Adam Hall lance son Centre Expert de Neu-Anspach

L’entrée du centre expert d’Adam Hall

Chaque marque a son histoire, son créateur et son petit garage où tout est né. M. Adam Hall a créé la société en 1975 et a lui légué son nom. Devenue adulte, elle a décidé de se doter d’un lieu à la fois utile, beau et fédérateur, un centre expert illustrant de la plus belle des manières l’ADN d’un groupe trop protéiforme pour se passer d’un tel symbole.
Comble du luxe, deux possibilités vous sont offertes de le parcourir comme un invité soit via une balade en vidéo en compagnie de Vanessa Consolo et Jean Dominique Malgoire en cliquant sur la vidéo ci-dessous, soit par le biais de l’article.


Ne cherchez pas, la petite agglomération allemande de Neu-Anspach où se trouve le centre expert flambant neuf est à quelques kilomètres au nord d’une ville que tout professionnel qui se respecte connaît : Francfort.
Nous y avons été reçus au 1, Adam Hall Straße pour son inauguration le 14 juin avec 600 autres professionnels, juste quelques jours avant que les premières formations et démos client n’y débutent.

Un décor acoustiquement très agréable avec ses briquettes et visuellement très réussi, ici le bout du Come Together, le bar/resto/point d’échange principal.

Les travaux de ce centre expert, carrefour de tous les métiers et de tous les espoirs du groupe allemand ont débuté en 2016.
On parle de centre expert car il est accompagné d’un nouveau bâtiment logistique ultramoderne et est complété par le siège social historique. 5000 m² beaux et utiles.
Un investissement de 14 millions d’euros. 180 salariés travaillent en Allemagne sur un total de 225 pour tout le groupe Adam Hall.


Vanessa et Jean-Dom. Pas cool le soleil dans les yeux !

Nos guides ont été Vanessa Consolo (Communication, marketing and event manager South Europe) basée à Barcelone et Jean-Dominique Malgoire (Sales manager, France) basé en France.
Organisé classiquement par étages, le bâtiment est infiniment accueillant au rez-de chaussé avec son bar/ resto, ses salons et son très bel auditorium.
Très studieux les étages supérieurs avec les équipes de R&D et de markéting et enfin sacrément business au dernier étage que se partagent les show-rooms des diverses marques maison et celles distribuées, et enfin une magnifique terrasse bar où, le climat aidant, des affaires pourront être conclues. Félicitations à l’architecte qui a conçu ces lieux, on s’y sent vraiment bien.


Les rideaux, rouges comme il se doit, et l’installation sonore solide et efficace à base de line-arrays maison VA 8 et de subs en 2 x 18’’ V 218 pour l’auditorium. Le sol en béton ciré appelle de ses vœux du public pour que cette salle donne le meilleur d’elle-même.

Toujours au rez-de-chaussée, l’auditorium fait 320 mètres carrés et peut accueillir plus de 700 personnes.
La scène elle-même avec ses 15 x 7 peut recevoir tout aussi bien des artistes que permettre des présentations produit ou des séminaires.

Ce lieu servira aussi en quelque sorte de show-room pour les produits pros. Il était équipé lors de notre visite avec le line-array LD Systems VA 8 et 10 subs V 218. Un bon outil de travail.

D’un coup de baguette magique, l’ensemble des invités a exaucé nos vœux lors du discours d’ouverture du centre, puis des deux concerts qui ont suivi. Remarquez la passerelle idéale pour celles est ceux qui détestent la foule ou bien n’aiment pas avoir une tête devant eux.

Quelques marches et on atteint les bureaux de la R&D et des chef produits, de même qu’un labo son, une chambre sourde, un labo lumière avec une salle de mesure complète et un labo HF avec une chambre cage de Faraday.
10 ingénieurs y travaillent, définissent les futurs produits, prototypent et testent les produits en phase de développement. La fabrication est ensuite entièrement effectuée en Asie.

La machine à cracher des polaires dans la chambre anéchoïque

La chambre anéchoïque est un modèle dont l’extension dans le grave n’est pas la priorité de par sa taille et l’absence d’absorbeurs au sol, mais ce dernier étant totalement désolidarisé du bâtiment, elle garantit la rigueur des mesures qui y sont effectuées. Elle dispose par ailleurs d’un automate accélérant l’obtention du diagramme polaire des enceintes.

La réponse en fréquence et les polaires horizontales et verticales de la Stinger 28

La chambre anéchoïque électro magnétique ou comment simuler du champ libre aussi pour les ondes RF.

Le labo photométrique avec la sphère d’intégration, seule à même de garantir la mesure précise de la puissance totale émise par une source lumineuse.

La sphère d’intégration ou comment récupérer jusqu’au dernier lumen.

Ici aussi un système automatique permet d’accélérer la prise de mesure d’un projecteur à toutes les focales et puissances.

Enfin un certain nombre de pièces dédiées aux essais de fatigue et de résistance aux aléas du climat, et de prototypage 3D ne nous ont pas été montrées.

Au dernier Ă©tage chaque marque dispose de place pour exposer ses produits dans plus pure tradition du show-room. Le paradis des forces de vente ;0)

Alignées comme à la parade, les enceintes actives ou passives de la marque du groupe LD Systems…

…et deux marques de HP en simple distribution mais qui avec la troisième, Eminence, apparaissent souvent dans les enceintes du groupe Adam Hall

Et qui dit forces de vente… A gauche Gabriel Médrano, tout juste nommé COO de la nouvellement créée filiale Adam Hall North America Inc et Jean-Dominique Malgoire Sales Manager pour la France.


Un chariot élévateur qui porte bien son nom quand on voit la hauteur du stockage.

La visite dans les bâtiments de logistique ne fait que confirmer la première impression, Adam Hall n’a pas fait que mettre les petits plats dans les grands.
Les outils déployés pour fluidifier et accélérer les expéditions sont dignes d’un spécialiste de la VPC avec une zone pour les grandes pièces et une seconde nouvellement bâtie, où s’agitent deux robots infatigables pour les plus petites pièces.

De retour dans le Centre Expert de l’autre côté d’Adam Hall Straße, on converge toutes et tous vers l’auditorium où le ruban va être coupé par Alexander Pietschmann, le CEO, David Kirby, le fondateur et Executive Chairman et enfin Markus Jahnel, le COO du groupe et depuis peu, chargé du Global Business Development.

Alex, Dave et Markus. Pas de pitié pour les rubans rouges !

David Kirby, l’exemple type du grand patron qui a gardé plein d’humour.

Surprise très appréciée par les invités, Dave Kirby ouvre les festivités avec sa valise à instruments historique et siglée à son nom avant d’être rejoint par Alex et Markus pour couper le ruban.

Deux concerts vont suivre, le premier bien rock avec des musiciens issus des rangs d’Adam Hall, le bassiste étant assez haut placé dans l’organigramme et un second où les invités ont pu se déboiter les rotules sur la musique bien connue de deux robots avec un très joli tir groupé des projecteurs maison, dont un certain nombre de nouveautés cachées sur les échelles arrière. Une très belle soirée.

Du son, gros et bon fait par des collaborateurs d’Adam Hall. Regardez bien le bassiste…

Et d’autres informations sur le site Adam Hall

Crédits -

Texte : Ludovic Monchat - Photos Ludovic Monchat et Adam Hall - Vidéo Allison Cussigh

Laisser un commentaire