Le nouveau PuyDuFou España engage 94 projecteurs Robe

Le PuyDuFou ouvre un parc en Espagne avec un tout nouveau spectacle nocturne ; El Sueño de Toledo (Le Rêve de Tolède). Nicolas de Villiers, le directeur artistique du Parc et les équipes du PuyDuFou, a confié la conception lumière à Koert Vermeulen, de l’agence de design visuel « ACTLD » Il utilise 74 BMFL WashBeam et 20 MegaPointe dans le kit lumière de ce premier spectacle de PuyDuFou Españà.

Photos: © ACTLD, tous droits réservés.

Suivant le concept de la Cinéscénie, El Sueño de Toledo raconte 1 500 ans d’histoire de l’Espagne dans un spectacle d’une heure et demie joué par 185 comédiennes et comédiens avec pléthore d’effets spéciaux. Le spectacle qui se déroule en extérieur est joué sur une immense scène de d’environ 125 mètres de large par 100 mètres de profondeur, et légèrement inclinée.
Le décor est constitué d’un certain nombre de bâtiments et d’infrastructures simulant une grande ville avec un grand lac placé au plus près des spectateurs qui se prête à certaines actions pendant le spectacle. La musique a été réalisée par Nathan Stornetta, compositeur à succès et lui-même à l’origine de créations originales pour le PuyDuFou France.


« Ce nouveau spectacle répond au concept appliqué en France, il était important qu’il y ait une certaine continuité et des similitudes, tout en y apportant de la nouveauté et de la fraîcheur dans l’écriture et la réalisation… C’est aussi un véritable tour de force qui nous a obligés à être attentifs aux moindres détails ! » explique Koert Vermeulen.

Dans le cahier des charges, les 74 BMFL WashBeam portent toute la dynamique du spectacle. L’idée est d’utiliser une machine polyvalente et impliquée dans toutes les actions sur scène. Compte tenu de la configuration du site et de l’absence de structure suspendue pour supporter le matériel, les projecteurs, pour la plupart ont été repartis à même le sol, soit en latéral, soit à contre en fond de scène derrière les décors.

Photos : © ACTLD, tous droits réservés.

Pendant la phase de création et de préparation et lorsqu’il a été question de budgéter le show en 2016, le BFML WashBeam s’est avéré être « le meilleur choix », en particulier pour la puissance qu’il fournit sur de longues distances (ici mesurées de 40 à 100 mètres).

Positionnés derrière les collines à l’arrière du décor, les MegaPointe se sont aussi démarqués lorsqu’il a été question d’effets à forte puissance : « c’est le Beam le plus sympa que j’ai été amené à voir depuis longtemps » nous a commenté Koert.
Ici, les MegaPointe ont le rôle d’éclairer le ciel par-derrière les décors, traversant la brume et le brouillard avec des faisceaux montés à différentes hauteurs pour leur donner différentes positions et des angles intéressants.

Photos : © ACTLD, tous droits réservés.

À noter que le plus gros challenge sur ce projet a été de le réaliser dans les temps… Conduits par les équipes techniques du PuyDuFou France présentes pour l’installation, la mise en route et les réglages de ce chantier titanesque, Koert et son équipe de programmation, Christopher Bolton et Luc de Climmer, avaient trois semaines pour préprogrammer sur console grandMA3 l’intégralité du spectacle mais seulement une semaine pour la programmation finale sur site.

L’équipe vidéo du PuyDuFou France a choisi l’agence de création de contenus vidéos Cosmo AV qui a travaillé avec Koert, pour que la lumière fusionne avec les éléments vidéo projetés sur certains des bâtiments, ajoutant davantage de textures et de vie aux décors.
En stand-by pendant la saison d’hiver, le spectacle sera de retour pour être de nouveau vu par des milliers de visiteurs du monde entier dès le mois d’avril prochain.

D’autres informations sur le site Robe lighting France

 

Crédits -

Texte : Robe

Laisser un commentaire