Sennheiser entre en scène avec les in-ear IE40 Pro

Sennheiser lance une nouvelle sĂ©rie d’Ă©couteurs dynamiques de retour in-ear. 1er modèle proposĂ©, le IE40 Pro sera commercialisĂ© fin septembre. DĂ©but 2019, il sera rejoint par le IE 400 Pro et le modèle haut de gamme IE 500 PRO.
« L’IE 40 PRO est le premier modèle le plus accessible d’une nouvelle sĂ©rie d’Ă©couteurs dynamiques in-ear professionnels au son fantastique », dĂ©clare Jannik Schentek, chef de produit Professional Audio chez Sennheiser.

Jannick Schentek

Lors de la phase de test sur le terrain, la reproduction du son de l’IE 40 PRO a stupĂ©fait les ingĂ©nieurs et les groupes qui ont pu tester les prototypes. Ils se sont dit enchantĂ©s par la clartĂ© de la reproduction naturelle, qui leur permet de mieux se connecter avec chaque membre du groupe et d’assurer le retour prĂ©cis de leur performance. »

Parmi les premiers Ă  l’avoir testĂ©, Paul Di Leo qui joue de la basse avec la superstar allemande Nena. Paul a testĂ© l’IE 40 PRO sur scène lors de sa tournĂ©e actuelle avec Nena : « Je suis un grand fan de Sennheiser dont j’utilise les produits en tournĂ©e depuis plusieurs annĂ©es parce qu’ils sont rĂ©ellement fiables. Pour moi, c’est ce qui compte le plus quand on se produit sur scène.

La tranquillitĂ© d’esprit ça n’a pas de prix ! Je viens d’avoir la chance de tester les Ă©couteurs in-ear IE 40 PRO en live sur scène. Je n’ai pas Ă©tĂ© déçu par la qualitĂ© lĂ©gendaire de Sennheiser.
Ces écouteurs offrent un son clair et puissant au chant comme aux instruments ; je les recommande vivement sur scène et en-dehors ! ».

Un audio naturel et détaillé qui permet de réduire la pression acoustique

Un transducteur Sennheiser de grande qualitĂ© se trouve au cĹ“ur de l’IE 40 PRO et dĂ©livre un son naturellement chaud, puissant et d’une grande clartĂ©. La distorsion est Ă  très bas niveau, Ă  0,1% Ă  1kHz et 94dB. Les basses et bas-mĂ©diums s’entendent et se ressentent ; un dĂ©lice pour les bassistes, guitaristes et batteurs.

De puissants aimants nĂ©odymes assurent un maximum de punch avec un niveau de pression acoustique de 115dB. Ce son clair et naturel offre l’avantage supplĂ©mentaire de rĂ©duire le stress acoustique pour l’utilisateur, qui peut rĂ©gler les rĂ©cepteurs au niveau le plus bas.

Conception mécanique brevetée

A cette performance audio mĂ©ticuleuse s’ajoute une conception mĂ©canique soignĂ©e incluant un câble avec gaine incassable brevetĂ©e. La connexion se fait dans l’embout si bien qu’elle est protĂ©gĂ©e de l’usure liĂ©e Ă  une utilisation intensive.

Le connecteur certainement plus robuste que les habituelles deux pinoches…

Pour protéger les utilisateurs des bruits de scène ambiants, les IE 40 PRO peuvent réduire le bruit ambiant jusqu’à 26dB.
Ceci est rendu possible par un choix d’embouts en silicone de trois tailles et un embout spécial en mousse à mémoire de forme qui vient épouser parfaitement le conduit auditif.
Comme la longueur du conduit d’une oreille humaine varie, la canule des Ă©couteurs propose deux positions oĂą attacher les embouts. Cette parfaite Ă©tanchĂ©itĂ© offre l’avantage supplĂ©mentaire d’assurer une puissante reproduction des basses.

Les Ă©couteurs IE 40 PRO seront disponibles en version noir et transparent Ă  compter de fin septembre. Ils sont livrĂ©s avec un Ă©tui souple, un outil de nettoyage et des embouts en silicone en trois tailles (S, M, L) ainsi qu’une paire d’embouts Ă  mĂ©moire de forme, taille M.

Nous allons très rapidement écouter les IE 40 PRO, et dès le début de l’année prochaine les 400 et 500 et vous préparerons une synthèse.

Données techniques des écouteurs professionnels IE 40 PRO

  • Type de transducteur : dynamique
  • RĂ©ponse en frĂ©quence : 20 – 18.000 Hz
  • ImpĂ©dance : 20 ohms
  • Pression max : 115 dB (Ă  1 kHz, 1 Vrms)
  • Distorsion harmonique totale : < 0.1 % (Ă  1 kHz, 94 dB)
  • AttĂ©nuation des bruits : < 26 dB
  • Longueur de câble : 1,3 m
  • Poids (avec branchement et câble) : 18 g


Et d’autres informations sur le site Sennheiser

 

Crédits -

Texte : Sennheiser - Photos : Sennheiser et Paul di Leo

Laisser un commentaire