Philippe Sadoughi, directeur des ventes Schoeps en France

Philippe Sadoughi.

Philippe Sadoughi vient d’être nommé directeur des ventes pour la France de Schoeps GmbH. Il apporte à ce poste ses 38 années d’expérience de la distribution, du marketing et des ventes dans l’industrie audio professionnelle.
On l’a connu directeur des ventes et du marketing pour Shure pendant 15 ans puis distributeur exclusif de Sound Devices ces 20 dernières années au cours desquelles il distribuait aussi Aphex, Symetrix, Microtech-Gefell, Audix et Lectrosonics.

Schoeps Mikrofone est une entreprise familiale qui, depuis sa création en 1948, s’est forgé une réputation de fabricant de microphones parmi les meilleurs au monde. Toute la gamme est développée et fabriquée à Durlach, un vieux quartier de la ville allemande de Karlsruhe, par une équipe de 50 collaborateurs, y compris les capsules.

« Avoir été choisi par l’un des fabricants les plus respectables de notre industrie est un plaisir et un grand honneur, déclare Philippe Sadoughi. Travailler à faire progresser une marque prestigieuse telle que Schoeps est aussi une sacrée responsabilité qui m’enthousiasme.

De nombreux projets sont prévus pour mieux faire connaître nos produits, accroître et renforcer notre présence sur les différents marchés avec un meilleur service aux clients et utilisateurs. Comme toujours, je m’appuierai sur les meilleurs partenaires et acteurs pour accomplir cette tâche »
Philippe Sadoughi sera chargé de mettre en place et de superviser le réseau de vente ainsi que le support aux microphones Schoeps dans tous les segments de marché concernés, par l’intermédiaire des réseaux de revendeurs, d’entrepreneurs et de diffuseurs, et d’assurer l’interface entre l’usine et les utilisateurs.

D’autres informations sur le site Schoeps

 

Le système JBL VTX-A8 en webinar avec Bellote le jeudi 4 Juin

Une très belle configuration A8 à l’Atabal de Biarritz. Ça pousse du dB et du bon.

Parmi les nombreux systèmes développés par JBL depuis des années, les systèmes line array VTX Series marquent une étape importante et ouvrent une nouvelle ère en matière de performances et d’intégration système.

Une VTX-A8 sans sa face avant. 8 transducteurs, 3 voies dont deux actives, grave et médium/aigu.

Ces systèmes sont l’application pratique de développements et de technologies protégés par de nombreux brevets. On peut citer le développement de nouveaux transducteurs, guide d’onde, système d’accrochage et de suspension.
Le système VTX intègre également de nombreuses technologies de traitement numérique et de contrôle, développées en étroite collaboration avec les autres marques du groupe Harman.

Bellote en chair et en son. Pas de panique, il sait de quoi il parle !

Le facteur humain est également pris en compte, en apportant à l’ingénieur système des outils techniques nouveaux, simples et performants, permettant le déploiement optimal du système sur tout type d’événement.

Dernier-né de la gamme VTX, le VTX-A8 permet la création de systèmes line array nouvelle génération en intégrant les avancées technologiques de la série VTX-A développée par JBL dans une enceinte compacte, adaptée aux applications de location et d’installation de petit et moyen format.

Pour découvrir le VTX-A8, nous vous invitons à participer au webinar dédié et animé par Laurent Delenclos qui aura lieu le jeudi 4 juin à 14h30. Il abordera tous les aspects du système : enceinte, transducteur, mécanisme d’accroche et de suspension, transport et configuration système avec Performance Manager.

Pour participer, cliquez simplement ici.

Enfin si vous voulez en apprendre plus dés maintenant, nous avons eu le plaisir d’écouter l’A8 à deux reprises.

– Freevox présente le VTX-A8 et le sub VTX B18 en écoute avec Bellote

– L’Atabal à Biarritz avec Bellote et JBL

Le Khamsin-S d’Ayrton, une révélation pour Mika

Mika, charismatique chanteur et auteur de “Revelation” a démarré sa tournée “My Name is Michael Holbrook” à l’automne 2019. Véritablement plébiscité par son public, il a fait salle comble jusqu’au printemps 2020 ou le couperet de la crise sanitaire Covid-19 est tombé.

© Sarah Womack/Brilliant

Le design de Vince Foster pour “Revelation” était propre et simple. Beaucoup d’éclairage au sol, un nombre important de machines en accroches latérales et des ponts aux endroits les plus efficaces. De la même manière, ses choix de projecteurs étaient sans ambiguïté : seulement quatre références de projecteurs différentes et majoritairement des Ayrton. Environ trente projecteurs MagicBlade-FX accompagnaient 121 spots led à couteaux Khamsin-S.

© Sarah Womack/Brilliant

« Tous les spots sont des Khamsin, explique Vince quand nous le lançons sur la conception.
J’ai toujours été un grand fan d’Ayrton. J’ai utilisé une grande variété de leurs luminaires au fil des ans.
Le développement vers les têtes automatisées avec cette combinaison d’une technologie riche en fonctionnalités et d’une ingénierie de qualité est très excitant.

Les Khamsin-S sont partout : au sol, sur les côtés, sur la scène ‘B’ (un podium motorisé) et à contre de cette scène. La scénographie a été basée sur les idées de Mika et de sa sœur Yasmine. Nous voulions un look Music-Hall simple qui laisse le public se concentrer sur Mika.
Le brief était essentiellement de créer quelque chose qui fasse penser au “Baron de Munchausen”, avec une atmosphère humoristique légèrement ironique. C’est un artiste accompli, un véritable showman avec une approche très théâtrale. Un véritable cadeau pour un concepteur lumière. C’est comme un paon. Vous l’éclairez et il se met en scène. »

© Sarah Womack/Brilliant

C’était la première fois que Vince utilisait des projecteurs à Leds en éclairage principal. « J’ai toujours senti que les Leds n’étaient pas assez puissantes pour un gros show en Arénas, mais le Khamsin a prouvé que la Led a maintenant atteint sa majorité.
C’est un excellent projecteur, qui semble avoir tout pour lui. C’est une machine puissante mais très silencieuse très riche en fonctions : roues de gobos, roue d’animation, deux prismes, un frost et, bien sûr, une excellente plage de zoom qui me permet de l’utiliser à la fois comme un wash et comme un Beam. »
Ce spectacle ne comporte pas de vidéo (la scène est balayée de rayures en arc-en-ciel pour rappeler la couverture du nouvel album), et la lumière est centrale pour établir l’ambiance visuelle d’ensemble. Vince Foster a utilisé la palette de couleurs du Khamsin-S à fond pour jouer les couleurs de l’arc-en-ciel.

© Sarah Womack/Brilliant

« Généralement, sur certains mélanges de couleurs, on peut perdre en intensité, notamment quand on ajoute du vert, mais pas avec les Khamsin. Pouvoir utiliser le même appareil pour éclairer le spectacle montre sa flexibilité.

Mika passe beaucoup de temps sur la scène B donc nous l’éclairons à 360° et utilisons les Khamsin à contre avec les poursuites en support. Dans ce cas les couteaux sont très utiles pour encadrer les éléments de décors comme la batterie. J’utilise aussi un unique Khamsin en contre avec gobo rotatif pour son entrée sur scène. »

Dans son kit, il avait aussi une trentaine de MagicBlade-FX d’Ayrton. « Les MagicBlade-FX sont excellents, déclare Foster avec enthousiasme et leur zoom est fantastique. Ils peuvent créer un contre très large sans ruptures, comme un mur de lumière. J’en ai dix sur le pont central, huit au sol et neuf sur la scène B. Ils fonctionnent très bien comme uplighter et on obtient un très joli bain de pieds avec un remplissage uniforme qui ajoute au côté théâtral du show. Je suis également fan du contrôle individuel des sources. Avec les 7 sources je peux jouer des palettes de couleurs dynamiques.

© Sarah Womack/Brilliant

Je suis vraiment content d’avoir choisi l’option Khamsin-S et MagicBlade-FX comme kit de base pour cet éclairage, conclut Foster. Les Khamsin m’ont prouvé qu’ils pouvaient être le choix idéal quand on a besoin d’une lumière polyvalente pour un lieu type Aréna. Ils ont fait mieux que relever le défi. »

Plus d’informations avec le lien vers la version complète de cet article

Et sur le site Axente et sur le site Ayrton

 

Robert Juliat Oz et Roxie2 dans les théâtres de Milwaukee

Depuis plus de 30 ans, la société Studio Gear de Milwaukee fournit des prestations de location, de production et de vente d’équipements audiovisuels et d’éclairage à ses clients partout aux États-Unis.
Tim Cooksy, spécialiste des ventes et de l’intégration de Studio Gear, connaît bien les projecteurs Robert Juliat pour les avoir utilisés à maintes reprises : « Personnellement, dit-il, j’ai installé du Robert Juliat dans toutes sortes de lieux : parcs à thème, salles de spectacle et tournées et je n’ai pas eu une seule mauvaise expérience ces produits »

Récemment, Studio Gear a fourni 4 poursuites à leds Roxie2 de 300 W à la Shorewood High School et une poursuite à leds Oz de 600 W au Milwaukee Repertory Theatre.

Roxie2 au le théâtre Barb Gensler de la Shorewood High School.

D’une capacité de 1 250 places, le théâtre d’art dramatique Barb Gensler de la Shorewood High School est dirigé par Brad Brist, son directeur technique. Le théâtre est plus grand que la plupart de ses homologues, car l’établissement s’engage fortement dans les arts du spectacle avec un programme ambitieux pour ses élèves. En septembre 2019, Brist a investi dans 4 Roxie2. Elles sont arrivées juste à temps pour être utilisées dans Urinetown, la grande comédie musicale d’hiver de la Shorewood High School.

« Il était très logique que l’école achète 4 Roxie2 au lieu de deux poursuites plus grosses, car cela donnait plus d’options créatives aux élèves », explique Cooksy. « L’école produit beaucoup de comédies musicales, et n’avoir que deux poursuites n’aurait permis d’éclairer que des duos.

Roxie2 au le théâtre Barb Gensler de la Shorewood High School.

Avec quatre Roxie2, plus petites et plus légères, les étudiants ont la possibilité de doubler les acteurs pour les duos, d’utiliser plusieurs couleurs pour texturer la lumière ou d’avoir des spots indépendants pour quatre protagonistes ou l’éclairage d’ensemble.

De plus, la plage de zoom de 10,5° à 22,5° de Roxie2 est très souple dans les petits espaces, et avec son faisceau le plus serré, il n’y a pas besoin d’iris et on peut toujours avoir beaucoup de lumière avec le projecteur, même à 10,5°. » Au spectacle Urinetown de la Shorewood High School a succédé une production de l’école secondaire de Xanadu Jr qui employait deux des nouvelles poursuites Roxie2. « Le moteur compact de 300 W de Roxie2 en fait un projecteur idéal pour le lycée. En association avec le contrôle DMX, cela le rendait extrêmement accessible à tous les étudiants », a précisé Cooksy.

Avec ses 720 places, le Théâtre Quadracci Powerhouse est l’un des quatre théâtres qui composent le Milwaukee Repertory Theatre, l’espace le plus prestigieux de la ville. Studio Gear entretient une longue relation avec le Milwaukee Repertory Theatre, et lorsque Cooksy a su que le Quadracci Powerhouse Theatre cherchait à remplacer ses poursuites, Oz se positionnait comme la solution la plus adaptée.

« Le théâtre, axé sur l’action, a une tradition de spectacles à un seul spot placé au centre, à l’arrière d’une salle en fer à cheval, dit-il. Il avait donc besoin d’un unique et puissant projecteur de poursuite, capable de percer l’éclairage général de la scène à une distance de 25 à 30 m. Le zoom de 7°à 14,5° qui équipe Oz est bien adapté car il couvre tous les angles demandés par la scène. »

Oz au Quadracci Powerhouse Theatre.

Oz, acheté en août 2019, a été utilisé dans les productions de West Side Story et La Légende de Georgia McBride cette saison, et le sera sur de nombreux autres spectacles à venir. « Nous avons eu de très bons retours des techniciens et des opérateurs sur le site et la présence de l’Oz a incontestablement amélioré leurs prestations.

Les opérateurs apprécient toutes les caractéristiques d’ergonomie qui font la réputation de Robert Juliat. Les techniciens et les concepteurs aiment aussi le joli champ uniforme fourni par une source led, ainsi que les économies d’énergie et de coûts qui en découlent. »

Plus d’infos sur le site Robert Juliat

 

L’écran LED des NME Awards dopé par Brompton Technology

Les NME Awards, l’un des événements annuels les plus en vue de l’industrie musicale, ont eu lieu le 12 février dernier à Londres avec le design audiovisuel le plus ambitieux à ce jour.
Centré autour d’un écran à leds constitué de 158 panneaux ROE Onyx noir décalés, bordant la scène, il utilisait quatre processeurs à haute capacité Tessera SX40 combinés avec huit distributeurs de données Tessera XD de Brompton Technology.

Après une année d’absence, les NME Awards sont revenus à l’O2 Brixton Academy de Londres pour consacrer les meilleurs talents musicaux de 2019. IMAG Displays, une société britannique spécialisée dans les écrans à leds et la production vidéo, a été chargée de répondre aux exigences en matière d’écran, ce qui intégrait la coordination du contenu pour les 35 remises de récompenses et les multiples prestations en direct.

« Nous avons été mandatés pour fournir un écran led déconstruit original et très innovant, et produire la totalité de l’ensemble audiovisuel, depuis l’installation jusqu’à la fourniture du contenu », explique Charli Harding, co-fondateur et directeur d’Imag Displays.
« La conception de grandes dimensions mettait en œuvre des écrans à leds et une scène échelonnée en gradins à gauche et à droite. C’était un gros défi qui, du fait de sa taille, nécessitait un équilibrage soigné des masses et une accroche à la toiture. »
Le design a été créé par Mark Connolly et Stuart Nunn de Blackbook Live, un directeur de production indépendant sous contrat avec le Broadwick Studio, qui était chargé de la production des Awards.

« Nous avons beaucoup travaillé avec Mark au fil des ans, en particulier sur des projets avec Samsung et Nike », explique Alex Strachan, fondateur et directeur technique d’Imag.
« Nous avons proposé notre ROE Black Onyx 2 mm combiné aux processeurs Tessera SX40, plus des unités de secours, et huit distributeurs de données Tessera XD, car les deux marques sont les leaders de l’industrie en matière de technologie et d’affichage à leds. »
Les travaux sur le projet ont commencé en novembre, avec des plans de conception, les calculs de masse et des esquisses du contenu. La phase de conception a nécessité environ un mois de planification, suivie de plusieurs visites du site et de réunions de production. Lors de la mise en place, il a fallu deux jours pour construire le mur de leds.

« Cela comprenait énormément de câblage : au total, environ 800 m de câble à fibres multiples, alors qu’il en aurait fallu 4 000 m si nous n’avions pas utilisé les XD. Grâce à Brompton, la construction a été beaucoup plus rapide et plus efficace car elle nous a permis de raccorder les panneaux LED de manière immédiate et de tester en continu au fur et à mesure qu’on les montait », poursuit Strachan.

Le processeur Tessera SX40 de Brompton prend en charge les écrans 4K à 60 Hz avec une sortie sur 12 bits par couleur, un redimensionnement à latence nulle permettant d’adapter la source à l’écran, ainsi que toutes les fonctionnalités de traitement particulières propres à Tessera telles que la correction des couleurs ChromaTune et le Réglage des couleurs à l’écran (OSCA). Sur le terrain, le processeur est souvent associé au distributeur Tessera XD, une solution monobloc sophistiquée destinée à gérer les complications du volumineux câblage qui peuvent se présenter avec les grands systèmes d’affichage à LED.

« Nous savions que l’équipe de production des Awards serait soumise à une énorme pression lors de la soirée, avec toute la logistique à gérer et le grand nombre d’artistes qui se produisaient », commente Rob Fowler, directeur principal du développement commercial de Brompton. « Nous étions sûrs que la gamme Tessera les aiderait à piloter la soirée, depuis la résolution de l’écran jusqu’à la qualité des couleurs, la puissance de traitement et la fiabilité, en passant par les procédures de glisser-déposer et de montage vidéo en direct. »

Plus d’infos sur le site Brompton Technology

 

Yamaha dévoile RIVAGE PM5, PM3 et deux nouveaux moteurs

Les deux nouvelles surfaces de contrôle CS-R5 à gauche et CS-R3 à droite et les nouveaux moteurs DSP derrière.

La surprise est de taille. Yamaha complète sa gamme de consoles RIVAGE PM en créant un véritable écosystème de mélange et de transport du signal avec deux nouvelles surfaces CS-R5 et CS-R3 pour les systèmes PM5 et PM3, et deux nouveaux moteurs, le DSP-RX et le plus puissant DSP-RX-EX.
Si vous avez raté le début de cette saga nippone du mixage audio numérique de haut niveau, reprenons depuis le début. Le premier modèle ayant fait son apparition est le système PM10, une grande surface de contrôle avec trois banques de 12 faders, deux écrans tactiles et son grand panneau Selected Channel sans oublier le fameux bandeau en ronce de noyer, ses deux RPio dédiés équipés de pré-amplis Hybrid émulant un transfo et le circuit Silk et son moteur DSP séparé.

L’écosystème Rivage complet

PM10 a aussi introduit un nouveau protocole de transport du signal, le TWINLANe et surtout un rendu sonore d’une très grande qualité. Quelques années plus tard Yamaha a proposé la PM7, non plus une simple surface mais bien une console à part entière car disposant d’un moteur interne, communicant avec les RPio via le même protocole, mais aussi des Rio moins onéreux en Dante. La configuration PM7 a été une façon d’offrir une super console à un prix plus abordable et sans perdre les caractéristiques propres à RIVAGE dont la flexibilité, la puissance et le son.

Les nouvelles surfaces de contrôle

Une hauteur étudiée pour offrir le meilleur confort de travail.

Aujourd’hui Yamaha démocratise la gamme PM en proposant deux nouvelles surfaces plus petites, légères et intuitives pour former deux systèmes, PM5 et PM3.
La surface CS-R5, pour les systèmes RIVAGE PM5, est dotée de trois grands écrans tactiles et d’une section « Selected Channel » condensée, permettant un fonctionnement fluide et simplifié. La profondeur et la hauteur de la console ont été considérablement réduits pour une utilisation plus confortable et une meilleure visibilité à la fois des commandes comme de la scène.

Les nouveaux vumètres, plus détaillés et mieux placés.

Les vumètres désormais situés à côté de chaque fader afin de gagner en profondeur sont d’une grande précision et offrent une visibilité accrue, ce qui facilite les réglages fins des niveaux.
Avec seulement 42 kg, la surface de contrôle CS-R5 est également remarquablement légère et peut être facilement transportée et manœuvrée par deux personnes.

La surface de contrôle CS-R3, pour les systèmes RIVAGE PM3, regroupe toutes les fonctionnalités et les performances de la série dans une console de seulement 114 cm de large, ce qui en fait la plus compacte de la série et présente une configuration de faders identique au reste de la série RIVAGE PM, avec trois baies de 12 faders chacune.

Même si elle ne possède qu’un écran tactile, il fonctionne spécifiquement avec la section Selected Channel pour offrir un contrôle simple et intuitif, familier aux utilisateurs de la série RIVAGE, et facilite la prise en main pour les utilisateurs des séries CL et QL. Une gamme complète de contrôleurs physiques fait également de la surface CS-R3 un excellent choix en tant que console de retours.

Adieu DSP-R10, place à deux nouveaux moteurs DSP

Le nouveau moteur DSP-RX en version EX, presque le double de ressources pour les très grosses configurations.

Au cœur de tout système RIVAGE PM, on retrouve son moteur DSP. Le nouveau moteur DSP-RX fournit 120 entrées, 48 bus de mixage, 24 matrices et 384 instances de plug-in, tandis que le moteur DSP-RX-EX fournit 288 entrées, 72 bus de mixage, 36 matrices et 512 instances de plug-in.

Une vue arrière du DSP-RX-EX avec ses 4 slots pour cartes HY où il faudra par exemple choisir entre des cartes TWINLANe fibre multi-mode HY256-TL avec 300 mètres de distance max, ou les mêmes sur fibre mono-mode, les HY256-TL-SMF, avec une distance max de 2 Km. Les signaux audio numériques sont véhiculés au format 96 kHz et 32 bits. Sacré débit…

Les deux châssis offrent 4 slots pour des cartes HY capables de transmettre et recevoir 256 canaux. Deux slots Mini-YGDAI acceptent un grand nombre de cartes MY différentes. Deux alimentations indépendantes assurent la redondance.
Si vous commencez avec le DSP-RX et avez besoin de plus de capacité de traitement par la suite, un kit d’extension DEK-DSP-RX permettra au DSP-RX d’offrir la même puissance que le DSP-RX-EX.

Une paire de DSP-RX-EX, mais cela marche aussi avec le moteur moins puissant, en mode miroir. La sécurité absolue de PM10, PM5 et PM3. PM7 disposant de son propre moteur ne peut être redondée.

Les nouveaux moteurs permettent également la mise en miroir : deux moteurs DSP-RX ou deux moteurs DSP-RX-EX peuvent être utilisés dans les situations où la redondance est nécessaire.
Si un problème survient sur le moteur DSP maître, le second prend le relais pour que le spectacle puisse continuer, sans coupure. Ceci est vrai, sauf pour la console PM7 qui embarque son propre moteur DSP sans possibilité de mise en miroir avec un moteur externe.
Un choix de deux moteurs DSP avec différentes capacités de mixage, plus un total de cinq surfaces de contrôle, y compris les deux nouveaux modèles, offre aux ingénieurs du son une grande flexibilité pour créer des systèmes parfaitement adaptés à tous les types d’applications.

L’écosystème RIVAGE PM

Tous les systèmes RIVAGE PM utilisent les mêmes moteurs DSP, les mêmes racks d’entrées/sorties et les mêmes firmwares. Ainsi, quelle que soit la surface de contrôle utilisée, le son, les caractéristiques et le fonctionnement de base restent identiques.

Une configuration mettant en œuvre une PM7 disposant de son propre moteur DSP embarqué et un bac R10-S, la surface raccourcie du système PM10. Cela rajoute des voies pour travailler avec 60 faders ou bien à 2 opérateurs. 144 préamplis micros dans trois RPio sont connectés via TWINLANe en anneau.

La fonction « Dual Console » du système permet d’utiliser une seconde surface de contrôle comme « side-car ». N’importe quelle surface de contrôle peut être utilisée un jour en régie face, le lendemain comme console de retours, et ensuite comme « side-car » si nécessaire. De plus tous les modèles présentent la même configuration de faders avec 3 bacs de 12 faders, de sorte que la même organisation de faders peut être maintenue quel que soit le modèle utilisé.

La face arrière du stage rack RPio622 avec ses deux slots pour cartes HY occupés par un module TWINLANe et le second en Dante.

Tout comme les RIVAGE PM10 et PM7, les RIVAGE PM5 et PM3 sont compatibles avec deux principales technologies de réseaux audio numériques : le réseau propriétaire Yamaha TWINLANe (qui peut transporter simultanément jusqu’à 400 canaux audio avec une latence constante extrêmement faible, 125 μs en 96 kHz).
Et le réseau Dante d’Audinate, un standard que l’on retrouve également dans les consoles numériques séries CL et QL, ainsi que dans de nombreuses gammes de produits Yamaha mais dont la latence dépend du nombre de switches traversés, et donc rarement inférieure à 250 μs.

Concernant le TWINLANe, réseau à fibre optique en anneau, il est possible d’utiliser des fibres optiques mono-mode ou multi-mode selon les distances opératoires ; il suffit d’utiliser les cartes d’interface HY256 appropriées, HY256-TL pour la fibre multi-mode ou HY256-TL-SMF (Single Mode Fiber) pour la fibre mono-mode.


Une configuration à deux moteurs EX en mode miroir, mélangeant des RPio et des Rio, TWINLANe et Dante.

Les RIVAGE PM5 et PM3 héritent entièrement de la philosophie des RIVAGE PM de Yamaha : tout rack E/S compatible peut être utilisé sur scène pour des prises de son précises et fidèles, sans coloration, et permettre l’ajout de touches créatives selon les besoins et les envies.

Nouveau firmware version 4.0

Le nouveau firmware version 4.0 à venir sous peu, sera compatible avec l’ensemble de la série RIVAGE PM : du système RIVAGE PM10 au PM3. Cette nouvelle version offre de nombreuses et importantes améliorations de l’interface utilisateur et des fonctionnalités, dont l’ajout d’un nouveau plugin premium, la Reverb EVENTIDE SP2016. Livrée avec de nombreux presets, la SP2016 offre également de nombreuses possibilités d’édition qui permettront aux ingénieurs du son de personnaliser leurs réglages.

Ray Maxwell

Ray Maxwell, vice-président des ventes et du marketing d’Eventide, commente : « Les réverbérations luxuriantes et distinctes du SP2016 d’Eventide original ont été utilisées sur d’innombrables tubes depuis près de 40 ans.
La réverbération originale peut être entendue sur les albums d’Adele, Mariah Carey, Eminem, et bien d’autres. Eventide est honoré de s’associer à Yamaha pour apporter les réverbérations caractéristiques du SP2016 (Room, Stereo Room et Hi-Density Plate) aux consoles RIVAGE PM en version 4.0.

Des couleurs, des afficheurs et des boutons aussi parfaitement restitués…

Les utilisateurs disposeront d’une re-création fidèle du processeur en rack d’origine, grâce à l’utilisation de technologies de modélisation de pointe VCM permettant de reproduire à la perfection le son unique de cette réverbération largement reconnue ».

Par ailleurs, avec cette mise à jour, la série RIVAGE PM est maintenant capable de contrôler le système L-ACOUSTICS L-ISA. Pour chaque canal d’entrée mono ou stéréo, un contrôle direct des objets ou groupes L-ISA sera disponible directement depuis la surface de contrôle RIVAGE PM utilisée. En version 4.0, la RIVAGE PM7 verra également ses capacités de traitement augmenter en supportant 144 canaux d’entrées et 96 bus de sortie contre respectivement 120 et 84 en version 3.

La RIVAGE PM7, le modèle « tout en un » de la famille qui n’a pas été oublié, ses capacités augmentant considérablement.

Yamaha continuera à développer et à ajouter des fonctionnalités à la série RIVAGE PM en fonction des retours des utilisateurs sur le terrain, et continuera à travailler avec de nouveaux partenaires pour ajouter des plugins de qualité supérieure.

RIVAGE PM5 version 4.0 et les deux nouveaux moteurs seront disponibles dès cet été. La surface CS-R3 sera quant à elle commercialisée à l’automne.

Pour aller un peu plus loin

Bien que Yamaha ne fournisse pas d’infos quant à l’architecture ou les technologies employées pour les moteurs DSP du système RIVAGE (processeurs, DSP, FPGA, …, ou mix), on peut néanmoins avoir une idée précise des capacités de traitement pour l’exploitation.

Le pavé de commande propre à toute la gamme RIVAGE, avec ici sur la surface CS-R5, un mélange entre touches réelles et touches virtuelles sur l’écran à droite.

Pour tous les canaux d’entrée (3 patches possibles : A , B et Virtual Sound Check), on dispose d’un égaliseur paramétrique 4 bandes plus deux filtres shelving (4 algorithmes différents), de deux modules de traitement de dynamique (au choix 2 types de compresseurs, gate, de-esser, expander, ducking), jusqu’à 8 plug-ins en insert (sur une bibliothèque embarquée de 50), d’un délai réglable jusqu’à 1000 ms et du routage vers mix stéréo A/B, matrice, direct out, …

Pour tous les canaux de sortie, on dispose d’un égaliseur paramétrique 8 bandes plus deux filtres shelving, d’un module de traitement de dynamique (même choix que sur les entrées), jusqu’à 8 plug-ins en insert, d’un délai réglable jusqu’à 1000 ms et du routing mix vers stéréo, mix vers matrice, mix vers entrée,…

Pour les cinquante plug-ins compris (en standard), les moteurs prennent en compte selon le modèle, 384 ou 512 instances (ressources allouées en insert et envoi). Pour fixer les idées quant aux besoins, par exemple:

– Eventide SP2016 : 16 instances
– Eventide H3000 (Ultra Harmonizer) : 12 instances
– DynEQ4 (égaliseur dynamique 4 bandes) : 3 instances
– Portico 5043 (Neve) : 2 instances
– Portico 5033 (Neve) : 2 instances


Les écrans tactiles de 15” permettent aussi des fonctions telles que le pinch & swipe.

De plus et indépendamment des instances de plug-ins, on a accès à 48 égaliseurs graphiques 31 bandes ou 96 en 15 bandes.

La liaison (directe) entre les surfaces et les moteurs (en Ethernet) ne doit pas excéder 100 m (CAT5). On peut n’utiliser qu’un port (sans redondance).

Dans un système, on peut travailler soit uniquement en TWILANe, soit uniquement en Dante, voire en MADI, soit avec les deux réseaux mélangés selon les racks utilisés et les cartes HY insérées (côté moteurs), en sachant que d’une part les latences sont différentes (transport réseau et conversion) entre les deux réseaux (et deux types de racks) et que dans le cas des racks RPio (TWINLANe) même si on peut insérer une carte Dante, cela ne concerne que l’audio, pas le contrôle depuis la console.

128 entrées et sorties au format MADI.

144 entrées et sorties au format Dante avec SRC.

256 entrées et sorties au format TWINLANe


Nous n’avons pas encore d’informations concernant le prix de la gamme RIVAGE (le moteur du système PM10 change avec le passage du DSP-R10 aux deux nouveaux DSP-RX et DSP-EX-RX) ou quant à la possibilité de voir et essayer les nouveaux produits, mais on ne manquera pas de vous tenir informés dès que ces éléments seront disponibles.

En attendant, découvrez le système PM5 sur ce court film :

Et d’autres informations sur le site Yamaha

Les Robe Esprite éclairent une Famille en Or

Les premières éditions sud-africaines et ghanéennes de l’émission ultra-populaire “une Famille en Or” ont été produites par Rapid Blue et enregistrées en décembre et janvier dernier dans les studios Urban Brew de Johannesburg.
C’est Joshua Cutts qui en signe l’éclairage. Le kit lumière fourni pas Blond Productions intégrait 12 spots led à couteaux Esprite Profile Robe. Cette émission marque les débuts du projecteur sur les plateaux de télévision africains.

Le très populaire American Family Feud Show (nom américain ndlr) a déjà été diffusé dans plus de 50 pays depuis 1976. Il fait partie des émissions les plus anciennes du paysage audiovisuel. Depuis 2010, elle est animée par le célèbre Steve Harvey.
Blond Productions basé à Midrand (Afrique du Sud), est une société de prestation spécialisée lumière, audio et vidéo pour la télévision, le cinéma et la publicité.

C’est donc à “Josh” que le projet a été proposé, l’idée étant de créer un binôme avec Maurits Neethling comme éclairagiste associé. Tous deux ont collaboré avec le scénographe de Dream Sets, Michael Gill pour présenter un package créatif et technique complet à Rapid Blue. Ils ont choisi l’Esprite en sources principales que le distributeur DWR venait tout juste de rentrer dans son catalogue.

Les lignes de conduite basiques des spectacles américains ont été appliquées à l’éclairage et Josh s’est inspiré des précédentes formules en choisissant les mêmes codes couleur. Un décor innovant et esthétique venait parfaire le visuel d’ensemble.
Les deux séries ont été tournées en 4 semaines au rythme effréné de 3 épisodes par jour. Des structures Prolyte supportaient les éléments de décors, avec un maillage de ponts flottants afin de fournir des points d’accès supérieur aux projecteurs.

Josh a utilisé les Esprite pour l’éclairage de face en raison de leur CRI élevé et précision de gradation : “Ce sont des Profile à leds de haute qualité, avec une lumière en sortie fantastique qui permet d’obtenir de superbes rendus camera notamment sur les tons de peaux.”
Le plateau intégrait des éléments multiples (comme des écrans leds ou plasma) en plus de luminaires et nombreuses barres de leds. Avec un sol noir ultra-brillant, particulièrement réfléchissant, il fallait fignoler le placement des sources lumière pour optimiser l’image à l’écran.
Pour Josh, le plus gros challenge en lumière a été de couvrir la large surface qui devait capter tous les mouvements de Steve Harvey (connu pour occuper tout l’espace et de manière énergique) tout en s’assurant que tous les angles de caméras étaient couverts.

En plus des Esprite, le kit lumière comportait 72 autres projecteurs Robe. 48 LEDBeam 100 ont été utilisés pour rétro éclairer les colonnes et autres éléments du décor et pour l’éclairage de contre de l’audience. 24 x LEDWash 300 assuraient la face et les contres de manière plus globale. Enfin, 24 x CycFX 4 étaient positionnés à contre des participants.
Blond possède déjà plusieurs centaines Esprite Profile en parc. “Le retour sur investissement est vraiment excellent. Ce sont des sources qui s’adaptent à toutes les situations,” expliquent les membres de l’équipe, touchant du doigt le fait que la décision a été prise de compléter le parc d’Esprite dans un futur proche.

Le pupitreur Ryan Lombard a été également très impressionné par ces appareils. Il explique que la plupart du temps, il les utilise entre 15 à 40 % de leur intensité, pour optimiser la profondeur de champs des caméras et garder les détails du décor. C’est d’ailleurs un style que Josh cherche tout particulièrement à créer en lumière.
L’enregistrement a été fait à une température de couleur de 4800K sans aucune source tungstène. Ryan a contrôlé les sources lumières avec une console grandMA2 light qui gérait également l’envoi des vidéos d’un média serveur Disguise P3 via un VPU.

Blond a aussi fourni un système son L-Acoustics pour cette série d’émissions qui est actuellement diffusée sur E.TV le dimanche soir en Afrique du Sud.

Pour plus d’information sur les produits sur le site Robe Lighting France

 

Arthur s’empare du trône !

Robert Juliat est heureux d’annoncer le lancement de sa toute nouvelle poursuite à LED 800 W longue portée, Arthur, capable de rivaliser avec le flux lumineux d’une poursuite Aramis 2 500 W HMI à angle égal (jusqu’à 29 000 lumens).
Grâce à une optique serrée (5,5° – 15°) et la puissance de sa source lumineuse 800 W, Arthur garantit des performances indétrônables avec un éclairement supérieur à 2000 lux à 40 m de distance, tout en offrant un rendu lumière de grande qualité avec un IRC élevé (>90) ; critère capital pour une poursuite dont le rôle essentiel est d’éclairer et de mettre en valeur des artistes sur scène.

Ses qualités optiques offrent une répartition de la lumière parfaitement homogène, sans point chaud, et une excellente projection de gobos. Son zoom optique variable (rapport de projection 3:1) permet un contrôle indépendant de la taille de l’image et de la netteté, avec une projection parfaite quel que soit l’angle. La gradation électronique de la source assure la variation d’intensité lumineuse de 0 à 100 % avec un lissage exceptionnel même à faible niveau, et une température de couleur constante.

La consommation énergétique de cette poursuite est minimale grâce à l’efficacité de la source LED. En outre, elle est fonction de l’intensité lumineuse réglée ce qui n’est pas possible avec des poursuites à décharge dont la consommation est constante pendant tout le spectacle. Dotée de plusieurs modes de ventilation, Arthur est particulièrement silencieuse contrairement à ses homologues à décharge, et s’adapte ainsi à tous les lieux et en toutes circonstances.

De conception modulaire, la lanterne d’Arthur facilite les opérations de maintenance. L’alimentation, les drivers et l’électronique font chacun l’objet de compartiments indépendants et amovibles. C’est un avantage évident pour les loueurs et prestataires.

Si Roxie, Oz et Alice, les premières poursuites à LED Robert Juliat ont su convaincre leurs utilisateurs de leur légitimité à remplacer des poursuites à décharge 575 W et 1 200 W, il y a fort à parier qu’ils choisissent Arthur pour monter en puissance.

Arthur est en passe de détrôner tous ses rivaux – Longue vie à Arthur !

Plus d’informations sur le site Robert Juliat

Algam-Audia recherche un(e) chef produit Shure retail H/F – Nantes

Leader de la distribution d’instruments de musique et de matériel audio en France, fabricant des guitares Lâg et des pianos Pleyel, avec un développement à l’international, Algam recherche un(e) chef produit Shure retail pour sa division Audia.
De formation commerciale, marketing ou technique, bac +2 minimum, vous justifiez d’une expérience réussie d’au moins 5 ans en qualité de chef de produit ou technico/commercial (e) sur des produits audio idéalement.

Cliquez sur l’image de l’annonce ci-dessous pour y accéder :

 

Osram AirZing Pro, le tube UV-C killer de virus

Osram propose les tubes AirZing Pro dont le rayonnement UV-C garantit la destruction de virus, notamment le Covid-19 avec 99 % de succès. Une aubaine pour tous les lieux publics fermés.

L’action stérilisante du rayonnement UV-C (200 nm – 280 nm) particulièrement autour de 250 nm de longueur d’onde a été découverte la fin du 19e siècle, et depuis 1960 son action sur l’ADN est entérinée.

Quand un micro-organisme (bactéries ou virus) est exposé à un rayonnement de 253,7 nm, un élément de son ADN/ARN (appelé Thymine) absorbe les photons et subit une transformation telle que la cellule ne peut ni se multiplier ni survivre.

Sur ces bases, Osram a développé la série de tubes AirZing Pro proposée en deux versions, 1,058 m de long pour le 5030 et 1,363 m pour le 5040. Ils émettent un rayonnement UV-C de précisément 253,7 nm, diffusent sur 360°autrement dit ils tuent tous les virus et bactéries exposés à leur lumière sur une zone comprise entre 80-150 m2 qui dépend de la hauteur d’installation. Le Temps d’exposition nécessaire à l’agonie du Covid-19 serait de quelques dizaines de minutes. Cette donnée sera précisée dans un second temps par Osram sous forme d’abaque car la durée est fonction de la distance entre le tube et la surface à désinfecter.


Revers de la médaille, ce rayonnement est très, très nocif pour l’homme. Toute désinfection doit être engagée salle vide. Osram a pour cela prévu une sécurité par infrarouge qui assure un retard de démarrage de 30 secondes et coupe instantanément l’alimentation à la moindre rupture de faisceau.

La ville de Wuhan a déjà installé plus de 1 000 tubes AirZingTM PRO dans 38 de ses hôpitaux en mars 2020

Les lieux qui auront intérêt à s’équiper de ce dispositif sont multiples : milieu hospitalier, écoles, entreprises, transports et bien sûr, théâtres, cinémas, salles de spectacle, clubs, bar, etc.

Ces tubes sont disponibles chez Dimatec

 

Accès à la formation : mesures exceptionnelles pour les intermittents du spectacle

Dans la période exceptionnelle de crise sanitaire qui impacte votre activité, les partenaires sociaux mettent en place des mesures exceptionnelles pour soutenir et favoriser l’accès à la formation  des intermittents du spectacle :

– Si vous êtes en période de carence, celle-ci est levée pour vous permettre de suivre une formation dans cette période particulière.

– L’étude de recevabilité se fait sur 36 mois (versus 24) pour atteindre un nombre suffisant de cachets/jours de travail.

– Si vous êtes primo accédant, la période à compter du 17 mars sera considérée comme une période d’activité afin d’atteindre les deux années requises pour accéder à une for-mation. A noter : seule une formation métier pourra être mobilisée.


Outre vos droits à la formation sur le plan de développement des compétences administré par les équipes de l’Afdas, nous vous rappelons que vous pouvez mobiliser aussi votre CPF ou le CPF de transition, selon votre projet. Contactez votre conseiller Afdas pour vous accompagner dans la constitution de votre dossier de CPF de transition.

Cette période exceptionnelle peut créer de nouvelles opportunités de formations et être ainsi mise à profit pour continuer de développer vos compétences et préparer votre reprise d’activité.
Découvrez l’ensemble de l’offre de formations à distance, métier (sélection de projets pédagogiques reconduits en 2020) et transversales (bureautique, langues, management, sécurité, technologies numériques) en cliquant sur ce lien.

Pour plus d’informations sur les modalités d’inscription et de prise en charge, rapprochez-vous de l’organisme de formation pour un devis puis adressez par mail à vos contacts Afdas habituels vos demandes de prise en charge ou rapprochez-vous de votre conseiller emploi formation.

Et plus d’information sur le site AFDAS

 

Goosera, la formation réseau certifiante

Certification en poche, ces Avengers du réseau sont maintenant prêts à relever le défi partout dans le 255.255.255.255.

La première, toute première session de Goosera AVNT-1, qui s’est tenue début mars, a été un véritable succès. Les stagiaires ont pu, grâce à un programme bien calibré, accéder à de nouvelles connaissances réseau et surtout les valider par la pratique.

Avec Fabrice, ils ont commencé à remplir leur boîte à outils avec méthodologie. La méthode pas à pas, est une notion simple et efficace pour construire son réseau ou le dépanner en cas problème. Elle permet d’éviter le cauchemar du black-out en plein show.

Le super formateur Fabrice fait le point…

..avec le tout premier groupe de stagiaires de l’AVNT-1.


Lors de cette première session, 100 % de ceux qui ont passé l’examen ont obtenu le fameux diplôme. Un beau score qui témoigne de l’accessibilité de cette formation. Les personnes certifiées seront d’ailleurs officiellement référencées sur le site Internet Goosera.com.
Voici leur réaction à chaud en vidéo.


Les notions abordées traitaient des différents protocoles utilisés sur le terrain, leur origine et mise en application, du DMX/RDM, de l’Art-Net et du sACN sans oublier d’approfondir les notions suivantes de DHCP, Dip Switch, Unicast, Multicast…

Le matériel utilisé lors des Travaux Pratiques.

Puis ces connaissances étaient mises en pratique lors de TPs avec des appareils terminaux permis lesquels : testeur DMX, splitter, pupitre, logiciel de monitoring, projecteur, node, câbles XLR ou Ethernet
Un programme dense faisant le point sur l’essentiel du réseau lumière avec le contrôle d’un média serveur, le mélange HTP /LTP et la redirection d’univers.

AVNT-1 est la première formation d’une suite de 5 modules construite selon une progression régulière du niveau de connaissances. Elle a pour objectif d’amener les participants à une maîtrise graduelle de la technologie réseau applicable en situation.

L’ambiance est studieuse lors de l’exercice final d’évaluation.

Plus d’infos sur le site Goosera et sur SLU : LC Formation s’associe à Fabrice Gosnet

Murphy utilise une ChamSys pour le “Covid-19 World Tour”

On dit que l’humour peut faire toute la différence dans la manière dont on gère les moments difficiles. Nicolas “Murph” Murphy est d’ailleurs en phase avec cette devise !
Normalement, à cette période de l’année, le propriétaire de la société de production et de services Murphy est occupé par les tournées de The Piano Guys, Wax Tailor ou d’autres clients. Mais pas en 2020 !

Pas d’inquiétude cependant, avec les spectacles live qui ont été mis en pause, Murph s’est embarqué dans son propre “tour du monde”, tout cela sans quitter ses amis et confiné en toute sécurité dans sa banlieue de Salt Lake City.
Plutôt que de simplement diffuser un groupe en live, il a créé une tournée complète, époustouflante, qui bien que virtuelle, prévoyait des posters et des pass backstage virtuels. Il donnait également de son temps via un service de stream hebdomadaire appelé Social Antidote.
Les looks qu’il a créés pour son ironique “Covid-19 World Tour”, sont également de bonnes répliques de ce qui se fait dans la réalité car il a utilisé huit univers, une console ChamSys MagicQ MQ500 Stadium et 5 node ChamSys SnakeSys R8 Artnet to DMX pour chacun de ses Broadcast hebdomadaires.

“Travailler sur une tournée n’étant pas possible, je me suis dit et pourquoi ne pas en faire une par moi-même ? !” Nous dit Murph. “Ca donne quelque chose à faire alors que je suis chez moi.
Je fais des posters de tournée avec des dates et je les imprime sur des formats d’impression larges qui sont en général destinés à recevoir des infos lumières/vidéo/scéniques. Je fabrique aussi des “pass tournée” plastifiés pour des amis”.

Un des clients de Murph était de la partie pour aider sur la série en streaming “Social Antidote”. “Il avait un entrepôt plein d’appareils de production qui ne servaient à rien, alors pourquoi ne pas les utiliser et éviter à tous de “rouiller” ?” Nous dit-il.
Enregistrée dans un entrepôt reconverti en studio une fois par semaine, la “tournée” aura présenté différents artistes en plus de réaliser un coup de projecteur sur ce qui se fait dans la région, une bonne manière de remotiver la communauté.

Murph est satisfait que sa “tournée mondiale” ait pu égayer la vie de certains et certaines. Il est également reconnaissant qu’on lui ait donné l’opportunité de travailler avec sa console. “Je tourne avec une MQ500 depuis 2017, quand elle est arrivée aux Etats-Unis” explique-t-il. “De ce qui m’a été rapporté, j’étais le deuxième aux USA à être livré et le premier à en emporter une en Amérique du Nord.”

“Le Covid-19 Tour est amusant, mais plus sérieusement, tous mes concerts se sont bien déroulés” poursuit-il. “Donc si pour quelque raison que ce soit, j’étais incapable de faire ce show, un éclairagiste avec un minimum de notions pourrait le faire tourner sans trop de problèmes. Pour ce stream en live, comme pour les autres, je viens le soir qui précède et je m’assois avec la set liste de l’artiste pour faire le point sur les cues d’environ sept titres que je n’avais encore jamais entendus avant.”

Murph est impatient de retourner sur la route. Il décrit la sensation surréaliste de ne pas pouvoir entendre la foule durant un spectacle. “Quand la connexion s’arrête, c’est juste terminé” dit-il. Tout ceci jusqu’à la prochaine semaine d’installation du Covid-19 tour qui sera un pas supplémentaire vers le moment où il pourra reprendre son travail sur les tournées.

Plus d’information sur le site Chamsys et sur le site Sonoss

 

Astera participe à l’approvisionnement de masques

Astera, le fabricant de luminaires à LED, a organisé son usine de 10 000 mètres carrés à Shenzhen, en Chine, ainsi que son personnel aider à fournir des équipements de protection individuelle (EPI) essentiels, y compris des masques. Ces équipements sont désespérément nécessaires dans le monde entier alors que chaque pays continue de lutter contre la pandémie de coronavirus.

Le PDG d’Astera, Norbert Ernst, explique qu’ils étaient sur le point de réduire temporairement l’activité de l’usine, alors que le secteur de l’éclairage de spectacle était calme en raison de la crise, lorsqu’il a été approché par un contact lui demandant s’il serait disposé à aider à la production et la distribution de masques.
« Naturellement, j’ai sauté sur l’occasion », déclare Norbert Ernst, d’aider à contenir le Covid-19.  »
Il estime aussi que le fait que l’usine maintienne une production aidera à un retour rapide à la fabrication des luminaires à leds lorsque les activités conventionnelles commenceront à reprendre.

Deux types de masques sont emballés en toute sécurité à l’usine, les masques jetables standards et les masques respiratoires KN95.
Ils sont d’abord enfermés dans des sacs en plastique aseptisés qui sont scellés, emballés dans des cartons, eux-mêmes placés dans des boîtes sécurisées et sur palettes prêtes pour l’expédition et le transport dans le monde entier.

En temps normal, plus de 250 personnes travaillent à l’usine Astera dans tous les départements. Actuellement, une centaine de collaborateurs (principalement issus de la production, du contrôle qualité et de l’expédition) sont dédiés à ce projet.
L’équipe de gestion d’Astera à Shenzhen envisage d’embaucher temporairement 100 travailleurs supplémentaires pour ce projet de masque, en fonction de la demande.
Le contrat actuel dure 3 mois, après quoi Astera aura la possibilité de continuer cette activité ou de revenir pleinement à la production de ses luminaires à leds sans fil alimentés par batterie.

L’usine / l’entrepôt d’Astera abrite tous les éléments de production impliqués dans le processus de fabrication de ses luminaires, ainsi que d’autres services, y compris de ventes, achats et une partie de l’équipe R&D d’Astera.
Le contrôle qualité, les opérations, la production et l’ingénierie de la marque sont un mélange dynamique de gestion locale et européenne, tandis que le siège administratif de la société, la haute direction et la R&D sont basés à Munich, en Allemagne, ainsi que les ventes et le marketing.

Plus d’infos sur le site Astera

 

d&b, Harman, Luminex, Peavey et Powersoft certifiés EN 54-16

Par une initiative unique de l’industrie audio, cinq fabricants audio professionnels de premier plan ont réalisé la toute première solution d’alarme vocale multifabricants entièrement conforme à la norme EN 54-16.
Cette initiative de PAVA Facilities est ouverte à tous les fabricants souhaitant offrir la conformité EN 54-16, et prouve qu’il n’est plus nécessaire de se procurer des solutions d’alarme vocale conformes à la norme EN 54 auprès d’un seul fabricant.

Une baie conforme EN 54 avec des équipements BSS, Peavey, Crown, d&b et Powersoft.

Lorsque la norme d’alarme vocale EN 54-16 a été établie en 2008, elle était destinée aux entreprises qui fabriquaient l’ensemble du système.
Cette nouvelle initiative permet de construire des systèmes d’alarme vocale de manière modulaire selon les exigences de chaque projet, en utilisant des produits issus de ces différents fabricants.

Avec une certification accordée pour plus de 30 produits, le système certifié comprend le traitement et le contrôle du signal audio à l’aide de matrices Media Matrix Peavey, le traitement de signal audio (BLU) de BSS Audio ainsi qu’une large sélection d’amplificateurs Crown et Powersoft.

Les commutateurs réseau Luminex sont également certifiés pour permettre aux ensembles d’être connectés en liaisons cuivre et/ou fibre optique.
Dans les prochaines semaines, des amplificateurs d&b seront également ajoutés au certificat. Le système prend en charge des connexions analogiques, Dante, AES67, AES3 et BLU-Link.

D’après le chef de projet Roland Hemming (de RH Consulting) : « Ce projet était l’un des systèmes audio les plus complexes jamais construits. Atteindre la conformité EN 54 pour plus de 30 produits en provenance de cinq fabricants n’est pas une mince affaire !
Il a fallu trois ans de tests rigoureux pour y parvenir et on a maintenant créé une plate-forme à laquelle d’autres fabricants d’amplificateurs, de DSP, de microphones et de commutateurs réseau peuvent s’associer pour créer une solution unique et conforme.

Parmi les tests figure le contrôle du rayonnement électromagnétique produit (et de la susceptibilité), CEM ; ici une chambre pour la mesure des perturbations rayonnées (jusqu’à 1 GHz).

Les prescripteurs peuvent désormais construire des systèmes conformes à la norme EN 54 en utilisant une gamme de produits de différents fabricants, ce qui est une première dans l’industrie. »
Plus de détails sur la solution seront divulgués sous peu, ainsi que des informations sur la manière dont d’autres fabricants peuvent obtenir la certification pour que leurs produits deviennent partie intégrante du système.

Pour plus d’information, consulter le site PAVA Facilites