Will Chandler sublime les couchers de soleil de Coachella en Chauvet

Au mois d’avril, c’est une sorte de magie qui se produit chaque soir vers 19 h 20 dans la vallée de Coachella (Californie, USA). Lorsque le soleil se couche derrière les montagnes de San Jacinto, le ciel se remplit de rouges et d’oranges magnifiques et installe un décor idéal pour s’abandonner au son du festival.

©Parker Burr

Aussi extraordinaire que puisse être ce panorama coloré, la lumière ambiante qui accompagne ces couchers de soleil peut être dévastatrice pour les éclairages. Will Chandler ne s’est pas contenté de contourner ce problème, il en a tiré avantage en utilisant le ciel du soir comme toile de fond pour un jeu de lumière qui a réussi à être intense et d’une chaleur séduisante. Pour y parvenir, Will Chandler a utilisé des projecteurs Strike et Epix Strip Tour Chauvet Professional.

©Parker Burr

« Nous avions besoin d’un Ă©quipement polyvalent pour notre crĂ©neau horaire sur la scène extĂ©rieure de Coachella », explique Will Chandler.
« Même si, plus tard dans la soirée, on pouvait se permettre des moments plus subtils, j’ai cherché des appareils avec beaucoup d’impact et j’ai sélectionné les Strike 1 dont la température de couleur était en plus très complémentaire du soleil qui se couchait derrière la scène.

La vidéo a aussi contribué à cet impact, j’ai intégré huit murs vidéo dans le kit pour compléter l’éclairage. Les barres Epix permettaient de dessiner la configuration, même quand il faisait encore clair à l’extérieur. »
Chandler utilisait 20 Strike 1 disposés à contre à la même hauteur le long de la scène. « Tous mes Strike faisaient face à la foule pour créer des moments percutants », précise-t-il. « Avec un peu de brouillard sur la scène, nous avions de jolis effets de silhouettes. »

Les 34 Epix Strip Tour installés sur la structure de Bob Moses étaient suspendus horizontalement sur toute la largeur de la scène, face à la foule, orientés à 45°. Chandler a placé ces barres à leds RGB à cinq hauteurs différentes pour créer un motif en zigzag qui donnait à la scène un aspect anguleux, et une impression de plus grande profondeur tout en conservant le style rock-and-roll classique caractéristique des précédents spectacles du groupe.

©Parker Burr

« Dans cette conception, la symĂ©trie et la gĂ©omĂ©trie jouent un rĂ´le majeur, de mĂŞme que la superposition du look vintage des blinders et de l’effet “nĂ©on coloré” des barres », explique Chandler. « Mon objectif Ă©tait de garder ce spectacle en accord avec le style de la tournĂ©e d’origine. »

« Il y a eu beaucoup de changements, notamment l’ajout de contenu vidĂ©o, la scène sur mesure et la montĂ©e en puissance du système d’Ă©clairage », dit-il. « Il s’agissait d’essayer de repenser le design sans perdre le style caractĂ©ristique d’un spectacle de Bob Moses. C’Ă©tait gratifiant de rassembler toutes ces pièces mobiles sur une scène et de constater l’adhĂ©sion des spectateurs. »

Au-delà de l’obtention du style équilibré qu’il souhaitait pour Bob Moses, Chandler a gardé à l’esprit les questions pratiques lors de l’élaboration du système. « L’un des plus grands problèmes des spectacles de festival, c’est de concevoir un système qui s’installe et se démonte rapidement », a-t-il déclaré.
« J’ai utilisé uniquement des projecteurs à led pour réduire le besoin en gradateurs et en gros câbles. D’un point de vue pratique, c’était un avantage considérable de pouvoir utiliser un câble 4 broches robuste avec le système Epix. J’ai également apprécié la fonction d’auto-adressage. Tant que nos chemins précâblés restaient les mêmes, les pilotes adressaient automatiquement les projecteurs qui y étaient connectés. »

©Parker Burr

Il fallait aussi que Chandler rende son système aussi compatible que possible avec les caméras, avec des éclairages sans scintillement à réglage PWM. En plus de sa large couverture télévisée, il note que de nombreuses photos prises à Coachella ont été faites avec des téléphones portables. Les fans et les équipes de tournage ont pu capturer des moments qui ajoutaient quelque chose de peu ordinaire à ces magnifiques couchers de soleil de la vallée de Coachella.

D’autres informations sur le site Chauvet France

Crédits - Texte : Chauvet Professional – traduction : Jean-Pierre Landragin

Laisser un commentaire