Dan Hadley utilise les MagicPanel-FX Ayrton pour les Foo Fighters

Le groupe de rock américain, les Foo Fighters, vient d’achever le 18e mois de sa tournée “Concrete and Gold” (béton et or NDLR) démarrée en mai dernier. Concrete and Gold s’est jouée dans tout type de salles : stades, arénas, amphithéâtres, clubs et festivals (la célèbre Pyramid Stage de Glastonbury y compris).

“Je pense que nous avons totalisé environ 120 spectacles” nous explique Dan Hadley, le concepteur lumière du groupe. “Nous avons même eu une semaine en avril avec un enchaînement d’amphithéâtre, stade, festival, et aréna ! »
Les Foo Fighters sont bien connus pour le dynamisme et la durée de leur show approchant souvent les 3 heures. La responsabilité incombait donc à Dan Hadley d’assurer un visuel suffisamment surprenant et captivant pour accompagner toute cette énergie sur scène.

Son kit lumière accueillait 36 MagicPanel-FX Ayrton, les panneaux à led carrés, accrochés sur 12 échelles flottantes et mobiles afin de pouvoir configurer et organiser plusieurs formes de la scène. Les barreaux des échelles tournaient librement afin que les MagicPanel-FX puissent maintenir une orientation verticale en permanence. Dan les utilisait donc pour créer des effets volumétriques des effets de surface, des graphiques et en blinders dirigés vers l’audience car Dave Grohl, le chanteur, aime voir son public.

La tournée étant divisée en deux parties, il fallait mettre au point deux conceptions lumière différentes, chacune d’elles incorporant les MagicPanel-FX. “Pour la première partie, ils étaient installés bas, sur trois ponts statiques en forme de fer à cheval” nous explique Hadley. “Pour le deuxième design, nous les avons regroupés sur des échelles volantes et lumineuses installées au-dessus de la scène et changeant de position tout au long du spectacle.
Ces deux designs étaient très différents du fait des besoins de cette tournée. Le premier avec les ponts statiques a été utilisé pendant plusieurs mois, principalement en festivals où les plannings étaient serrés et où nous devions être capables de nous installer et quitter les lieux très rapidement.
Je voulais également tenir dans un budget et un nombre de camions raisonnable. Heureusement, les MagicPanel possèdent à la fois une présence sur scène et une flexibilité suffisante pour que je les utilise à différents moments. Cela nous a permis de maintenir le kit à son minimum pour accélérer l’installation tout en minimisant l’espace utilisé dans nos camions.”

Dan Hadley avait déjà utilisé des projecteurs Ayrton pour éclairer les Foo Fighters et tout particulièrement le MagicDot-R pour cercler “l’Iron Throne” (le Trône de fer), connu pour avoir transporté Dave Grohl sur scène après sa fracture de la jambe. Le MagicBlade-R était également présent lors de la tournée Sonic Highways en 2015, et maintenant, la gamme des MagicPanel n’a plus de secret pour lui.

“J’ai choisi le MagicPanel-FX sur Concrete and Gold pour diffĂ©rentes raisons” explique-t-il, “Principalement pour l’espèce de mouvement visuel que peuvent crĂ©er les pixels et qui ajoute un effet dynamique, assez proche de ce que peut donner la vidĂ©o, tout en servant l’éclairage de la scène. Bien que les MagicPanel-R le fassent très bien Ă©galement, la prĂ©sence du zoom dans les MagicPanel-FX l’a rendu plus facile Ă  utiliser car il permet de contrĂ´ler le caractère architectural du faisceau.
Etre capable d’avoir une colonne de couleur très fine avec un “zoom in” puis de pouvoir envoyer un scintillement doux de type étoile filante tout en effectuant un “zoom out” sur le titre suivant et cela avec la même machine est assez remarquable.”

Dan Hadley a pleinement utilisé la nature dynamique du système d’accroche en déplaçant les échelles afin de reproduire la forme de diamant de l’écran ou encore, en les divisant selon des agencements irréguliers. “Je pouvais ainsi obtenir un joli dégradé de couleurs en plus d’une animation fonctionnant très bien” nous dit-il. “Sur le show, j’utilise seulement une ou deux des macros intégrées dans les MagicPanel, tout le reste a été programmé sur mesure pour chaque titre. J’ai même réussi à recréer le nouveau logo “FF” pour une chanson juste pour le fun”.

Dan Hadley a programmé toute la lumière lui-même et pupitré le spectacle depuis une GrandMA2 : “Le groupe étant assez flexible par rapport à la set-list” explique-t-il. “La plupart de mes effets sont liés à des faders de vitesse pour pouvoir les suivre dans leurs changements. Les MagicPanel-FX sont tous en mode étendu afin d’avoir un maximum de contrôle de leurs fonctionnalités, qui ne sont limitées que par mon propre temps de programmation et ma créativité.
Hadley admet avoir quelques fonctions préférées en plus du zoom du MagicPanel-FX : “il y a quelques moments où je suis capable de mimer ce que le contenu vidéo est en train de représenter et les MagicPanel deviennent alors des versions en 3D de ce qu’il se passe en 2D à l’écran. Cela me donne la capacité d’apporter un contenu 2D au royaume de la 3D assez facilement, ce qui n’arrive pas si souvent avec des appareils plus conventionnels.”

Les MagicPanel-FX ont été fournis par PRG pour l’ensemble de la tournée. Ils ont prouvé qu’ils pouvaient être à la fois fiables et faciles à entretenir. “C’est peut-être l’équipement mobile le moins problématique de la tournée, ce qui est certainement dû au fait qu’ils vivent sur des échelles ” explique Dan. “La quantité de poussière qui s’est accumulée au-dessus de ces appareils est un indicateur de leur taux de remplacement, c’est-à-dire rarement.”

Plus d’information sur le site Axente et sur le site Ayrton

 

Crédits -

Texte : Ayrton - Traduction : Allison Cussigh

Laisser un commentaire