Salon Algam 2024, plus de 500 participants. 1ère partie, lumière & vidéo

Gérard GARNIER, Président fondateur du groupe Algam et Benjamin GARNIER, Directeur Général, lors de la soirée d’ouverture du salon dans l’Amphitrite.

Leader de la distribution B to B d’instruments de musique et de matériel audiovisuel, avec 200 marques importées pour un CA consolidé de 240 M€, le Groupe Algam, guidé par son P.d.g fondateur Gérard GARNIER, organisait en mars son salon annuel.
Cette année, réservé à Algam Enterprise France, il a réuni plus de 500 participants dont les équipes d’Algam, les fournisseurs et clients, chouchoutés comme jamais.


Dans un centre de congrès à Nantes offrant de multiples espaces, l’équipe d’Algam Enterprise France a organisé sur 3 jours, démonstrations et conférences par secteurs d’applications correspondant à ses 3 divisions :

  • La division Pro AV pilotée par Benoît SOUTENET, pour apporter des solutions aux prestataires techniques, sociétés broadcast et studios.
  • La division Intégration AV guidée par Olivier GELINEAU dédiée aux intégrateurs audiovisuels.
  • La division lumière et vidéo conduite par David DEFORGE pour les prestataires et sociétés broadcast dans leurs projets d’éclairage et diffusion sur écrans led.


Antoine TOUBLANC, directeur d’Algam Enterprise.

C’est l’occasion de rencontrer Antoine TOUBLANC, le nouveau directeur d’Algam Enterprise France.

Antoine est arrivé il y a 12 ans chez Algam. Après un parcours de chef produit vidéo chez Audia, il s’est impliqué dans Algam Enterprise France dès sa création il y a 11 ans en assurant la fonction de directeur des achats puis de directeur adjoint de Didier PEREZ. « Je suis heureux que ce dernier continue l’aventure au poste de Directeur des relations publiques pour diriger l’entreprise toujours à ses côtés. » précise-t-il.

Son équipe de 50 personnes gère une cinquantaine de marques et génère un CA de 50 M€. Aux directeurs de division, s’ajoutent des ingénieurs d’applications, des commerciaux impliqués localement auprès des clients et plus récemment des business développeurs à la recherche de clients finaux pour accroître le nombre de projets qui rejaillirons sur leurs clients intégrateurs. Algam Enterprise France soigne son réseau de partenaires.
Algam Enterprise France propose aussi des programmes de formation et de certifications dispensés par ses ingénieurs d’applications dans des salles équipées de ses locaux à Paris.


Didier PEREZ et Benjamin GARNIER encadrent Franck Sono, honoré pour sa fidélité au groupe.


Algam 2024 : La Lumière et la Vidéo

David DEFORGE, récemment nommé Directeur Commercial de la division lumière-Vidéo nous accueille tout souriant dans l’espace remarquablement transformé par l’équipe en labyrinthe obscure pour mettre en valeur les différentes marques et démo produits.

Après Martin Professional et CLF Lighting, l’offre a été élargie en 2023 avec l’arrivée au catalogue des écrans Unilumin, des projecteurs vidéo Barco, et de quelques petites pépites d’Algam Lighting. C’est bien évidemment le nouveau Martin MAC Viper XIP, lancé à Prolight+Sound qui se taille la vedette.

David DEFORGE : « Martin a repris de sa superbe. Nous avons rencontré un très beau succès avec les MAC AURA PXL et XIP et l’espoir que nous portions sur le VIPER XIP s’est concrétisé par un nombre conséquent de commandes. Une grande majorité de nos clients louent encore régulièrement la première génération de VIPER ; cette version XIP est une version LED, plus puissante, et étanche.
Martin bénéficie aujourd’hui d’une nouvelle usine et d’un département R&D de plus de 70 ingénieurs. Nous sommes très contents du succès des nouveaux produits dont le MAC One qui enregistre aussi un très bon démarrage, et nous présage un avenir prometteur.

SLU : Comment s’organise la division lumière ?

David DEFORGE : « Nous sommes 14 personnes avec l’embauche récente de Tony LE DUIGOU en qualité de technicien lumière qui vient remplacer Yoann ORY aux côtés de Joël AZILINON au SAV. Yohan devient notre spécialiste produit. Patrice ESMELIN, notre business développeur travaille sur le marché architectural pour lequel notre programme est écrit jusqu’en 2026 avec de très beaux projets.
Pour ma part, j’ai souhaité conserver la relation directe avec les fournisseurs ainsi que la gestion des achats. Je consacre une grande partie de mon temps à l’équipe commerciale composée aujourd’hui de 4 commerciaux et 4 assistants commerciaux. Je peux également les accompagner lors de rendez-vous importants avec nos clients. »


Sous le flux du Viper XIP, de gauche à droite : Joël AZILINON, directeur technique lumière, Peter DAHLIN, Manager Distributor Sales chez Harman Professional, Yohan ORY, chef produit lumière et David DEFORGE, directeur commercial de la division Lumière-vidéo.

SLU : Parle-nous des nouvelles marques intégrées au catalogue

David DEFORGE : « Nous avions le projet de proposer une solution d’écrans LED à nos clients. Avec un service immédiat, un tarif attractif et un stock permanent, l’objectif de répondre rapidement à la demande est maintenant possible. Unilumin s’est révélé être le plus en phase avec notre fonctionnement en termes de qualité et de suivi. Nous avons signé en 2023 un contrat d’exclusivité sur leur gamme URMIII composée de produits indoor et outdoor. Nous avons démarré par un format « standard » étanche de 3,9 mm de pitch qui rencontre un vrai succès.

Pour le SAV Unilumin, nos équipes Nantaises et Parisiennes sont désormais formées et complètement opérationnelles. Nous travaillons également avec la société PIXLAB dans l’Essonne (91) qui nous assure le changement de LED sur les modules. Ils ont tout notre stock de Leds au détail référencé par numéro de série de produits et donc par client.
Pour nos démonstrations et pour accompagner nos clients lors de la première mise en route des murs leds, nous avons recruté Lucio MOLINARI (Directeur technique vidéo)

Une autre nouveauté, la société Barco nous a ouvert son catalogue pour se développer auprès des prestataires de services. Nous sommes très flattés et honorés de nous voir confier la distribution d’une marque si prestigieuse. A ce sujet Barco lance plusieurs grandes nouveautés en 2024 et 2025. Nous serons présents partout en France pour vous les présenter.

Créée il y a 4 ans pour proposer une gamme de projecteurs économiques pour les DJs, Algam Lighting n’était pas destiné à être distribué par Algam Enterprise France. Cependant, nous avons su sélectionner quelques produits, comme des produits étanches, les produits sur batteries, ainsi que les barres LED qui sont très bien placés en prix, et qui bien entendu correspondent à la demande de nos clients événementiels.
Le catalogue évolue de plus en plus vers des gammes intermédiaires, avec toujours un objectif de rapport qualité prix excellent. Notre catalogue devrait s’étoffer courant 2024, stay tune 🙂 »


Martin MAC Viper XIP

Place aux produits maintenant et surtout au MAC Viper XIP nouvelle génération avec son moteur de leds, héritier d’un des plus gros succès commerciaux planétaires. Joël AZILINON, Directeur Technique, détient des infos complémentaires à celles que nous avons glanées à l’occasion de Prolight+Sound, mesures à l’appui.


Le Martin MAC Viper XIP intégré dans le kit lumière de la salle de spectacle l’Amphitrite.

Joël AZILINON : « Martin a décidé de dessiner lui-même sa source led d’une puissance 1 160 watts mais ne l’exploite qu’à 760 W pour garantir un flux de 28 000 lm sur le long terme, à l’identique du MAC Ultra équipé du même type de leds.
Le blanc choisit est à 5800K ce qui permet à la marque de rentrer à l’opéra et au théâtre avec un blanc plus chaud que celui généralement proposé au marché. Il y a cependant un filtre CTB sur la roue de couleurs qui amène le blanc à 7 000 K. La machine reste à 33 dB de bruit ce qui est un atout dans les endroits où le silence est un critère.

La technologie XIP correspond à un IP 54 autrement dit une machine étanche qui sera aussi rapide qu’une machine non étanche. Le remplacement des gobos, ne nécessite pas de kit de compression pour chasser l’humidité car la machine respire. Plusieurs brevets ont d’ailleurs été déposés autour de cette machine pour lui permettre de respirer en extérieur sans aucun problème d’étanchéité.
Pour être sûr de l’étanchéité assurée par un joint jaune et noir entre les carters, il suffit au remontage de vérifier que le jaune n’est pas visible. C’est la seule démarche nécessaire et les vis posées sur ressort aident les carters à se positionner correctement.

La trichromie utilise des drapeaux dont le dessin permet de créer des pastels très fins pour accompagner la source à large spectre. Les moteurs de la trichromie sont très rapides, plus rapides encore que ceux du MAC Ultra.

Les 2 roues de gobos rotatives et indexables comportent chacune 2 nouveaux gobos, les autres sont repris du MAC Ultra. Une roue de gobos est spécialisée en projection, l’autre en volumétrique. La roue d’animation pivote pour créer des effets dans le sens vertical, horizontal ou diagonal à l’identique de la roue du MAC 2000 Performance première génération que de nombreux éclairagistes regrettaient. Le petit plus a été de redessiner cette roue d’animation pour faire en sorte que lorsque le gobo est au net, on puisse avoir l’animation très visible en arrière-plan.


14 gobos sur deux roues. Saurez-vous trouver les nouveaux ?

Le module découpe reprend la technologie du MAC Ultra avec des couteaux à fermeture totale, ± 30 % d’inclinaison et rotation du module de ± 87 %. Martin qui fabrique sa source Led a choisi la base en céramique. En positionnant un gobo, la machine produit plus de flux en sortie car le filtre calorifique du gobo produit un effet miroir et renvoie la lumière vers la source. Comme celle-ci est en céramique, il n’y a pas de problème de température.

On corrige le Yellow shift avec quelques pas de trichromie sans problème. Sans gobo le blanc est à 5800K avec gobo et une correction de cyan de 8 % on passe à 5 900 K. Avec l’iris on bénéficie du même gain de lumière. Le matériau de l’iris est choisi pour renvoyer la lumière vers la source sans perte de flux.
Le zoom ferme à 5° et ouvre à 51°. A 5° d’ouverture, le gobo est net là où sur le Viper qui fermait à 10°, le gobo n’était pas net avant 14°. C’est un confort de travail pour l’éclairagiste. La machine comporte 2 frosts, un light et un heavy et un prisme x4. Le frost heavy mécaniquement a été placé à un endroit qui permet de conserver la totalité du débattement de zoom.


L’amplitude du zoom.

Le Viper XIP se pilote en DMX-RDM, sACN, Art-Net, P3 offre la possibilité d’intégrer un récepteur HF. Il dialogue en NFC pour le réglage des paramètres sans alimentation secteur. Cette interface NFC développée sur la base visuelle du logiciel P3 et du Martin Companion ce qui apporte du confort à l’utilisateur. Martin a dessiné également les radiateurs associés à la source. Le choix des leds et le travail de l’optique ont aussi été réalisés par la R&D Martin.


Le Viper XIP, carters ôtés.

Le poids de 36 kg, c’est 2 kg de moins que le Viper et 2 cm de plus en hauteur. A l’intérieur il y a de la place et toutes les fonctions sont sur modules extractibles. Pour remplacer un gobo un repère simple. C’est le carter marqué du logo Martin qui donne accès au changement de gobos. »

Quand nous demandons à un des invités, Olivier HAGNERE, Directeur Général du groupe Novelty qui assiste à la démonstration, ce qu’il pense du MAC Viper XIP, il répond simplement : « J’en ai commandé 300 pour équiper toutes nos agences. »


Unilumin

Algam a choisi de distribuer la gamme URM du fabricant Unilumin avec une exclusivité (à l’exception des clients historiques). Cette gamme est constituée de dalles vidéo indoor et outdoor, équipées de diodes black face ou white face avec un même pitch allant de 1.9 à 4,8 mm. Les modules sont disponibles en deux dimensions : 50 cm x 50 cm et 1 m x 50 cm. La marque fournit également les accessoires, support pour installation d’un écran au sol et bumper d’accroche à un pont.


Assemblage de dalles Unilumin URM, en leds black face, 3,9 mm de pitch : des 50 cm X 100 cm et des 50 x 50 cm pour montrer l’étendue des configurations possibles.

L’accastillage qui permet de poser l’écran au sol.

Vue arrière de la version outdoor. Chaque dalle a ses entrées sorties data et secteur.


Barco

C’est une grosse année pour Barco, qui va remplacer son vidéoprojecteur Tri DLP le plus puissant comme l’UDX par le QDX sous 2 technologies : laser phosphore et laser RGB avec 4 définitions le WUXGA : 1 920 pixels x 2160, Le 4K UHD 3 840 x 2400, le 4K natif 4 096 x 2160, et le 8K 4 680 x 4 320
La version phosphore va perdre 15 % de poids autrement dit une bonne dizaine de kg et gagner 20 % de puissance lumineuse dans le même châssis que l’UDX. Il va dépasser les 40 000 lm ANSI. Barco annonce entre 43 000 et 45 000 lumens.
Il s’attache les mêmes optiques déjà en place depuis plus de 10 ans dont Barco sait qu’elles vont s’adapter à la 8K sans problème. Les premiers exemplaires de la version phosphore arriveront en septembre 2024. Pour la version Laser RGB il faudra attendre 2025.


Le nouveau vidéoprojecteur Barco I600.

Dans la gamme des mono DLP, le I600 vient remplacer le F 80 pour répondre idéalement aux salles et expositions immersives qui ont le vent en poupe. Il est plus compact, plus léger plus puissant (jusqu’à 14 000 lumens contre 12 000 lm max).

Avec une seule définition 4K UHD à 120 hertz et optimisation du pixel shift suivant un nouveau protocole développé par Barco qui améliore la qualité : une meilleure colorimétrie, un contraste plus élevé et une gamme de lentilles plus large. Il est déjà compatible avec la 3D. Disponibles en châssis noir ou blanc, ils arrivent en juin 2024 à des tarifs inférieurs à ceux de l’ancienne gamme.


Algam Lighting

Le cahier des charges était d’être en mesure de proposer une gamme pour DJ. Dans cette optique, la gamme propose des projecteurs d’animation, certains classiques d’autres plus originaux, des petits Lasers, des blinders, des PARs, des washs multisource, barres led, et des projecteurs motorisés, tous à des tarifs extrêmement bas mais qui n’en bénéficient pas moins du service Algam et de son SAV.


Jean-Marc DETIENNE, directeur d’Algam Lighting et Jacques VIEGAS, directeur du sourcing.

« On ne fait pas que du sourcing nous précise Jean-Marc DETIENNE, directeur de la marque. Tous les produits Algam Lighting sont développés avec des petits détails ajoutés et les modifications nécessaires à leur fiabilité et performance.

Il y a même une gamme IP65 et en particulier un petit projecteur totalement autonome, wireless DMX et alimenté par batterie tout à fait étonnant. C’est l’EventPAR 44-QUAD-IP qui, dans un mini-format de 12 x 12 x 19 cm, 1,5 kg, reçoit 4 sources RGBWW de 4 W, chacune associée à un collimateur de 25°, et livré avec un petit frost magnétique.

Son autonomie atteint 8 heures à full et jusqu’à 30 heures sur une seule couleur. Son prix unitaire, 149 € HT, incite vraiment à s’équiper de la mallette de transport et de charge optionnelle qui accueille 6 modules. Il sera suivi d’un EventPAR 412 en 4 x12 W et d’un EventPAR 712 en 7×12.


L’EventPAR 44-QUAD-IP dans sa valise de transport.


Fin de la 1ère partie consacrée à la lumière et vidéo. Nous vous donnons rendez-vous demain pour détailler les nouveautés Audio Pro du catalogue de cette magnifique société.

 

Crédits -

Texte & photos : MC

Laisser un commentaire