R2 Lights, 100% made in Poland

une ode à l’halogène, ou presque, sur le stand R2 Lights

Éclairage et géographie forment un duo restreint. Europe de l’Ouest, Amérique du Nord, Asie de l’Est, en moins de dix nations la messe est dite. Une onzième est cependant en train de rejoindre cette communauté fermée.
Avec un passé industriel glorieux, une main-d’œuvre bon marché et une économie ultra-dynamique, la Pologne peut se targuer d’être l’un des seuls pays à ignorer la crise européenne, tout en maintenant un système éducatif très performant qui fait la part belle aux mathématiques et aux langues étrangères.

Il n’est donc pas étonnant de voir surgir des fabricants polonais, à l’image de Portman et R2 Light, dont les projecteurs sont complètement modernes et résolument vintage. R2 Lights est une filiale d’Imperial Lighting Factory. Cette compagnie, basée à Bialogard, dans le nord-ouest de la Pologne, est spécialisée dans la fabrication de luminaires pour l’architectural et les particuliers.

Les modules triangulaires si particuliers du Jorgos, gérés en matrice

Pour répondre à une demande de Giorgos Stylianou-Matsis, un éclairagiste polonais réputé, R2 Light a conçu un produit bien particulier : le Jorgos.

Ce projecteur unique est composé de seize petites sources triangulaires, assemblées dans un grand triangle de 80 cm de côté. Ces sources peuvent être traditionnelles, lampes halogènes Osram de 60, 100, ou 150 W ou plus modernes avec des leds de 15 W.

Rassurez-vous, avec ces sources Led non seulement la température de couleur est respectée, 2800 K, mais l’effet d’incandescence aussi, avec une baisse de la température de couleur à 2050 K quand l’intensité chute à 10 % de la puissance maxi.
L’IRC est supérieur à 97, l’électronique et les gradateurs sont intégrés. Les Jorgos se contrôlent en DMX et peuvent s’assembler en de multiples matrices, grâce à des points d’accroche disséminés tout autour.

Exposés également à PL+S, deux produits voisins sont en cours de développement.

Cinq Tower assemblées dans un grand mur rectangulaire. La différence entre les leds et l’halogène n’est perceptible que pour les spécialistes.

Le premier est une déclinaison des triangles en colonne appelée Tower. On retrouve les seize sources en version Led, IP65, Flicker Free, pour un rendu très proche.

Le deuxième est beaucoup plus qu’un projecteur. Il s’agit d’ARM, un immense bras robotique articulé tenant fermement six modules Jorgos. Un délire post-punk impressionnant que beaucoup d’artistes rêveraient d’avoir sur scène.

Détail du prototype de l’ARM en mode paparazzi, celui-ci étant installé dans les coulisses

DĂ©tail

Par le design et l’ambiance dégagée, les produits de R2 Lights semblent sortir d’un film de science-fiction slave, où la modernité va toujours de pair avec une certaine nostalgie graphique.
Point de passéisme cependant sur la fabrication, la qualité des produits d’Imperial Lighting dans le secteur industriel n’est plus à prouver.
Leur usine équipée des lignes d’assemblage les plus récentes et leur certification ISO 9001 largement ratifiée sont là pour le prouver.

Il ne leur reste plus qu’à trouver un distributeur en France. Et plus d’infos sur le site R2 Lights

 

Crédits -

Texte & photos : Tristan Szylobryt

Laisser un commentaire