Delphine Hannotin rejoint Yamaha

Delphine Hannotin au PL+S 2019

Disposant d’un spectre de compĂ©tences allant du mixage Ă  la diffusion qui a fait d’elle une professionnelle et formatrice respectĂ©e, Delphine Hannotin rejoint Yamaha Music Europe en tant que Manageuse Recherche et DĂ©veloppement. L’annonce en a Ă©tĂ© faite au PL+S 2019.

Pour celles et ceux qui ne la connaissent pas, Delphine est une personne aussi discrète que compétente, et Dieu sait si elle est compétente, nous avons donc fait cet entretien à trois avec Bertil Sommer AKA DJ BerSom, le Chef de ventes audio pro de Yamaha, qui nous a aidé à comprendre la stratégie de la maison aux trois diapasons.
Formatrice depuis presque 20 ans Ă  l’INA et aussi consultante pour Yamaha, on l’a retrouvĂ©e frĂ©quemment sur le terrain lors de nos grandes messes musicales et tĂ©lĂ©visuelles hexagonales pour Ă©pauler les Ă©quipes de Silence ! y compris au système oĂą elle excelle tout autant que sur les consoles au bandeau en ronce de noyer (pas vrai Alex ! NDR).

SLU : Est-ce que d’une certaine manière tu te poses toi aussi ?

Delphine Hannotin : Non pas vraiment, ça fait un bout de temps que je suis Ă  l’INA, mais c’est vrai que j’ai toujours fait des prestations Ă  cĂ´tĂ© ce qui fait des grosses semaines. On a toujours travaillĂ© en bonne intelligence avec l’INA d’autant que j’ai formĂ© dans les creux d’activitĂ© quand il y a des intermittents, et travaillĂ© en pleine saison, lĂ  oĂą il y a moins de demande en termes de formation.

SLU : Bye-bye l’INA, bonjour Yamaha. Depuis quand ?

Delphine Hannotin : Lundi 1er avril (nous sommes le 2 en plein PL+S NDR)

Delphine Hannotin et Bertil Sommer lors du PL+S 2019. Cette photo a Ă©tĂ© prise Ă  la 10ème heure d’anciennetĂ© de Delphine…

SLU : Tu nous expliques ton rĂ´le et oĂą on aura la chance de te voir ?

Delphine Hannotin : Etant française je vais essentiellement travailler en France mais je vais aussi beaucoup voyager puisque la maison mère européenne est en Angleterre et les consoles PM, ce sur quoi je vais principalement travailler, sont présentes très largement aussi en dehors de nos frontières.

Bertil Sommer : Je suis ravi que Londres ait choisi une française pour complĂ©ter le pool d’experts en charge d’assister nos utilisateurs mais aussi de synthĂ©tiser leurs commentaires et envies afin d’alimenter le bureau d’Ă©tudes au Japon.
Delphine va devenir une sorte d’ingĂ©nieure application et va ĂŞtre rattachĂ©e au Research and Marketing, ce qui chez Yamaha est appelĂ© le R&M. Ce dĂ©partement basĂ© Ă  Londres fait partie du pĂ´le R&D Europe. Le renfort de Delphine se fait surtout autour de Rivage.

SLU : Delphine sortira d’Europe ?

Bertil Sommer : Oui c’est prĂ©vu (regard mi-amusĂ© mi-surpris de l’intĂ©ressĂ©e NDR) elle va rapidement aller aux USA. Yamaha veut disposer de gros spĂ©cialistes capables d’aller partout dans le monde supporter Rivage.

SLU : Ton Ă©tĂ© sera chaud et suisse on imagine…

Delphine Hannotin : Ohh oui, Vevey, j’arrive, mais mĂŞme le mois de mai s’annonce chargĂ© !

SLU : Yamaha a décroché le pompon en Suisse ?

Bertil Sommer : Je crois que nous aurons 7 scènes en Rivage, plus la captation sur Nuage avec Nuendo. Grosse config en TwinLane ! Delphine aura de quoi s’amuser d’autant que la durĂ©e de cette FĂŞte des Vignerons est telle que cela s’apparente plus Ă  de l’installation fixe qu’Ă  une prestation !

La PM7 lors de sa prĂ©sentation Ă  l’ISE 2018 par Andy Cooper, un des futurs proches collègues de Delphine.

On ne peut que souhaiter bonne route et gros son Ă  Delphine et fĂ©liciter Yamaha Music Europe pour sa prise qui ne doit certainement rien Ă  l’Ă©quipe française du fabricant nippon. Comme on dirait en Belgique : « non, peut ĂŞtre ! » ;0)

Et d’autres informations sur le site Yamaha

 

Crédits -

Texte et Photos Ludovic Monchat

Laisser un commentaire