Confinement

Souvenirs de quarantaine : Jean-Marc Aringoli

Jean-Marc Aringoli, Ingénieur du son, est l’une de nos plus fines oreilles à qui la télé doit beaucoup et pour garder la forme, il est capable de se taper le Ventoux à vélo.
Autant vous dire qu’il va ramer, non, pédaler pour retrouver le rythme, mais pour le moment il parle, et bien.

SLU : Quels sont vos secteurs et zones d’activités ?

Jean-Marc Aringoli : Broadcast / Live

Comment allez-vous, vous et vos proches ? Êtes-vous touchés par le virus Covid-19 ?

Pas de problème familial mais quelques proches, voisins, collègues contaminés.

Où êtes-vous ?

Confiné en Ile de France, heureusement en pavillon avec jardin, une chance avec les enfants. Le soleil en ce moment dramatique fait du bien au moral.

Quel a été pour votre activité l’impact de cette pandémie avant le confinement ?

Les prestataires et chaînes TV patientaient avant de faire des propositions pour finalement ne plus en faire.

Et depuis le confinement ?

Beaucoup de prestations annulées pour arriver à un planning vide et sans visibilité

Quels ont été les principaux projets annulés ?

Finale de « The Voice » qui devait se tourner au Palais des Sports pour la première fois dans une grande salle. Tournages TV divers, Programmes de sport « Roland Garros » « JO Tokyo » « Wimbledon » « Retransmissions de foot » …

Quels sont les projets reportés, et à quelle échéance ?

« The Voice » mais sans date confirmée.

Quel est l’impact économique pour vous ou votre société, cela risque-t-il d’impacter votre avenir de façon permanente ?

On espère tous une reprise rapide sinon cela va être très compliqué. Ça vole tellement à vue à tous les niveaux de la société que ça va être plus long qu’on ne le pense.

Quelles sont vos activités personnelles durant ce confinement ?

Je suis sorti de mon bureau / studio sans lumière du jour pour m’installer dans le salon. Backup des ordis et HD. Je casse la monotonie en mixant sport, devoirs avec la plus jeune, remise à niveau de mes cours ULM, repliage des parachutes, travaux intérieurs extérieurs… pas de quoi à m’ennuyer.

Comment occupez-vous votre temps professionnel ?

J’ai enchainé les trois niveaux de certification DANTE que je repoussais depuis un moment, pas mal de visio (Zoom, You Tube ou Facebook live) et d’échanges en ligne grâce à de belles initiatives privées, importateurs, fabricants, formations en ligne, tuto… Ecoute de création d’amis et échanges constructifs.

Quelle est la première chose que vous allez faire en sortant du confinement ?

Sacrée envie d’aller voler en parapente avec les potes, grimper une montagne mais je crois qu’il va falloir bosser si on nous en laisse la possibilité. Cela devra-t-il passer par un test COVID de toute la population ? Quelles vont être les consignes des employeurs ? Pourront-ils se relever économiquement ?

Voulez-vous partager des initiatives ou soutiens créés durant le confinement ?

J’admire les initiatives privées pour fabriquer des accessoires de protection pour nos soignants. Chapeau bas.

Avez-vous des questions ou des conseils à formuler ?

Trop de conseilleurs peu de payeurs

Avez-vous une anecdote surprenante à nous détailler ?

Il semble que l’exécutif, la haute fonction publique, les entreprises cotées découvrent qui sont les vrais travailleurs aux salaires souvent ridicules indispensables à notre société en ces moments dramatiques.


Nous ajouterons chaque jour les souvenirs qui nous parviendront via le questionnaire à télécharger ici.
Et nous l’envoyer avec un selfie au format paysage sur l’adresse mail  redaction@soundlightup.com

Crédits - Texte : JM Aringoli - Images : JM Aringoli !

Laisser un commentaire