 mètres de large au-dessus de la scène et ce en toute sécurité.

Koen Peeters, chargé d’affaires et chef de projet pour WI, a supervisé tous les éléments après avoir été approché par Jeremy Lloyd de Wonder Work, designer de la tournée. Sean Evans et Chris Kansy étant respectivement directeur artistique et directeur de production sur le projet.

Tours PA

Ces élégantes tours sont complètement différentes de ce qui est normalement attendu pour un concert “standard”. Ce sont des tubes d’acier d’un diamètre de 50 cm, recouverts d’un noir mat pour une esthétique épurée et moderne.
Les berceaux soutenants les line array Clair Brothers sont installés sur les tours grâce à un système de levage à poutre en L.
Les palans sont à la base des tours et les arrays sont soulevés au fur et à mesure de leur assemblage. Puis un bras de stabilisation réglable est attaché à un chariot remontant le mât pendant que l’ensemble est monté jusqu’à la hauteur nécessaire.

Un autre palan d’une tonne est attaché à la base de la tour pour monter 10 BMFL Robe BMFL le long d’un rail intégré.
Une casquette transparente protège efficacement de la pluie chaque projecteur individuellement. Quand elles sont installées, elles forment une ligne perpendiculaire parfaite et très esthétique.

Les mâts ont été construits en sections de 3 mètres pour faciliter leur transport par fret aérien tout particulièrement pour les trois spectacles qui concluront la partie latino-américaine de la tournée en octobre.
Les supports dans lesquels les BMFL sont accrochés peuvent bien évidemment accueillir d’autres types de projecteurs motorisés.

Le toit

Sept poutres lourdes en acier délimitent l’espace scénique de 18 x 12 m, tout en respectant l’esprit industriel global de la scène. Un thème qui au fil des ans est devenu une marque de fabrique des concerts de Roger Waters.
Chaque poutre de toit supporte huit Mac Aura ainsi que tous les câbles nécessaires passant à l’intérieur. Les Mac Auras sont connectés à l’aide d’un câble court de 25 cm pour assurer une finition soignée.

Les poutres de toit sont fixées à une structure dont le châssis est situé sous la scène, donc maintenues en place avec une fiabilité sans faille. Au bout de chacune de ces poutres se trouve un projecteur strob/flood à leds SGM Q7.
Une des conditions pour Koen Peters et son équipe était que l’ensemble de la structure puisse être construit manuellement en prévision de scénarios panne de courant empêchant le fonctionnement des palans.

Comme pour toutes les structures WI, le poids et le volume devaient être minimums. Chacune d’elles peut donc être démontée pour être transportée sur quelques diables avant d’être assemblée sur place dans un temps minimum. Les protections de toit en plastique transparent, six morceaux identiques avec deux ailes de chauve-souris s’insèrent dans des rainures le long des poutres de toit en cas de météo à risque.

Le rig du mur Ă  LEDs

La vidéo et les visuels ont toujours été une part essentielle des concerts de Roger Waters. Le mur vidéo de 65 mètres de large par 12 mètres de haut formé de sections de 7,5 m de large a été fourni par UniPix, une société basée en Angleterre. Chaque module se met en place grâce à deux poutres verticales qui sont attachées à la structure de la scène fournie par un prestataire local. Une équipe WI se rend sur les sites et prépare le support puis transporte le pont complet section par section sur l’échafaudage.

Chaque section d’écran dispose de systèmes porteurs capables de rouler le long de rainures verticales, permettant à l’écran de se construire de sa base vers le haut. Grâce à cette méthode chacune de ces sections, mesurant de 7,5 m par 12 m de haut est fermement maintenue en place et protégées du vent dès le début du processus de construction jusqu’au moment du démontage. Cela réduit le risque de voir les morceaux d’écran se transformer en voiles géantes au cas où le vent se lèverait.

Chaque morceau d’écran pèse 4,5 tonnes et s’installe grâce à deux appareils de levage à contrôle de mouvement. Les treuils installés sur scène font partie du package fourni par WI et voyagent avec le décor. Un espace de 40 mm est ménagé entre les écrans pendant l’installation pour éviter des éraflures ou un effet de meulage pendant la construction. Puis ils sont ajustés horizontalement et clipsés les uns aux autres avec précision et sans à-coups.

Le calendrier d’installation du décor qui comporte deux tours, la structure de montage de l’écran vidéo et les deux bases de “roofette se base sur 2 jours de préparation et une journée de production pour chaque événement. Le prochain spectacle en extérieur se tiendra en octobre en Amérique Latine.

Plus d’infos sur le site WIcreations

Crédits - Texte et photos WIcreations - Traduction Allison Cussigh

Laisser un commentaire