Confinement

Souvenirs de quarantaine : Tristan Szylobryt

C’est Tristan Szylobryt, éclairagiste pour Light&Day, formateur et journaliste de SoundLightUp qui a eu l’idée de ce questionnaire pour prendre des nouvelles de ceux qui croisent notre route. Excellente idée que toute la rédaction a validée.

Nous ajouterons chaque jour les souvenirs qui nous parviendront via le questionnaire à télécharger ici et nous envoyer avec un selfie au format paysage à redaction@soundlightup.com


SLU : Quels sont vos secteurs et zones d’activités ?

Tristan Szylobryt : Je travaille dans l’éclairage live, enregistré ou pérenne, ainsi que dans le secteur de la formation et du reportage, en région parisienne et partout en France.

Comment allez-vous, vous et vos proches ? Etes-vous touchés par le Covid-19 ?

Heureusement, ni moi, ni ma famille ne sommes touchés par ce virus.

Tristan Szylobryt : Où êtes-vous ?

Chez moi, dans mon appartement en banlieue parisienne. J’ai de la chance, il fait beau et j’ai un peu de place.

Quel a été, pour votre activité, l’impact de cette pandémie avant le confinement ?

J’ai peu souffert avant le confinement, hormis un festival reporté et une semaine de cours annulée.

Et depuis le confinement ?

Comme beaucoup, plus aucune activité, même si j’essaie d’assurer le suivi des prochains dossiers pour l’été et une petite continuité de mes cours.

Quels ont été les principaux projets annulés ?

Le salon Prolight+Sound à Francfort, début avril, je n’ai pas de nouvelles des festivals qui m’attendent en juin, comme WeLoveGreen, Hellfest ou FNAC Live.

Quels sont les projets reportés, et à quelle échéance ?

Pour l’instant toutes mes formations jusqu’au 15 avril sont reportées, mais l’AFDAS n’a rien communiqué sur les modalités. Le Mondial du Tatouage lui se tiendra du 16 au 18 octobre.

Quel est l’impact économique pour vous ou votre société, cela risque-t-il d’impacter votre avenir de façon permanente ?

Ma société est encore jeune, je ne sais pas si je pourrai bénéficier du fonds d’aide gouvernemental. Pour l’instant j’ai gelé ma trésorerie jusqu’en juin, mais je ne sais pas comment la situation va évoluer. Je n’ai pas de salariés, je vis sur mes réserves.

Quelles sont vos activités personnelles durant ce confinement ?

Je ne m’ennuie pas ! Sport, bricolage, rangement, paperasse, cuisine et converser avec les amis… Bref tout ce que j’ai repoussé jusqu’à présent par manque de temps !

Comment occupez-vous votre temps professionnel ?

Je finis mes cours sur la GrandMA3, et continue à travailler dessus ainsi que sur les méthodologies d’enseignement à distance. J’en profite aussi pour me perfectionner sur d’autres logiciels, de la vidéo et Sketchup.

Quelle est la première chose que vous allez faire en sortant du confinement ?

Organiser une grande bouffe avec les amis et retrouver ma famille dans les Pyrénées.

Quels sont les projets qui vous attendent à la sortie de cette crise ?

Normalement je vais assurer les formations GrandMA3 prévues et celles repoussées si les circonstances le permettent, et enchaîner avec le Hellfest début juin.

Voulez-vous partager des initiatives ou soutiens créés durant le confinement ?

Beaucoup de fabricants, de centres de formation comme LC ou de simples particuliers proposent des tutos ou des cours en ligne pour se perfectionner dans plein de domaines. Cela ne remplace pas une formation, mais permet à chacun de se mettre à niveau suivant son investissement.
Pour notre métier, Audiens commence à mettre en place un fonds de soutien. Les nouvelles de Pôle Emploi sont encore floues, tout comme les dispositifs d’aide aux entreprises.

Avez-vous des questions ou des conseils à formuler ?

Beaucoup de questions se posent sur les prochains mois, où même sortis du confinement, les mois d’été risquent d’être très pauvres en événements… avant une reprise énorme à la rentrée, avec tous les reports. Cela risque d’être compliqué pour les intermittents et les sociétés du spectacle.
Si j’ai un conseil à donner, c’est de prendre soin de sa famille et de profiter de ce temps pour redonner un coup de neuf à sa maison et à ses envies.

Avez-vous une anecdote surprenante à nous détailler ?

Je n’ai jamais autant bricolé et nettoyé mon appartement que ces derniers jours. J’ai les mains plus usées qu’après une presta !

 

Laisser un commentaire