Warm WA-251, une légende allemande accessible

Deux micros statiques allemands ont marquĂ© l’histoire de la musique, le U47 et le ELA-250 / 251. C’est ce dernier que Warm Audio a dĂ©cidĂ© de remettre au goĂ»t du jour, au plus prĂšs du modĂšle original. Sauf son prix.

Les amĂ©ricains de Warm Audio ont Ă©tudiĂ© l’original encore largement utilisĂ© en studio mais dĂ©sormais trĂšs rare et coĂ»teux, pour comprendre comment chacun de ses composants impacte le son, donnant ainsi au WA-251 une vĂ©ritable signature vintage.
Mais cela n’a pas Ă©tĂ© de tout repos de trouver des composants compatibles puisqu’on parle d’un modĂšle nĂ© il y a 60 ans. Trois directivitĂ©s peuvent ĂȘtre choisies grĂące Ă  un sĂ©lecteur Ă  mĂȘme l’alimentation : CardioĂŻde, Omnidirectionnelle et Bidirectionnelle (figure de 8)

Le kit complet incluant en plus du micro, son alimentation servant aussi au choix de la directivité, le cùble Gotham et la suspension indispensable pour le découpler des vibrations solidiennes.

La capsule : Le WA-251 utilise une reproduction custom de la double capsule Ă  gradient de pression vintage type CK12, ici en Mylar de 6 microns comme il se doit dorĂ©e Ă  l’or fin, qui a Ă©tĂ© utilisĂ©e dans le 251, avec un schĂ©ma de perçage et une rĂ©ponse en frĂ©quence strictement identiques. Cette capsule est fabriquĂ©e en Australie, avec un parfait respect des spĂ©cifications vintage.

La lampe : Le WA-251 utilise une lampe slovaque 12AY7 de chez JJ Electronic. Warm Audio a testé trois marques de lampes et a choisi la JJ 12AY7 pour sa réponse en fréquence et sa nature douce et vintage.

Le transformateur : Le WA-251 utilise un transformateur CineMag fabriquĂ© aux USA. Ce transformateur apporte la prĂ©sence dans les aigus et cette largeur dans le bas du spectre attendues d’un microphone style 251.

Le cĂąble : Le cĂąble qui relie le microphone Ă  son alimentation est un des composants qui est souvent nĂ©gligĂ©. Le blindage ainsi que le calibre du fil impactent le son d’un micro Ă  lampe. Warm Audio s’est associĂ© Ă  Gotham Audio en Suisse pour utiliser leur cĂąble 7 broches haut de gamme. Ce cĂąble amĂ©liore la nettetĂ© de l’enregistrement en rĂ©duisant le dĂ©phasage et les effets parasites.

Les condensateurs : Le WA-251 utilise des condensateurs de couplage au polystyrùne, à film Wima ainsi qu’un condensateur français Solen sur la sortie.

Quelques chiffres pour finir et qui sentent bon le tube. Le SPL admissible à 0,5% de distorsion est de 132 dB. Le rapport signal/bruit est de 80 dBA et le bruit équivalent atteint 12 dBA.

Et pour de plus amples renseignements sur le site Freevox

Et pour Ă©couter quelques extraits du WA-251 sur le site Warm Audio

Ecodesign. Les états membres de l’UE votent la réglementation

Des exemptions supplĂ©mentaires accordĂ©es au secteur du spectacle vivant, de la conception d’Ă©clairage et de l’industrie du cinĂ©ma garantissent que la grande majoritĂ© des outils d’éclairage de scĂšne et de studio peut continuer Ă  ĂȘtre utilisĂ©e.

Bruxelles, 15 janvier 2019

Le 17 dĂ©cembre 2018, les États membres ont votĂ© la proposition de la Commission visant Ă  rĂ©viser la rĂ©glementation sur l’Ă©coconception des produits d’Ă©clairage, Ă©galement appelĂ©e « rĂšglement sur l’Ă©clairage unique ».

La European Entertainment Ecodesign Coalition – groupement d’associations europĂ©ennes travaillant dans le domaine du divertissement, du spectacle vivant et du cinĂ©ma/tĂ©lĂ©vision – se fĂ©licite du rĂ©sultat du vote des États membres, car le groupe d’experts a rĂ©pondu Ă  nos prĂ©occupations concernant l’Ă©clairage de scĂšne et de studio.
Notre but est de continuer Ă  offrir la meilleure qualitĂ© et les meilleures expĂ©riences aux professionnels dĂ©diĂ©s Ă  la conception d’Ă©clairage ainsi qu’au grand public. C’est pour cette raison que le groupe de coalition avait demandĂ© un certain nombre d’amendements rĂ©pondant Ă  des exigences essentielles pour nos mĂ©tiers.

La Commission europĂ©enne avait introduit une premiĂšre exemption technique pour notre secteur en juillet 2018, permettant Ă  environ 80 % des types de lampes spĂ©cifiques utilisĂ©es dans le spectacle vivant et le cinĂ©ma d’ĂȘtre exemptĂ©s des exigences de la rĂ©glementation sur l’Ă©coconception.

AprĂšs divers Ă©changes d’opinions et d’informations techniques avec des experts des États membres de l’UE, le texte a Ă©tĂ© rĂ©visĂ© une deuxiĂšme fois pour inclure les points suivants :

  • Alimentation Ă©lectrique en mode veille : Clarification visant Ă  exempter les rĂ©seaux utilisĂ©s sur scĂšne des exigences relatives Ă  la consommation d’Ă©nergie en mode veille
  • Sources de lumiĂšre blanche pour des besoins spĂ©cifiques
  • Sources lumineuses Ă  couleur variable : Extension de la longueur d’onde du Vert
  • Liste des culots de lampes : davantage d’exemptions accordĂ©es

La raison principale des exigences mentionnĂ©es ci-dessus est qu’il n’existe pas actuellement d’Ă©quipements techniques de substitution disponibles pour certains Ă©clairages spĂ©ciaux utilisĂ©s sur scĂšne et dans les studios de cinĂ©ma.
Avec les exemptions supplĂ©mentaires votĂ©es en dĂ©cembre 2018, la grande majoritĂ© des sources lumineuses nĂ©cessaires sur scĂšne, pour la conception d’Ă©clairage spĂ©cialisĂ© et pour l’industrie du cinĂ©ma peut continuer Ă  ĂȘtre utilisĂ©e.

La Commission europĂ©enne publiera une version consolidĂ©e du texte fin janvier 2019. Le vote au Parlement europĂ©en (procĂ©dure de contrĂŽle) est prĂ©vu pour mars 2019. La rĂ©glementation rĂ©visĂ©e sur l’écoconception sera applicable aux États membres Ă  partir de septembre 2021.

Contact pour plus d’informations :

  • Silke Lalvani, EU policy adviser – Pearle*-Live Peformance Europe – Mail : silke@pearle.eu

 

Green Go Wall Panel X. Il va vous coller au mur!

Amateurs de vieilles pubs, vous avez sans doute Ă  l’esprit l’image du Gringo Ă  moustache mais c’est Monsieur Plus qui s’impose, car ce boĂźtier, prĂ©sentĂ© en premiĂšre mondiale sur le stand Axente lors des derniĂšres JTSE, est truffĂ© de bonnes idĂ©es.

Le cofondateur de Green Go (et aussi des interfaces lumiĂšre ELC), Silvio Cibien, Ă©galement Ă  moustache, y lançait sa station de contrĂŽle murale, destinĂ©e Ă  complĂ©ter utilement tout rĂ©seau de la marque hollandaise pour utilisation en coulisses, en local technique, ou en tout autre lieu pour intervenir sans les mains, mais aussi sans prise de tĂȘte. Le Wall Panel X vous donne accĂšs Ă  un maximum de trois canaux, soit vers un utilisateur unique, soit vers tout un groupe.

Pour en accroĂźtre la polyvalence, le Wall Panel X dispose d’une connexion pour combinĂ© micro/casque et d’un haut-parleur intĂ©grĂ© bien intelligible.
Il vous connecte Ă  toute station d’un rĂ©seau Green Go, sur 32 canaux disponibles, dispose d’un programme audio annexe, et d’un canal supplĂ©mentaire pour communication directe sur combinĂ©.
Puisqu’on aborde la question des canaux, un canal supplĂ©mentaire est disponible pour l’intervenant dĂ©fini comme principal (Main Speaker), qui dispose d’un moteur audio dĂ©diĂ©. La communication vers tout un groupe ou en privĂ© vers tel ou tel est donc possible.

Ce boĂźtier comporte plein de fonctions pour simplifier la vie de l’utilisateur de cet appareil de centralisation et de contrĂŽle : Ă©cran tactile TFT couleur, trois boutons rĂ©troĂ©clairĂ©s pour accĂšs direct aux trois canaux principaux, et encodeur rotatif Ă  plusieurs fonctions.
Il sert bien sûr de bouton de volume, mais, une fois appuyé, répond à la source audio la plus récemment adressée. A noter que toutes les données de pilotage de la matrice sont stockées en interne.

RĂ©sumons les points intĂ©ressants de ce “petit gringo vert” :

  • Comme toujours dans le systĂšme Green Go, pas de matrice sĂ©parĂ©e ni d’interface supplĂ©mentaire, donc le Wall Panel X peut se combiner directement avec n’importe quel combinĂ© de ceinture « Beltpack » ou station multicanaux ;
  • Alimentation et transmission via PoE (standard 802.3af-2003) ;
  • Tous les paramĂštres sont stockĂ©s en interne : routing data, configuration gĂ©nĂ©rale du systĂšme, prĂ©fĂ©rences locales et gĂ©nĂ©rales ;
  • Facile Ă  configurer avec le logiciel gratuit Green Go Control
  • Haut-parleur intĂ©grĂ© bien intelligible.

Plus d’info sur le site Axente et sur le site Green Go Digital

Allen & Heath engage Val Gilbert en tant que Directeur Marketing Technique

Allen & Heath annonce l’embauche de Val Gilbert en tant que Directeur Marketing Technique. BasĂ© prĂšs de Londres, il travaillera en support du rĂ©seau international de distribution de la marque.

Val Gilbert

Val Gilbert va avoir en charge l’optimisation des connaissance et de la qualitĂ© de la formation que le rĂ©seau fournit Ă  ses clients. Val a passĂ© les six derniĂšres annĂ©es en tant que Responsable du support technique de Nexo et a une expĂ©rience de dix ans entre France et Angleterre en tant qu’ingĂ©nieur du son.
« Je suis ravi de rejoindre les Ă©quipes d’Allen & Heath. La marque surperforme, sans parler des nouveautĂ©s Ă  venir. Je suis donc prĂȘt Ă  dĂ©velopper les offres de formation d’Allen & Heath au niveau mondial. » nous dit Val Gilbert. « Le talent et l’attention portĂ©e aux utilisateurs est une des forces de cette marque et c’est un honneur pour moi de la rejoindre. »

Rob Clark

Rob Clark, le Directeur Général de Allen & Heath conclut en ces termes :
« Nous sommes enchantĂ©s d’accueillir Val au sein de notre branche technique. Son expĂ©rience lui donne tous les atouts pour nous aider Ă  dĂ©velopper nos programmes de formation, ce qui offrira Ă  nos utilisateurs un support encore plus efficace. Val est dĂ©jĂ  actif au sein de nos Ă©quipes et va partir Ă  la rencontre de nos distributeurs Ă  partir du printemps. »

Et d’autres informations sur le site Allen&Heath

 

Algam recherche un(e) Technicien(ne) Approvisionneur(euse) pour son SAV électronique

RattachĂ©(e) au responsable du SAV Ă©lectronique, vous gĂ©rez l’approvisionnement et le stock de piĂšces dĂ©tachĂ©es pour les marques qui vous sont confiĂ©es. Vous jouez un rĂŽle d’interface entre les Chefs produits, les fournisseurs et les clients.
De formation Bac +2 minimum en Ă©lectronique, vous justifiez d’une expĂ©rience rĂ©ussie sur un poste similaire et vous avez idĂ©alement de bonnes connaissances techniques en audio/son et lumiĂšre.

Cliquez sur l’image de l’annonce ci-dessous pour y accĂ©der :

ArKaos Pro Day, une journée de formation gratuite le 29 janvier

MediaMaster, GrandVJ, les média serveurs, la technologie kling net, seront les thÚmes développés par Cyril Prat au cours de la journée formation ArKaos Pro Day organisée par Freevox le 29 janvier à Villepinte. 10 places sont disponibles.

Cette journĂ©e de formation gratuite s’adresse aux techniciens, ingĂ©nieurs, installateurs et prestataires image autrement dit des personnes riches d’une expĂ©rience de la diffusion et du traitement d’image vidĂ©o pour les applications live.

Vous souhaitez perfectionner vos connaissances ou vous familiariser avec l’étendue des fonctions des logiciels MediaMaster et GrandVJ, n’hĂ©sitez pas Ă  vous inscrire. 10 places sont disponibles

Lieu : Freevox – 78 allĂ©e des Ă©rables – 93420 Villepinte – Horaire : de 9 h 30 Ă  17 h 30

 

Adamson dévoile au NAMM 2019 la CS7p

On l’attendait depuis les annĂ©es Energia et dieu sait si Brock Adamson est persĂ©vĂ©rant. L’ampli numĂ©rique, son processing et la liaison AVB, tous faits maison, sont dĂ©sormais rĂ©alitĂ© et seront prĂ©sentĂ©s en tant que premier modĂšle d’une nouvelle gamme appelĂ©e CS-Series, la CS7p.
NĂ© comme le “National Association of Music Merchants Show” et dĂ©sormais plus international que jamais, le NAMM 2019 se tiendra comme chaque annĂ©e Ă  Anaheim en Californie du 24 au 27 janvier.

Voici Ă  quoi pourrait ressembler la CS7p. En lieu et place d’un appendice mĂ©tallique vide fixĂ© Ă  l’arriĂšre de la S7, il y aura sans doute le module conçu et fabriquĂ© par Adamson.

Adamson a dĂ©cidĂ© d’y dĂ©voiler le premier produit d’une gamme d’enceintes amplifiĂ©es « intelligentes » appelĂ©e CS-Series basĂ©e sur la sĂ©rie S et qui devrait permettre au fabricant canadien de boucler la boucle et enfin intĂ©grer comme les autres leaders mondiaux de la diffusion, le transport et le brassage AVB (plus particuliĂšrement Milan), le processing et l’amplification numĂ©rique dans son offre technique.

Inutile de prĂ©ciser Ă  quel point on a hĂąte de savoir quel sera l’impact sur les autres gammes de produits Adamson et spĂ©cialement des E-Series qui auraient dĂ» bĂ©nĂ©ficier de ces dĂ©veloppements Ă©lectroniques dĂšs 2012 et le Project Energia.

La prĂ©sentation interviendra le 24 janvier Ă  16:00 heure locale sur le stand de la marque (17516, ACC North) et consistera, aprĂšs la prĂ©sentation de la CS7p, une S7 disposant d’un dos bionique, en une discussion Ă  dictaphones rompus pendant une heure avec une super brochette de mixeurs vedette dont un ch’ti gars de chez nous : Demetrius Moore (Drake), Ricki Cook (Hillsong Church), Stephan Themps (Martin Garrix), Scott Eisenberg (Imagine Dragons), Philippe Dubich (Indochine) et Kenny Kaiser (The Killers).

Si vous avez la chance d’ĂȘtre Ă  Anaheim le 23, vous pourrez aussi apercevoir pour la premiĂšre fois la CS7p durant le NAMM’s Media Preview Day qui se tiendra de 15 Ă  17h dans le NAMM Idea Center, ou pour faire plus simple, dans le Lobby du Hall C.

Pour assister à la conférence de presse, prenez contact avec Adamson en écrivant à: press@adamsonsystems.com

Enfin pour dĂ©couvrir tous les secrets de cette nouvelle gamme, cliquez ici, mais soyez patient, aucune image n’est disponible Ă  l’instant oĂč vous lisez ces lignes.

Bénabar, Patrick Chevry & Shure. Du digital au Rex

OriginalitĂ©, souvenirs, proximitĂ© avec le public, nombreuses sont les raisons qui poussent une prod Ă  choisir le Grand Rex. Place rĂ©duite, accĂšs compliquĂ©, acoustique dĂ©licate, nombreuses sont celles qui font un peu tousser les Ă©quipes techniques qui y sont confrontĂ©es, c’est pourtant dans ce haut lieu parisien que nous sommes allĂ©s Ă  la rencontre de Patrick Chevry qui gĂšre les retours de BĂ©nabar.

Le plateau en trois sourires. A gauche et en charge de l’HFferie celui d’Alexandre Silvy. Au centre et arborant un t-shirt qu’on achĂšte Ă  Memphis, celui de Patrick Chevry qui accessoirement mixe les retours et Ă  droite, celui de Nicolas Martin qui est en charge du plateau. Merci pour l’accueil aux 3 !

Nous n’avons pas eu le temps de dĂ©baller notre dictaphone que le dĂ©filĂ© des musiciens qui arrivent sur le plateau commence. Tous plus sympas et bavards les uns que les autres. Pas pratique pour faire des interviews !

SLU : Ils ont l’air nombreux sur scĂšne…

Patrick Chevry (ingé son retours) : Oui, ils sont 8 avec Bruno, et tout le monde chante sauf le batteur.

SLU : Pourquoi le Rex ?

[private]

Patrick Chevry : Des souvenirs. On est dĂ©jĂ  venu en 2004. On y a enregistrĂ© un live et on y avait accueilli Michel Delpech et Henri Salvador. Bien sĂ»r que ce n’est pas une salle Ă©vidente avec ses immenses fauteuils, mais Bruno a suffisamment d’Ă©nergie pour que ça se passe super bien avec son public.

Au Rex, il faut faire des tas de bois Ă  l’ancienne, cacher ce qui est moche et dĂ©corer le reste ! De gauche Ă  droite un peu de C pour le plateau, du Y pour l’orchestre et le 1er balcon et pour finir un J-Sub pour quasi tout le monde ! Merci d&b.

SLU : Acoustiquement ?

Patrick Chevry : Il y a un gros volume, ça rend la salle trĂšs rĂ©verbĂ©rante avec des retours assez gĂȘnants. A peine la façade est ouverte, on retrouve du son sur le plateau par des rĂ©flexions mais aussi par la proximitĂ© avec une partie du systĂšme qu’on est obligĂ© d’y poser. Tu ne peux accrocher qu’une partie des boĂźtes. Le plateau en tant que tel est trĂšs silencieux, Ă  part la batterie, tous les amplis sont Ă  l’arriĂšre et l’ensemble des artistes porte des ears.

La bonne surprise assez imparable quand on sort de l’ascenseur et que et ça joue sur le plateau ! Au repiquage sur l’ampli, deux marques qui se tirent la bourre en HF mais se complĂštent si bien en filaire, en bleu le dynamique Sennheiser e-906 et en rouge le Shure KSM 313 Ă  ruban.

SLU : Tu nous livres l’enchaĂźnement sur un plateau… Pourquoi Shure ?

Patrick Chevry : Depuis que je travaille en HF, j’ai toujours Ă©tĂ© fidĂšle Ă  Shure pour mes liaisons, micro comme ears. J’ai donc demandĂ© Ă  B Live de me constituer un kit de cette marque.

SLU : Tu aimes Shure pour la HF ou aussi pour les tĂȘtes ?

Patrick Chevry : On ne va pas se mentir, pour Bruno j’ai une d:facto. J’ai essayĂ© la KSM9 et je prĂ©fĂšre ce que j’entends au travers de la DPA, mais cela peut ne pas ĂȘtre vrai avec un autre artiste. J’ai du SM58 pour tout le monde sauf lui.

Le meilleur des deux mondes. Un Ă©metteur numĂ©rique AD2 et une tĂȘte d:facto DPA

SLU : Qui a demandé une liaison numérique. Face ou retours ?

Patrick Chevry : Les deux ! On a avec Philou (Philippe Bouic FOH) dĂ©cidĂ©, comme pour les consoles face et retours, de se faire plaisir, d’autant qu’on en avait de bons retours. Je connais Ludo (Sardnal, spĂ©cialiste Shure chez Algam Entreprises) et il m’en a dit que du bien (rires!)

L’Ă©cran du Workbench 6 aprĂšs un scan de l’ATX. Comme le dit Alex « c’est l’anti prise de tĂȘte »

Nicolas Martin (assistant retours et plateau) : Et puis c’est bien de rentrer en AES dans la console, c’est propre, ça ne consomme pas beaucoup, on n’a pas besoin de bouger les frĂ©quences, c’est super stable et…

Patrick Chevry : Et surtout le son. C’est quand mĂȘme bon.

SLU : Cela vous arrive quand mĂȘme de changer de frĂ©quence dans certaines salles…

Alexandre Silvy (assistant retours, HF) : Oui. Quand j’arrive dans chaque salle, je fais un scan. Quand je vois qu’il y en a trop Ă  bouger, je bouge tout, c’est plus simple, rapide et sĂ»r. Je relance un calcul et je suis tranquille. L’AXT600 c’est l’anti prise de tĂȘte. J’ai 4 frĂ©quences d’avance pour les ears au cas-oĂč, mais pour les micros ça roule.

Du beau monde dans un seul rack, celui Ă  ne pas faire tomber du Fen… De gauche Ă  droite l’ATX600, les 7 Ă©metteurs doubles Shure PSM1000 avec leurs coupleurs, les stages de Patrick, puis les 5 rĂ©cepteurs numĂ©riques AD4D, les splits antenne, les 5 rĂ©cepteurs doubles UR4D+ pour les instruments et les stages de Philou Ă  la face.

SLU : La latence ne vous pose pas de problĂšme ?

Patrick Chevry : Non, elle est faible et personne ne se plaint sur scĂšne.

SLU : Tu as quoi en captation?

Patrick Chevry : Dix liaisons numĂ©riques sous la forme de 5 rĂ©cepteurs bi-canaux AD4D et 10 Ă©metteurs AD2. Pour les instruments j’ai 10 liaisons analogiques avec 5 rĂ©cepteurs UR4D+ et tout un lot d’Ă©metteurs pocket UR1 et UR1M en fonction des instruments.

Yamaha l’a fait, DPA le repique, Shure le transmet, SSL le mixe et d&b le diffuse. La vie d’un bugle heureux chez BĂ©nabar…

SLU : As-tu pu comparer la voix de Bruno en analogique et numérique ?

Patrick Chevry : Non, on a manquĂ© de temps pour cela, mais je vois et j’entends la diffĂ©rence avec ce que j’avais avant d’autant qu’il chante depuis la tournĂ©e prĂ©cĂ©dente dans le mĂȘme tĂȘte DPA. Cela n’a rien Ă  voir. J’ai une clartĂ© Ă©tonnante. C’est beaucoup plus limpide et les attaques sont plus franches.

SLU : Comment vous passez-vous la modulation des micros entre les deux stages de vos SSL ?

Patrick Chevry : Pour les 10 liaisons numériques on a un split AES.

Et si on balançait ?

Une vue des rĂ©cepteurs, en haut les Axient Digital avec les 5 bou-boules violettes du Channel Quality, l’indicateur principal de la « santĂ© » de la liaison numĂ©rique et en dessous les rĂ©cepteurs UR4D+ des instruments et leur affichage plus habituel.

Petit Ă  petit les musiciens arrivent et prennent place. Bruno en fait de mĂȘme et les bargraphs sur Workbench commencent Ă  s’animer.
ForcĂ©ment la distance entre les Ă©metteurs et les rĂ©cepteurs Ă©tant trĂšs faible, il n’y a que ceux qui visualisent la modulation qui dansent au rythme des titres de BĂ©nabar.

Patrick quitte sa console et va faire un tour sur scĂšne pour se mettre dans le bain sonore qui y rĂšgne et se rapprocher de ses ouailles. On perçoit distinctement ses « c’est bon ? » et autres « ça te va ? » adressĂ©s avec un grand sourire. 8 sourires lui ayant rĂ©pondu, il revient heureux Ă  la rĂ©gie.

Bruno sur scĂšne tel que le voit Patrick depuis sa 500L. Ne cherchez pas ce dernier, on devine son crane sous son manche de guitare !

SLU : Tu as une paire de bijoux bien cachés !

Patrick Chevry : Oui. Je dispose de deux 480L. J’ai un moteur pour Bruno et un pour les cƓurs sur la premiĂšre et sur la seconde j’en ai un pour la guitare acoustique et l’autre pour la batterie.

La surprise cachĂ©e dans un tiroir sous les Vitalizer… Une paire de tĂ©lĂ©commandes de 480L. Je me disais bien qu’elle Ă©tait belle cette rĂ©verbĂ©ration au casque…

J’ai fait le choix de ces deux Lexicon pour leur son et aussi pour avoir de belles rĂ©verbĂ©rations. Celles de la console ne me satisfont pas pleinement. ..et pour rĂ©pondre Ă  ta question non, elles ne sont pas pilotĂ©es en MIDI.
il y a un seul changement sur tout le concert, je peux le faire Ă  la main (sourires) et il faut avouer que je dĂ©couvre la SSL et certaines fonctions sont pas Ă©videntes Ă  trouver. Moi qui ai mangĂ© de la Midas pendant tant d’annĂ©es, je ne fais pas le malin (rires).

SLU : Tout le monde a l’air content sur scĂšne. Tu leurs donnes quoi ?

Patrick Chevry : Ce qu’ils veulent entendre avec ce qu’il peut y avoir parfois d’Ă©tonnant au niveau du mix. Chacun est alimentĂ© avec un son assez ouvert dans l’espace stĂ©rĂ©o, Bruno notamment Ă  qui je fais de place au centre pour sa voix. Et j’ajoute au batteur un sub pour lui redonner un peu de coffre. Attention aussi Ă  ne pas te fier Ă  ce que tu entends maintenant, ce soir cela va donner beaucoup plus et le son va ĂȘtre trĂšs diffĂ©rent.

Les rĂ©cepteurs Axient Digital et les distributeurs avec, tiens, tiens, de jolis points d’exclamation trĂšs Silencieux…Une pensĂ©e Ă  Gilles et Shitty.

Ce que j’entends dans mes ears est dĂ©jĂ  bon et le couple Axient Digital et SSL n’y est pas pour rien. On est bien loin de la HF Ă  papa ou du filaire de l’Ă©poque oĂč des multis qui n’en finissaient plus d’ĂȘtre longs et des splits un peu sauvages prĂ©levaient leur Ă©cot. Avec un t et sans h. LĂ , c’est la prĂ©cision extrĂȘme que l’aigu du PSM1000 et du Vitalizer mettent encore en avant.

Avoir un son de cette qualitĂ© dans ses oreilles c’est un confort absolu au point que certains sur scĂšne entendent ce qui se passe Ă  jardin ;0) La voix de Bruno est un modĂšle du genre. Fluide et en place, tout juste assouplie par un Distressor en 3:1. La batterie a de l’air un peu comme les cuivres, j’ai beau avoir les oreilles prises par un rhume carabinĂ©, ça sonne.

Non, Patrick ne fait pas des choeurs, mais quand tout le monde porte des ears, il suffit de leur roucouler Ă  l’oreille…

DĂ©marre alors, Ă  la fin de la longue balance, la typique conversation entre les musiciens et l’ingĂ© retours concernant le choix entre le cran Ă  prendre sur le pack ou dans la console pour ĂȘtre plus -confortable- : « …tu peux mettre un cran au pocket et moi un Ă  la console » bref, tout va pour le mieux Ă  cour !

Et d’autres informations sur le site du Prestataire B Live

[/private]

Liste de la Vente aux enchères à Brest le Vendredi 18 janvier. Matériel son, lumière, vidéo

Une vente aux enchÚres publiques se déroulera à Brest le 18 janvier 2019 à 10 h, dirigée par Me Gilles Grannec, Commissaire Priseur Judiciaire.
Elle implique un important parc de matĂ©riel de sonorisation, Ă©clairage, vidĂ©o qui sera exposĂ© entre 9 h et 10 h Ă  l’espace portuaire de l’HĂŽtel des ventes.

Exposition et vente : Espace portuaire de l’hotel des ventes – 250 rue Alain Colas – 29200 Brest.
La liste du matériel est postée sur les sites Thierry-lannon et interencheres et ci-aprÚs :
Liens pour accéder directement aux deux sites : Thierry-Lannon.comInterencheres.com

Les informations importantes

 

Le concours de programmation lumière Hog Factor est lancé

Le concours de programmation sur pupitre Hog est lancĂ© par High End Systems. Les participants sont invitĂ©s Ă  programmer un spectacle de lumiĂšres sur une chanson spĂ©cifique avant le 26 fĂ©vrier. Les prĂ©sĂ©lectionnĂ©s s’affronteront Ă  Prolight+Sound en avril.

Les inscriptions sont maintenant ouvertes pour Hog Factor 2019, qui se tiendra Ă  Prolight + Sound le 3 avril Ă  Francfort. Ouvert Ă  tous les pupitreurs et Ă©tudiants et dĂ©butants – le concours revient Ă  une plus grande Ă©chelle que jamais, accueillant des candidats venus de toute l’Europe, de l’Afrique et du Moyen Orient.

Le concours Hog Factor est nĂ© aux États-Unis (2015) et s’est forgĂ© une rĂ©putation de principal concours de programmation d’Ă©clairage Ă  travers le monde.
Dans la premiĂšre phase du concours, les participants sont invitĂ©s Ă  programmer un spectacle lumiĂšres sur pupitre Hog en partant d’une chanson spĂ©cifique et via un fichier de visualisation. La date limite pour les propositions est le 26 fĂ©vrier 2019.

Ensuite, les juges choisiront trois Ă©quipes parmi les prĂ©sĂ©lectionnĂ©es qui bĂ©nĂ©ficieront d’un voyage et d’un hĂ©bergement gratuits pour Prolight + Sound 2019 (du 2 au 5 avril). Les Ă©quipes s’affronteront avec la performance de leur spectacle lumiĂšres sur le stand High End Systems de l’exposition, devant un public d’experts de l’industrie et un jury qui annoncera ensuite les gagnants.

Nina Mesitz, membre de l’Ă©quipe Status Cue qui a gagnĂ© en 2018, a commentĂ© positivement son expĂ©rience de la compĂ©tition : « L’approche pratique et l’interaction avec les professionnels de l’industrie sont inestimables. Il y a Ă©normĂ©ment Ă  apprendre et des contacts clĂ©s primordiaux Ă  Ă©tablir pour l’avenir. C’est une opportunitĂ© Ă  ne pas manquer pour tous ceux qui se passionnent pour l’Ă©clairage ! »

David Lincecum, vice-prĂ©sident du marketing d’ETC, a ajoutĂ© : « Hog Factor est passionnant, gratifiant et Ă©ducatif pour tous les aspirants praticiens de l’Ă©clairage, mais aussi pour les spectateurs ! Le public est vraiment engagĂ© Ă  chaque instant de la reprĂ©sentation. »

Pour plus d’informations sur la compĂ©tition Hog Factor et pour inscrire votre Ă©quipe, visitez le site High End Hog Factor