La V4.7 de Rivage PM installe la Y7 Bricasti

Grâce à des mises à jour régulières de ses systèmes de mixage numérique RIVAGE PM, Yamaha est en mesure d’apporter aux ingénieurs du son la meilleure qualité et les fonctionnalités les plus avancés. La dernière de celles-ci, sortie avec le firmware V4.7 à la mi-décembre, est la réverbération premium Y7, développée en étroite collaboration avec Bricasti Design.

Bricasti Design est connu pour être le premier fabricant mondial de réverbérations numériques fabriquées à la main.
La créativité, la qualité sonore exceptionnelle et la facilité d’utilisation de Bricasti Design se caractérisent par le modèle M7. Considérée comme le chef-d’œuvre de la société, elle est très largement utilisée par de nombreux studios professionnels et ingénieurs du son en live et tout autant appréciée.

Yamaha et Bricasti ont collaboré pour concevoir une nouvelle réverbération révolutionnaire pour les systèmes de mixage RIVAGE PM.
La superbe Y7 sera disponible gratuitement dans le cadre de la mise à jour du firmware V4.7, apportant le plus haut niveau de créativité, qualité sonore et d’opérabilité aux ingénieurs du son live, élargissant encore les options disponibles pour les utilisateurs de RIVAGE PM.


Brian Zolner

«Nous sommes heureux d’annoncer la sortie de la réverbération Y7. En travaillant en étroite collaboration avec l’équipe de développement de Yamaha, la Y7 a été spécialement conçue pour être utilisée dans les systèmes de mixage numérique RIVAGE PM », déclare Brian Zolner, PDG de Bricasti Design,

«L’algorithme Y7 apporte au marché une réverbération Bricasti intégrée à la console pour un fonctionnement simple, rapide et familier, tout en délivrant le fameux « son Bricasti »aux utilisateurs de produits Yamaha.
Nous pensons que la Y7 offrira de nouvelles possibilités aux ingénieurs du son et répondra à leurs demandes pour une réverbération haut de gamme de notre part sur leurs consoles.


Motome Tanaka

Motome Tanaka, Group Manager Yamaha, PA Marketing & Sales Group, ajoute : « Nous sommes très heureux d’annoncer la sortie de Y7, que nous avons co-développé avec Bricasti Design. Toutes les tables de mixage Yamaha reposent sur la philosophie de permettre aux ingénieurs de capturer le son sur scène avec précision, sans coloration.

Les plug-ins jouent un rôle essentiel en permettant de repiquer ce son transparent et d’y appliquer leur talent artistique au mixage. La réverbération est l’un des outils les plus importants pour y parvenir et nous sommes convaincus que la Y7 deviendra un élément clé de l’expression créative de nombreux ingénieurs du son.

« Nous continuerons quoi qu’il en soit chez Yamaha, d’écouter les opinions de nos clients et de travailler dur pour fournir les systèmes les plus flexibles et les environnements de mixage les plus confortables.»

D’autres informations sur le site Yamaha

 

Le Vaisseau Fantôme à ciel ouvert avec la SD12 DiGiCo

En août, une magnifique production du Vaisseau Fantôme de Richard Wagner, a été présentée pour la 1ère fois aux amateurs d’opéra lituaniens.
Organisé dans un cadre unique en plein air par le Théâtre musical d’État de Klaipėda, l’événement est devenu l’une des productions musicales les plus célèbres de l’année, dont les 1000 places socialement distancées ont été prises d’assaut.

Les deux consoles DiGiCo SD12 96 canaux avec deux SD-Racks et D2-Racks ont été sélectionnées par l’un des plus grands prestataires des pays baltes, NGR Service, pour donner vie à la magie de cet opéra en un acte.

Conformément à son thème d’origine, l’opéra est monté sur la cale du complexe du chantier naval Paul Willy Lindenau à Klaipėda, avec ses poutrelles et ses palans, ainsi que des conditions météorologiques souvent changeantes, présentant à l’équipe de la NGR des défis majeurs dès le début.
«Le cadre dans le terminal historique des paquebots de croisière en faisait un endroit unique et spectaculaire, mais cela signifiait également devoir composer avec la pluie et le vent tout en réfléchissant à la façon de rendre l’orchestre et les solistes aussi naturels que possible, comme cela serait le cas dans une salle de concert acoustique », se souvient Tomas Ždanovičius, ingénieur FOH de NGR.

«En plus du défi météorologique, nous avons également dû faire face à des artistes en mouvement constant sur une scène de 50 mètres, ou même à l’extérieur de cette dernière, ainsi qu’à des effets spéciaux tels que des chutes d’eau et un navire réel apparaissant pendant le performance. Il y a certainement eu une ou deux «premières» pour nous dans cette production.  »

L’ingénieur du son « maison » de NGR Tomas Ždanovičius.

Afin de relever le challenge, NGR a choisi la console SD12 de DiGiCo, qui offrait à son équipe la facilité d’utilisation, la sélection rapide des fonctions et «sans doute, le meilleur son de toutes les tables actuellement sur le marché», ajoute Ždanovičius.
Le déploiement de leurs meilleurs techniciens et d’un équipement de haute qualité sur site a permis à l’équipe d’accompagner pleinement les choix de production très créatifs du directeur artistique, Dalius Abaris.

«En ce qui concerne le son, il semblait que tout était contre l’équipe de NGR», dit Abaris. «Sur place, les techniciens son ont analysé et évalué à plusieurs reprises les vitesses du vent ainsi que les positions d’accroche du système en fonction de l’endroit où le public serait assis, ce qui a changé parfois quotidiennement en raison des dernières restrictions COVID. Un jour, nous avons eu une disposition de plain pied, le lendemain une autre.

Impressionné par le professionnalisme dont NGR a fait preuve face à de telles contraintes, Abaris explique comment l’équipe a travaillé sans relâche pour s’assurer qu’elle pouvait donner le meilleur son à chaque spectateur.
«La taille de la scène a été aussi un élément à gérer», ajoute-t-il. «C’était un grand défi, non seulement pour l’équipe son, mais aussi pour les interprètes. Lorsque les artistes sont séparés de plus de 40 mètres, le positionnement des retours et la relation avec le chef doivent être pour ainsi dire parfaits, sans parler de l’influence du système et des délais.

Pas de fosse pour l’orchestre et les voix au 1er étage, voire au-delà.

NGR a déployé deux consoles SD12, la principale mixant les solistes, l’orchestre et les groupes d’effets spéciaux et de retour de sous-groupes; l’autre a été utilisé pour mixer les 48 retours casques de la chorale. Au total, entre deux consoles, 146 voies ont été utilisées, sans compter les retours FX.

«La taille de cette production était tout simplement immense, et je n’ai entendu aucun artiste dire qu’ils se sentait mal à l’aise en chantant, ce qui est à mettre au crédit de l’équipe», raconte Abaris. «Le déploiement de la diffusion a été un long processus, car l’équipe a dû accrocher le système dans un chantier naval vieux de plus d’un siècle.
Ils ont dû tout mesurer très précisément avant de mettre en place les trois lignes principales et les délais. Le positionnement des solistes était si précis que l’attention du public était concentrée sur la provenance du son. C’était définitivement un exploit.

L’ensemble de l’installation comprenait 70 liaisons pour les chanteurs avec des micros casques omnidirectionnels, et 50 autres voies pour l’orchestre avec des micros clipsés et d’autres sur pied. La SD12 de DiGiCo est devenue irremplaçable pour les solistes, qui occupaient sept positions fixes sur la scène, qui était configurée en «couches» d’environ 50 mètres de large.

Le bateau fantôme, le plateau et des chanteurs, cascadeurs figurants un peu partout. La HF sinon rien !

«Tout cela a été réglé en ayant des panoramas préprogrammés dans différents snapshots, avec des mouvements de panoramique manuels si nécessaire», explique Ždanovičius. «L’audio de l’ensemble de l’opéra été enregistré en multipiste et la possibilité de configurer sur mesure la console avec des cartes DMI était très pratique.»

Parlant des fonctions de la SD12 qui ont été particulièrement utiles dans cette production complexe, Ždanovičius note l’importance de l’ergonomie de la console, ainsi que la facilité d’accès à la surface de travail, ce qui l’a aidé à réagir rapidement.
«De plus, il était utile de pouvoir organiser la disposition de la console de toutes les manières nécessaires, ainsi que d’avoir tous les canaux nécessaires les uns à côté des autres indépendamment des positions des voies d’entrée. Enfin, le fait d’avoir deux écrans tactiles séparés a rendu mon travail aussi fluide que possible », ajoute-t-il.

Aucun moyen d’égaler une palette de couleurs aussi extraordinaire ailleurs qu’en plein air quand et si le temps le veut.

Diffusé en direct à la télévision nationale lituanienne, LRT (Lietuvos radijas ir televizija), l’opéra de Wagner a été donné avec brio et a été accueilli avec des ovations par un public sous le charme. «A ma connaissance, c’était le premier opéra en Lituanie n’ayant pas bénéficié de commentaires négatifs de la part des musicologues, des critiques ou des professionnels du son. C’était un succès complet sur toute la ligne», déclare fièrement Abaris.

«Travailler avec le meilleur orchestre et solistes de Lituanie exige la plus parfaite qualité sonore, car tout le monde, des directeurs de production aux choristes, sait comment l’orchestre doit sonner», conclut Ždanovičius. «C’est pourquoi les consoles DiGiCo sont choisies pour ce type d’événements nous pouvons toujours faire confiance à l’équipement.

Nous avons particulièrement apprécié la flexibilité du système, acquise avec les cartes DMI : dans cette production particulière, avec l’aide de cartes DMI et UB MADI, nous avons pu partager toutes les entrées avec l’OBVan, les multipiste (principal et de secours), le mix en spare et le serveur d’effets, ce qui a fait qui fait que le flux de travail a ressemblé à une gentille brise côtière au milieu des tempêtes de cette magnifique production.


D’autres informations sur le site Digico et sur le site DV2

 

Alterlite recherche un(e) Chargé(e) d’Affaires

Alterlite, PME de 6 personnes, spécialisée dans la mise en œuvre de projets lumière scéniques, événementiels et archi, développe son équipe pour accompagner la progression de l’entreprise. Formation commerciale et/ou technique et 5 ans d’expérience sont demandés, mais les candidatures de débutants très motivés sont acceptées

Exposition Les Nébuleuses – Guyancourt

Cliquez sur l’image de l’annonce ci-dessous pour y accéder :


Et plus d‘infos sur Alterlite

 

1ère installation d’Arthur Robert Juliat en France

Le centre culturel Georges-Pompidou de la ville de Vincennes est le premier à recevoir Arthur, la nouvelle poursuite à leds de Robert Juliat. La ville de Vincennes propose une vie culturelle riche avec près de 800 animations par an.

©Thibaut Plaire – Thiborama – Studio Plaire

Parmi les trois lieux culturels de la ville, le centre Georges-Pompidou avec sa jauge de 525 places accueille les spectacles de la saison culturelle : musique, théâtre, danse, humour et spectacles pour jeune public. Ils avaient en projet de remplacer ses poursuites 1200W HMI Korrigan par un projecteur à leds.

« Il est important pour nous de jouer la carte de la sécurité, c’est-à-dire de la qualité et bien sûr du retour d’expérience que nous avions avec les projecteurs Robert Juliat. En outre, je considère personnellement que les projecteurs à LED sont l’avenir de nos métiers techniques », explique Stéphane Agasse, régisseur.
« La consommation énergétique de cette poursuite LED est minimale grâce à l’efficacité de sa source, ce qui s’inscrit parfaitement dans la démarche environnementale de la ville de Vincennes qui mène depuis quelques années un programme d’actions dans le cadre de l’Agenda 21. »


« La gradation électronique de la source LED permet de faire varier l’intensité lumineuse et donc de moduler la consommation électrique en conséquence, ce qui n’est pas possible avec nos poursuites à décharge dont la consommation est constante pendant tout le spectacle. »
Grâce à un puissant moteur de leds en blanc froid de 800W – 6000K et à une optique serrée (5,5° – 15°), Arthur produit un éclairement supérieur à 2000 lux à 40m de distance, avec un rendu rendu lumière de grande qualité et un IRC supérieur à 90.

©Thibaut Plaire – Thiborama – Studio Plaire

La gradation électronique de la source permet de varier l’intensité lumineuse de 0 à 100% sans paliers visibles même à faible niveau, avec un lissage exceptionnel et une température de couleur constante. Grâce à ses modes de ventilation optimisés, elle est particulièrement silencieuse contrairement à ses homologues à décharge.

Fournie par la société Auvisys, la poursuite Arthur sera à l’œuvre, dès la reprise des spectacles et autres événements.

Plus d’informations sur le site Robert Juliat

 

Tom Kenny éclaire le festival iHeartCountry en Khamsin-S

Concepteur lumière, Tom Kenny a choisi les Spots/Profiles Ayrton Khamsin-S comme éclairage principal de la scène du festival iHeartCountry 2020. Produit par Capital One, qui a été diffusé en direct dans le monde entier sur les stations de radio country d’iHeartMedia le 23 octobre.

Photo by Kevin Mazur/Getty for iHeartMedia

Le prestataire Bandit Lites a fourni 24 Khamsin-S Ayrton pour cette 7e célébration annuelle de la musique country qui a été reportée. Habituellement programmé en mai au Frank Erwin Center à Austin, Texas, l’événement a déménagé au Steel Mill de Nashville, Tennessee.
Kenny a plus de 40 ans d’expérience des deux côtés de l’Atlantique. Entre concerts live et émissions télévisées, sa liste d’artistes comprend des superstars du rock comme Robert Plant, Jimmy Page, David Byrne, Eric Clapton, David Bowie et The Who, et ses références en TV comptent une multitude de Music Awards, de documentaires et d’émissions exceptionnelles.

Photo by Kevin Mazur/Getty for iHeartMedia

« Ayant utilisé les luminaires à effets d’Ayrton à plusieurs reprises, j’avais envie d’essayer leurs nouveaux projecteurs, déclare Kenny. Ainsi, lorsque Bandit Lites m’a approché avec le Khamsin-S, j’ai sauté sur l’occasion. Les luminaires Khamsin-S ont été accrochés au gril du studio de 60 m x 24 m, utilisés à la face et en contre.

Ayrton Khamsin S

« Les Khamsins étaient incroyables à tout égard : la couleur, la puissance, la vitesse et la température de couleur étaient parfaites pour les caméras, les températures en particulier étaient tout simplement magnifiques, déclare Kenny. Chaque source était impeccable sans aucun ajustement. »

« J’ai la chance que de nombreux fabricants me demandent d’essayer leurs derniers luminaires sur mes émissions de télévision. J’aime essayer de nouveaux produits et donner une opinion honnête. Les Khamsins m’ont vraiment impressionné.

« Dans un spectacle comme celui-ci qui implique tant d’artistes de différents groupes d’âge et de styles, Je dois être prêt à tout en un instant. « Que voulez-vous ? Commandez-le et c’est parti ! » Les Khamsins ont tout géré avec facilité. Ils étaient extrêmement polyvalents et rapides, réagissant à toutes les situations et demandes en un temps record sans aucun problème.


Photo by Kevin Mazur/Getty for iHeartMedia

« Nous avons pu créer des moments vraiment spectaculaires, tels que le superbe rétroéclairage de Kelsea Ballerini – à chaque fois que vous pouvez tout éteindre et utiliser un seul rétroéclairage, c’est un moment sensationnel !
Et pour Dierks Bentley, j’ai pu les utiliser d’une manière qui rappelait le vieux Leko. Je n’ai pas traité les Khamsins comme des lumières en mouvement et ils étaient parfaits pour éclairer les artistes jeunes et matures. »

Photo by Kevin Mazur/Getty for iHeartMedia

Kenny a également été impressionné par la sortie du Khamsin, bien que la distance de projection au Steel Mill soit plus courte que ce à quoi il est habitué. « On pouvait voir que les Khamsins avaient de la puissance et profondeur à revendre, même si la hauteur n’est que de 7,5 m. Ils étaient confrontés à d’autres produits très puissants et à de nombreux effets de fumée lourds, mais ils se frayaient un chemin avec facilité. »

Plus d’infos sur le site Axente et sur le site Ayrton

1ère édition des Robe Awards, inscriptions

Robe Lighting France, MursDeLeds.Com et CQLP!, lancent la première édition mondiale des Robe Awards, un concours qui invite les pupitreurs/éclairagistes professionnels et amateurs de tous secteurs à programmer un show lumière sur une scène virtuelle en 3D.

Ce concours se déroulera de décembre 2020 à février 2021. Les candidats challengeront dans un premier temps sur des scènes virtuelles pour finir par un show réel lors de la finale qui se déroulera à la plaine Saint-Denis dans le studio mythique de la Montjoie, exploité par la société MursDeLeds.com.

Lors des phases de sélection, les joueurs seront amenés à se défier en programmant un show d’une minute avec un kit de projecteurs Robe, défini par l’équipe d’organisation.
Les shows seront retransmis sur la page Facebook « C’est qui le patron! » pour être soumis aux votes du public, tous les soirs de 17h à 23h. Les élus seront qualifiés pour la finale des Robe Awards.

Ils devront alors réaliser un show dans des conditions réelles sur un vrai plateau de captation avec un kit de machines digne des plus grandes productions. Un jury de renom sera présent pour départager les finalistes.

Au terme de cette grande soirée, Josef Valchar, président et fondateur de Robe Lighting SRO remettra les différents prix aux vainqueurs. Pendant cette triste période de mise en sommeil du spectacle et de l’événementiel, c’est une occasion unique de réaliser des prouesses techniques, de créer des tableaux magiques dans une ambiance fun et stimulante.


Vous voulez venir jouer ? Les inscriptions sont ouvertes.

Merci de confirmer votre participation sur le site Inscription aux Robe Awards.

Vous recevrez en retour les fichiers audio et 3D pour participer concours.



Savoie Expo à Chambéry choisit le Geo M de Nexo

Le complexe SavoiExpo et ses façades rouge savoyard. Le nouveau Hall E est en bas à droite.

Le parc événementiel Savoie Expo est situé à Chambéry, au cœur de la deuxième région touristique de France. Stratégiquement placé vis à vis de Lyon et Genève, ainsi que des sports d’hiver et des loisirs d’été, le lieu organise salons, expositions et accueille de grands séminaires et conférences.

Le Hall E a ouvert ses portes cette année, un espace polyvalent qui peut offrir 2000 mètres carrés de surface d’exposition, des salles de conférence pour 1000 personnes ou accueillir 1200 personnes pour un dîner assis.

Équipé de sièges escamotables, l’auditorium dispose d’un système audio qui s’adapte à ses différentes configurations. NEXO l’a conçu et fourni ses éléments et le groupe ELYPSE basé à Chambéry l’a parfaitement intégré.


Le Hall E avec ses gradins rétractables face au système. On distingue les outils de Christophe Girres.

Christophe Girres, spécialiste du support technique NEXO, s’est rendu à Chambéry pour caler le système. «Nous nous efforçons de le faire fonctionner de trois manières différentes, d’où ma présence sur site pour livrer trois presets distincts.

Christophe Girres

Pour la première configuration, nous avons la scène juste devant les gradins. Pour la deuxième, la scène est installée plus loin, mais le public est toujours assis dans les gradins. Dans la troisième configuration, il n’y a pas de gradins, le public est donc debout dans une grande zone.

Afin de réaliser ces trois itérations, tous les éléments du système sont mobiles, avec une structure carrée spéciale pour porter les subs, la P8 centrale et les deux autres débouchant les côtés. Le deux lignes de GEO M10 sont accrochées à des moteurs mobiles face aux subs. »

Chaque ligne de GEO M10 est constituée de 5x M1012 plus la sixième et dernière en M1025 (ouverture verticale de 25°) avec un guide horizontal additionnel à 120°. Les deux clusters sont complétés par des paires gauche / droite de MSUB15, accrochés derrière ces derniers et présentant une esthétique très soignée.

Les deux lignes de 6x M10 hangs avec bien visible au milieu, une P8 aidant à combler l’écartement du système en champ proche. Elle est accrochée à la même structure carrée noire qui porte les deux fois deux MSUB15.

Une paire de nouvelles enceintes coaxiales point source P8 avec une dispersion de 100 degrés x 100 degrés sont en charge des côtés et une troisième et dernière P8 en 110 x 60 débouche le centre de la diffusion. L’ensemble du système est alimenté par deux amplificateurs NXAMP4x2Mk2.

Le système NEXO tel que vu par les futurs spectateurs.

«Nous avons écouté beaucoup de titres différents, y compris de l’Electro à fort niveau, et les ingénieurs de Savoie Expo ont été surpris que le système ne soit pas du tout agressif, même à des niveaux SPL aussi élevés. Le système est très intelligible dans les médiums, et le grave est parfaitement adapté aux applications, principalement conférence et vidéo et petits concerts. »

Pour plus d’infos avec :

– Le mail Elypse Group : contact@groupeelypse.com
– Le site NEXO

Jean-Philippe Colonna est nommé PDG d’ESL

Le groupe AC Entertainment Technologies annonce la nomination du nouveau PDG de la société ESL dont il est propriétaire. Titulaire d’un MBA (HEC Paris), Jean-Philippe Colonna a évolué chez Philips Lighting pendant 10 ans avant de rejoindre ESL en septembre 2019 en qualité de directeur Général.

Jean-Philippe Colonna : « C’est tout d’abord avec humilité et sens des responsabilités vis-à-vis de la période que nous traversons que je prends la fonction de PDG de la société ESL.
Mes sentiments du moment sont tournés vers la solidarité et la compassion envers nos clients prestataires et plus largement envers tous les acteurs de l’industrie du spectacle touchés de plein fouet par cette crise sanitaire de la COVID-19. ESL fait et continuera à faire tout son possible pour aider ses clients à passer cet orage.

Bien entendu, je suis très heureux et j’éprouve une immense fierté à avoir à diriger une société que j’admire depuis tant d’années ; dès 2005, lorsque j’ai connu ESL (j’étais alors commercial chez Philips Eclairage) j’ai toujours pensé que cette entreprise avait quelque chose de spécial. Sa culture interne, son professionnalisme, son expertise technique et sa sympathie la rendent à la fois attractive vis-à-vis de ses clients et fournisseurs, mais aussi attrayante vis-à-vis de ses salariés, car c’est une entreprise où l’on se sent bien.

En plus de sa culture interne, de son expertise technique et de son image, d’autres fondamentaux comme la qualité de son bilan comptable (société très peu endettée) et l’affiliation à un groupe solide : AC Entertainment Technologies, nous donnent confiance et espoir pour continuer à faire d’ESL une réelle valeur ajoutée aux yeux de ses clients.
Le fait également d’avoir emménagé dans des locaux plus grands, plus modernes et plus confortables, constitue pour ESL un nouvel atout pour accroitre son développement.

Comme beaucoup, notre préoccupation du moment reste la gestion de cette crise sanitaire au quotidien ; cependant, nous ne cessons de travailler à de nouveaux axes de développement que nous partagerons avec nos partenaires dans les prochains mois.
Une fois cette crise sanitaire passée, ESL accélérera son développement et sa contribution pour que notre belle profession continue à donner plaisir et émotion. »

 

ArcSystem Pro D4 CV, nouveaux Drivers de leds ETC

ETC annonce l’arrivée des drivers D4 CV dédiés au contrôle des projecteurs architecturaux de la gamme ArcSystem Pro. Ces pilotes 24 VDC à tension constante sont adaptés aux rubans leds ou projecteurs linéaires à bandes de leds qui seront connectés en série ou en parallèle pour une grande variété d’installations.

Assurant une haute qualité de gradation ils sont faciles à installer grâce aux différentes options de montage, mural ou en rack. Chaque Driver comporte 4 sorties, de 50 à 146 W par sortie en fonction du modèle et de 150 W à 528 W en mode combiné.

– D4 CV 150 : montage mural, avec jusqu’à quatre sorties de 50 W ou 150 W en sorties combinées
– D4 CV 350 : montage mural ou en rack, avec plus de 72 W par sortie ou 264 W en combinant les 4 sorties
– D4 CV 700 : montage mural ou en rack, avec 146 W par sortie ou jusqu’à 528 W en sorties combinées


photo credit: Town Hall Seattle / Kevin Korczyk

Plus d’infos sur le site ETC

 

L’Uniline Compact d’APG séduit Gautier Capuçon

Suite à l’annulation de sa tournée internationale avec l’orchestre symphonique de San Francisco en raison de la propagation de la pandémie, le célèbre violoncelliste français Gautier Capuçon a souhaité ramener la musique classique dans les villes et villages de France tout en respectant les mesures de distenciation avec une tournée gratuite intitulée Un Été en France.
Le 11 août 2020, alors que le concert en plein air prévu à Mansle était menacé par des orages, l’artiste a su compter sur la réactivité de son ingénieur du son et la fléxibilité de son équipement audio pour rapatrier la prestation en intérieur.

Les balances avec Gautier Capuçon près de son pianiste. Bien visible une des UC206W couplée à son caisson de basses UC115B.

« Lorsque l’équipe de Gautier Capuçon a annoncé qu’il allait faire une tournée en France, près de 640 villes et villages de France se sont manifestés en 48 heures pour l’accueillir ! », explique l’ingénieur du son Léopold Randon de Grolier. « 21 dates ont été choisies et, en fonction des disponibilités, le virtuose français était accompagné par les pianistes Jérôme Ducros ou Samuel Parent. »

Mixeur en charge du concert à Mansle, Léopold s’est attelé en amont à la conception sonore de l’événement : « Nous avons reçu la fiche technique de gauthier Capuçon avec le placement et choix des micros et les systèmes de sonorisation préférés », explique-t-il. « La précision et la fidélité du son requises pour la musique classique sont extrêmement importantes, il nous fallait donc un système parfaitement adapté à ce style de musique ».

L’affiche du concert avant que l’orage s’en mêle !

Si la gamme Uniline Compact (UC) d’APG est suffisamment flexible pour mettre en valeur de nombreux genres musicaux, elle est particulièrement bien adaptée à la sonorisation du classique, comme l’explique Maxence Castelain, ingé support et vente chez APG :
« La technologie ISOTOP utilisée dans l’UC permet de délivrer un son très naturel dès le bas medium grâce à l’utilisation d’un montage coaxial composé d’un haut-parleur à membrane papier et d’une chambre de compression chargée par une pièce de mise en phase. Cela permet de réduire la distorsion et d’offrir un rendu plus naturel. » Un avantage indéniable avec des instruments comme le violoncelle.

« Les concerts de musique classique étant généralement donnés dans des salles adaptées en terme d’acoustique, les besoins en sonorisation sont plus rares », explique Léopold. « Notre rôle est de restituer au mieux la musique des artistes. Cela demande une expérience des instruments classiques, connaître les qualités des micros et l’association dynamique et statique afin d’obtenir un son précis. La qualité du son attendue par les artistes classiques est très proche de celle à laquelle ils sont habitués lors de l’enregistrement d’albums ».

Leopold Randon de Grolier

« J’enregistre généralement les balances pour les diffuser dans le système afin que l’artiste puisse écouter et donner son avis sur le son en salle. Le ressenti de l’artiste est plus important que tout, car c’est lui qui connaît le mieux le son de son instrument et le résultat acoustique qu’il veut obtenir »

Si le système de sonorisation en lui-même s’est avéré parfaitement fiable ce jour-là, les conditions climatiques l’étaient beaucoup moins. Les risques élevés d’orage ont contraint les organisateurs à déplacer le concert dans la salle polyvalente, réduisant la jauge de 3 000 à 800 personnes.


« Nous avons dû adapter la sonorisation en conséquence », confirme Léopold. « Le système prévu pour l’hippodrome consistait en deux lignes de quatre enceintes APG UC206W couplés à deux caissons de basses UC115B, par côté. A ce système principal, nous avions prévu d’ajouter deux UC206N par côté pour couvrir le public sur les côtés. De toute évidence, cela aurait été plus qu’excessif pour la salle polyvalente ».

APG UC206 Uniline compact

La modularité de l’Uniline Compact a permis à Léopold de mettre en place un système de sonorisation en « points sources répartis » avec deux UC206N sur pied aux extrémités pour atteindre le public jusqu’au fond de la salle et un UC206W stacké sur un UC115B de chaque côté, placé plus au centre, afin de couvrir la première moitié de la salle sur toute sa largeur.

« Les enceintes Uniline Compact ont permis une adaptation facile de l’extérieur vers l’intérieur, en réduisant leur nombre et en les répartissant de manière réfléchie par rapport à l’acoustique de la salle », explique-t-il. « La combinaison des modèles W (large) et N (serré) rend le système vraiment adaptable, et la gamme Uniline Compact s’est avérée bien adaptée à la sonorisation du classique grâce à sa reproduction très fidèle. »

La simplicité et rapidité de montage des UC a également laissé le temps à Léopold de peaufiner le placement des micros. Il a enfin pu compter sur le soutien technique de Maxence Castelain et d’Alexis Reymond d’APG depuis la phase de planification logistique jusqu’à la présence le jour J.

APG DA:50

« Les murs, le plafond et le sol en béton de la salle polyvalente ont fait de l’intelligibilité un enjeu majeur », ajoute-t-il. « Grâce à APG Live Manager, j’ai pu mettre en place le système rapidement et obtenir un son précis, avec un rendu fidèle des sources sonores. Côté amplification, nous avions un DA:50 pour le UC206W et le UC115B par côté ainsi qu’un DA:15 pour le UC206N.

Pour le repiquage, nous avons conservé la même configuration que pour le plein air : un DPA 4099 et AKG C414 pour le violoncelle, deux DPA 4099 et deux Schoeps MK4 (perches actives) pour le piano, plus une paire de DPA 4015 suspendus et une paire de DPA 4006 d’ambiance pour le public. Pour le mix, j’ai eu recours à une console Yamaha TF3 en Dante avec le boîtier de scène Yamaha TIO1608-D. »

La console Yamaha de Léopold.

Malgré les imprévus, le spectacle a connu un succès retentissant, donnant ainsi un aperçu de la capacité d’adaptation dont sait faire preuve l’industrie de l’événementiel face aux difficultés inhérentes aux conditions difficiles et imprévisibles actuelles.

« J’ai reçu de formidables retours de l’artiste et de son équipe sur la qualité du son lors des balances ainsi que pendant le concert » conclut l’ingénieur du son. « L’épouse de l’artiste, également violoncelliste de formation, a assisté à l’ensemble des concerts de la tournée et a souligné la qualité du son lors de la date de Mansle.
Quant au public et à la presse, les réactions ont été excellentes. Bref, tout le monde semble avoir passé un bon moment, et l’adaptabilité du système APG que nous avons choisi y est pour beaucoup. »

Le concert. Dépassant à peine du plateau on devine un tête UC206W fixée sur son UC115B.

Un succès tel que la ville de Mansle a décidé de rendre hommage à l’artiste en rebaptisant la salle polyvalente « salle Gautier Capuçon » lors d’une cérémonie qui devrait se tenir d’ici la fin de l’année.

D’autres informations sur le site APG

 

Addio Sergio

Sergio a commencé à travailler comme distributeur exclusif de NEXO en Italie en 1982, trois ans seulement après la création de la société, et il est rapidement devenu un acteur clé dans ce qui n’était à l’époque qu’une jeune entreprise de fabrication d’enceintes.
Ancien ingénieur façade qui a découvert qu’il préférait l’environnement commercial de la vente d’équipements, il a su apporter une influence concrète à ses collaborations avec le charismatique directeur technique de NEXO, Eric Vincenot.

En 2002, il a occupé un poste à plein temps de gestion des ventes en Italie, en Slovénie, en Croatie et en Albanie. L’un de ses premiers rendez-vous chez NEXO Italie a été Audio Rent, la société de location et de vente dirigée par son grand ami Gianni Fantini.
«Je connais Sergio depuis 40 ans, et il n’a jamais changé: pendant tout ce temps, il n’a jamais grandi! Il était toujours souriant, toujours en train de plaisanter, toujours amoureux du monde audio. Travailler avec Sergio n’a jamais été ennuyeux; il était plein d’histoires drôles et étranges.

Ici en Italie, il était connu comme «esagerato» (exagéré), ce qui vous dit tout sur sa personnalité. En tant que collègue d’affaires, il était toujours en contact avec les actualités de notre profession et il était toujours disponible pour nous. Je suis à peu près sûr qu’il pourrait vendre du sable dans le désert! »

En tant que l’un des quatre directeurs commerciaux de filiale, Sergio a joué un rôle clé au sein de l’équipe NEXO. Grâce à ses contacts sans égal dans la communauté de la production italienne, il était également à l’aise avec le monde des boîtes de nuit autrefois très actif sur la côte Adriatique et avec les concerts et les productions télévisées glamour et grand format de Rome et de Milan.

«Sergio offrait un cocktail unique d’expertise technique et de compétences humaines», déclare Gareth Collyer, directeur des ventes et du marketing de NEXO. «Il était l’un des membres les plus expérimentés de l’équipe de vente, mais son décès nous affecte tous au-delà de l’aspect professionnel; il était un ami précieux et l’un des vrais personnages de notre industrie. »

D’autres informations sur le site Nexo

Shure fait un investissement stratégique avec Wavemark

Shure, leader mondial de la fabrication de microphones et d’appareils électroniques audio, annonce un investissement stratégique dans l’entreprise finlandaise de logiciels Ab Wavemark Oy, connue pour ses solutions Wavetool et WTAutomixer destinées aux professionnels du broadcast, du théâtre et du streaming.

Alors que les logiciels jouent un rôle aujourd’hui primordial dans l’industrie du live, Shure mise plus que jamais sur les synergies pour aider les ingénieurs du son à relever les défis de l’encombrement du spectre hertzien avec l’arrivée de la 5G.
Réputée dans les milieux professionnels du broadcast et du théâtre pour sa solution logicielle Wavetool, Wavemark a récemment étendu son portefeuille de logiciels aux applications de streaming de contenu.

L’éditeur propose désormais WTAutomixer, un plug-in qui permet un mixage automatique pour des utilisations telles que le podcast et l’enseignement à distance.

Shure WT Automixer

WTAutomixer est le premier mélangeur automatique multicanal qui peut être inséré dans presque toutes les stations de travail audionumériques en tant que plug-in VST3, AU ou AAX. WTAutomixer contrôle automatiquement les gains de plusieurs microphones et est idéal pour les flux en direct, les tables rondes, les talk-shows et pour toute application nécessitant l’utilisation de plusieurs microphones.

Wavetool est une solution de contrôle, de supervision et d’écoute à destination des professionnels du son.

Wavetool en action sur des liaisons Axient Digital aux mains du prestataire hongrois Delta Classic.

Il fonctionne avec différentes marques de systèmes audio sans fil et prend en charge la diffusion mobile de canaux audio grâce à l’application Wavetool Mobile Remote.
Associé aux systèmes numériques sans fil Axient Digital® de Shure, Wavetool est fréquemment utilisé en théâtre.

Au-delà de Wireless Workbench, Shure propose un catalogue complet de solutions logicielles pour les administrateurs de systèmes audio, avec notamment Designer, SystemOn et son premier DSP audio logiciel IntelliMix optimisé pour les salles de visioconférence.


Brian Woodland

« Cette initiative conforte notre engagement en faveur des industries du live, du broadcast et du spectacle vivant, dont les besoins sont en constante évolution. » déclare Brian Woodland, Vice President, Global Business Development chez Shure.

« Shure et Wavemark ont tous deux établi de solides relations avec les professionnels du son sur plusieurs années grâce à leur compréhension des méthodes de travail des utilisateurs.
En tirant parti de ce succès mutuel, nous allons continuer à les accompagner au quotidien dans l’exploitation de systèmes sans fil de plus en plus complexes dans un environnement HF contraignant, avec des outils de supervision et de contrôle toujours plus avancés. »


Timo Liski

« Nous sommes très fiers de cette approche collaborative avec Shure. Nous espérons vivement que cette capacité à partager des idées et à exploiter des synergies autour des logiciels sera bénéfique aux professionnels de l’industrie audio qui utilisent nos outils au quotidien », ajoute Timo Liski, Directeur commercial de Wavemark.

Plus d’informations sur :

– le site WaveTool
– le site WT Automixer
– Le site Shure

 

GLP JDC1 offre du punch à l’émission “Big Performance”

© Sebastian Huwig

Avec “Big Performance Who is the Star in the Star”, la chaîne RTL a lancé une nouvelle émission de divertissement dans laquelle des célébrités se glissent dans la peau d’autres chanteurs très connus en usant de techniques de maquillage de haut niveau.
Une partie du morceau est interprétée en playback avant de basculer en live avec la propre voix de l’artiste. Les membres du jury doivent ensuite deviner la véritable identité des interprètes.

GLP JDC1 Hybrid Strobe

Le concepteur lumière David Kreileman et le concepteur associé / directeur technique Tim Franken ont spécifié 156 stroboscopes hybrides JDC1 GLP pour marquer efficacement les grands moments du show.

L’exigence de l’éclairage était de marquer clairement et visuellement le passage du playback au chant live.
« Après quelques réflexions et une discussion avec le décorateur Florian Wieder, l’idée est née de créer une scénographie avec des murs LED partiellement transparents, explique Tim Franken.

Derrière ces panneaux LED, nous avons ensuite utilisé plusieurs doubles rangées de GLP JDC1. Du fait de son boîtier plat et de son rendu massif en sortie, c’était exactement ce qu’il fallait. Ainsi, nous avons pu répondre aux spécifications avec succès grâce au JDC1 qui a permis de concevoir des looks variés pour les performances individuelles. »

© Sebastian Huwig

« Quand on nous a décri le contenu de l’émission, le choix s’est vite porté sur le JDC1 GLP, confie l’éclairagiste David Kreileman. Ces appareils ont déjà prouvé leurs capacités à générer un véritable « effet waouh » sur d’autres émissions. Que ce soit pour la réduction, les variations violentes de lumière ou l’accentuation, nous apprécions cet appareil, depuis son lancement.

© Sebastian Huwig

Étant donné que les émissions sur lesquelles nous intervenons en conception lumière vont de la musique aux jeux télé-visés, la fonction 3-en-1 nous permet d’avoir toujours de nouveaux looks. Avec son stroboscope, sa fonction d’inclinaison et la possibilité de « flasher » en couleurs ainsi que de l’animer pixel par pixel, cela rend cet appareil formidable et polyvalent. »
« Nous sommes également très enthousiasmés par le nouveau JDC Line, conclut Tim Franken. Lors du concert anniversaire du groupe de Cologne Kasalla le 13 juin 2020, nous avons pu en spé-cifier 12 dans le kit lumière. L’effet était tout simplement fantastique ! Nous utiliserons certainement ce nouvel appareil plus fréquemment à l’avenir. »

© Sebastian Huwig

Les quatre spectacles Big Performance ont été produits par Brainpool dans ses propres studios à Cologne Mühlheim en août dernier pour une diffusion du 12 septembre au 3 octobre.
L’équipe était composée du concepteur et opérateur Wysiwyg Udo Rath, du pupitreur lumière de spectacle Sebastian Huwig, du blocker Christian Peters, du pupitreur lumière blanche Adam Balke, de l’opérateur vidéo Ingo Rath et de Wiebke Wilde, spécialiste réseau. Le prestataire de services techniques était Cape Cross.

Plus d’infos sur le site GLP

Switches Netgear M4250 : Quand le monde IT converge vers le monde AV

Fin Septembre dernier, Netgear, société de renommée mondiale spécialisée dans le matériel informatique grand public et professionnel, lançait sa nouvelle gamme de switches Ethernet dédiée au marché AV (AudioVisuel).
Pandémie oblige, l’événement s’est déroulé en ligne, animé par Kieran Purdie, (proAV channel Manager & Technical Manager), basé en Angleterre, Richard Jonker, (Vice President of SMB product line management) basé aux Pays-Bas, et Laurent Masia, (Director of Product Line Management), basé quant à lui en France.


Présentation en ligne réalisée fin Septembre par les équipes de Netgear.

Netgear a su proposer une présentation de qualité, expliquant d’abord le « pourquoi » du produit, enchaînant ensuite sur une présentation de la gamme et de l’interface.
Netgear n’est plus à présenter dans le monde IT (Information Technology, ou technologie de l’information), mais depuis quelque temps, la société avait démontré sa volonté de devenir un acteur des infrastructures réseaux dédiées à l’audiovisuel, en particulier avec ses gammes M4300 et M4500 (Voir sur SLU avec le lien ici).

Alors pourquoi la gamme M4250 ?

Comme d’autres constructeurs d’équipement réseau, Netgear a pu constater que le monde AV avait ses spécificités, mais surtout que les utilisateurs n’avaient pas les connaissances réseau des techniciens du monde IT. En règle générale, les techniciens AV se focalisent sur leur domaine de prédilection, à savoir la vidéo, le son ou la lumière.

L’idée derrière la gamme M4250 est simple : offrir des switches fiables, permettant de transporter la plupart des protocoles actuellement utilisés dans le monde AV, avec un mode de configuration simple et convivial. Les switches sont préconfigurés pour offrir à l’utilisateur une expérience ultra simplifiée, lui permettant ainsi de se focaliser sur le rendu audiovisuel, plutôt que sur l’infrastructure réseau.
Le concept n’est pas nouveau, des acteurs du monde AV tels qu’Agora Ghost, ELC ou Luminex se sont fait connaitre depuis des années pour leurs switches Ethernet préconfigurés, offrant des interfaces extrêmement simplifiée.

Ce qui est nouveau ici, c’est de voir un géant comme Netgear s’adapter au monde AV, pour offrir un produit totalement dédié à ce marché, mais bénéficiant également de la puissance de configuration des switches IT. C’est ce dernier point qui confirme que la technologie réseau a atteint son point de maturité dans le monde audiovisuel.

Grâce à l’aide de Jonathan Delcor, Senior System Engineer chez Netgear, Soundlightup a pu accéder à l’interface de ces switches, afin d’évaluer le produit et cette interface spécialement conçue pour le monde audiovisuel.

La gamme

La gamme M4250 se compose actuellement de 5 switches. Leur référence est plutôt simple à comprendre.

Les switches offrent quatre types de connectivité :

Des ports 1 Gigabit sur port RJ45, reférencé G
Des ports MultiGigabit, supportant des vitesses de 1Gbps ou 2,5Gbps, reférencé M
Des ports fibre optique sur cage SFP supportant une vitesse de 1Gbps, reférencé F
Des ports fibre optique sur cage SFP+ supportant une vitesse de 10Gbps, reférencé XF

Ainsi, le M4250-10G2XF offre 10 ports Gigabit sur RJ45, et deux cages SFP+ de 10Gbps chacune.


le M4250-12M2XF, le M4250-16XF, le M4250-10G2F PoE+, le M4250-10G2XF PoE+, le M4250-10G2XF PoE++, la gamme est ici complète, avec un switch fibre optique servant pour la distribution sur une dorsale 10Gbps, et des switches d’accès au paramétrage facile. Si le besoin en débit nécessite un réseau de cœur de plus grande densité, la série M4250 s’alliera parfaitement aux gammes de switches M4300 et M4500 de Netgear.


Netgear switches M4250


Coté hardware

Ici, le discours est clair, Netgear vise avant tout l’intégration. Le format 19’’ est bien entendu de rigueur, mais le produit a été clairement pensé pour pouvoir s’adapter à différents types d’installations. Pour la connectivité, Netgear a décidé de mettre tous ses ports à l’arrière, le but étant d’offrir une installation propre, sans câblage apparent, mais en laissant accès à des leds de statut sur le panneau avant. Cependant, chaque switch offre sur les côtés avant et arrière des filetages afin de fixer les supports de rack pour une installation avec connectique en face avant.

Montage des supports de rack en face avant.

Montage des supports de rack sur le panneau arrière.

Montage des supports de rack déportés sur le panneau arrière, afin d’éviter les problèmes d’écrasement de câbles dans les armoires peu profondes.


A l’avant du switch, un insert M10 permet de fixer un crochet pour accrocher le switch dans un pont. Sur le dessous, 4 inserts M5 se couplent à un support VESA 50x100mm, pour des montages muraux ou sur support adapté. On peut noter ici les efforts de Netgear pour offrir un maximum de versatilité quant aux modes d’installation.

Sur le panneau avant, l’on trouve les leds d’indication du statut des ports numérotés, trois leds d’indication du statut de l’alimentation, des ventilateurs et du PoE (pour les modèles supportant cette dernière fonctionnalité). Sur le panneau avant se trouvent également un port USB, pour transférer des configurations, et un port USB-C nommé « LED ext ».
Netgear ne fournit pour l’instant que peu d’informations concernant ce port, mais on peut imaginer qu’il servira à connecter un panneau rackable additionnel pour l’indication des VLANs sur les ports, ou un contrôle séparé. Les paris sont ouverts !

À l’arrière, les switches sont alimentés via une prise IEC, munie d’un interrupteur. Notez que la gamme M4250 n’offre pas de solution d’alimentation de secours. Le scénario redondant privilégié dans ce cas étant le double réseau A/B pour les équipements supportant cette fonctionnalité, tels que les équipements Dante.
En plus des ports RJ45 et des cages SFP (suivant le modèle), le panneau arrière comporte deux ports RS232 au format RJ45 et USB-C, pour l’accès via une interface en ligne de commande (CLI). Enfin, un port OoB (Out of Bond) sur RJ45 fournit un accès constant à la page web de configuration ce qui évite à l’utilisateur de sacrifier un port RJ45. Ce concept est également présent dans certains switches audiovisuels du marché.

Le PoE (Power over Ethernet) qui permet d’alimenter les équipements terminaux via leur câble réseau, est disponible en plusieurs versions sur les différents modèles. Les modèles M4250-10G2F PoE+ (125 W) et M4250-10G2XF PoE+ (240 W) disposent du PoE et PoE+ (maximum 30 W par port), alors que le modèle M4250-10G2XF PoE++ (720 W) offre le PoE/PoE+/Ultra90 PoE++ avec un maximum de 90 W par port. Le nombre d’équipements pouvant être alimentés dépend entièrement de la puissance maximale délivrée par l’alimentation PoE du switch.

Coté software

C’est ici que Netgear change littéralement son approche pour s’adapter aux besoins du monde AV. La gamme M4250 procure deux interfaces Web de configuration : la classique dite IT, accessible en tapant simplement l’adresse IP du switch dans votre navigateur web favori, ou l’interface simplifiée AV, en tapant l’adresse IP du switch suivie de :8080.

La page d’accueil de l’interface web simplifiée AV.

Le style épuré et actuel de la page d’accueil marque clairement la volonté de Netgear de simplifier les informations. Seules les données vraiment nécessaires sont affichées, et les infos regroupées par types. Il est cependant à espérer que Netgear propose un thème de nuit dans le futur, car une interface à fond blanc n’est pas toujours la bienvenue dans certaines applications, en particulier dans le live. Tout en haut de la page Web, l’utilisateur peut voir un aperçu graphique de la configuration des ports.

En haut de la page web, affichage du statut des ports, avec les légendes.

L’illustration est claire, avec un système de couleurs pour désigner l’appartenance des ports à certains VLANs, et des petites icônes pour certains paramètres supplémentaires (PoE, Connecté, Erreur…). Un bon point sur le fait que la légende peut être cachée, afin d’améliorer la lisibilité du graphique, une fois maitrisée l’iconographie de l’interface.
En dessous, un panneau résume les informations principales de l’appareil :

Ce panneau offre un résumé des informations de base de l’appareil, telles que la version de progiciel, ou l’adresse IP d’administration. Veuillez noter que l’interface OoB peut utiliser une adresse IP différente de l’adresse IP d’administration, intéressant !

Juste après, un panneau affiche les différents profils créés sur le switch. Ce système de profil sera détaillé un peu plus bas dans l’article. Le panneau affiche le nombre de ports affectés à ce profil, et chaque profil peut posséder sa propre adresse IP. Une petite icône sur la droite permet une modification rapide du profil.

Affichage des différents profils créés sur le switch, avec le type de profil utilisé, le VID (VLAN Identifier), l’adresse IP du VLAN, le nombre de ports assignés à ce VLAN, et une icône d’accès rapide au menu de configuration du profil.

Sur le bas de la page, l’utilisateur visualise le niveau d’utilisation du processeur et de la mémoire.

Le niveau d’utilisation du processeur et de la mémoire, ainsi que le mode de gestion des ventilateurs et les températures relevées.

Sur la droite, un panneau indique le nombre de ventilateurs en action, la température à l’intérieur du switch, la plage maximale autorisée, et le mode de refroidissement choisi.

Netgear propose trois modes de refroidissement :

– Off : simple à comprendre, les ventilateurs sont à l’arrêt. Ce mode est idéal pour les environnements exigeant un maximum de silence, tels que les studios. Cependant, en cas de température trop élevée, les ventilateurs s’allument automatiquement pour refroidir l’appareil
– Quiet : Mode silencieux, les ventilateurs tournent à bas régime pour refroidir l’appareil sans perturber l’environnement sonore.
– Cool : les ventilateurs tournent constamment à haut régime, pour offrir un refroidissement maximum.


La sélection de ces modes se fait en page d’accueil. En cliquant sur l’onglet « Network Profiles » sur la gauche dans le menu principal, l’utilisateur accède à la page de configuration des profils.

La liste des profils disponibles pour créer des VLANs. L’utilisateur peut cependant également créer ses propres modèles.

Netgear propose sur cette page une liste de modèles de profils qui conviendront dans la plupart des applications AV. Ces modèles proposent des pré-configurations de switch pour un transport aisé et sans complexité de la plupart des protocoles utilisés actuellement sur le marché.
Les profils pour les protocoles les plus répandus et demandant certains réglages spécifiques sont ici disponibles : AES67, AVB , Dante, Q-Sys, Vidéo sur IP (Atlona, ZeeVee, SDVoE, Crestron, NDI…). Ces modèles servent de base à l’utilisateur pour créer ses propres VLANs, afin de segmenter son architecture réseau physique en plusieurs sous-réseaux virtuels.
Certains modèles sont une exclusivité de Netgear. En exemple, le modèle Vidéo, permettant de connecter un convertisseur Audio/Video, et de transporter la vidéo dans un VLAN alors que l’audio est transporté dans un autre VLAN (le paquet audio doit sortir taggé de l’émetteur vidéo). Une fois le modèle sélectionné, l’utilisateur peut commencer à configurer son profil de VLAN.

Fenêtre de configuration d’un profil.

Dans cette fenêtre, l’utilisateur nomme son profil, lui affecte un VID et une couleur. En cliquant sur les ports de l’image du switch, il affecte les ports sélectionnés dans ce VLAN.
Un double-clic sur un port passe le port en mode Trunk, permettant ainsi le transfert des VLANs d’un switch à l’autre. Fait intéressant, l’utilisateur peut choisir ici d’affecter ou non ce VLAN sur le Trunk. Pour accéder aux paramètres IP de ce VLAN, l’activation du menu IP settings affiche un menu additionnel.

Fenêtre de configuration d’un profil avec le menu IP étendu.

Via ce menu IP avancé, l’utilisateur affecte les paramètres suivants :

Mode d’affectation de l’adresse IP de l’interface VLAN (dynamique ou statique)
Adresse IP de l’interface VLAN
Masque de sous-réseau


L’utilisateur peut également créer un serveur DHCP pour ce VLAN, le switch offrant une configuration IP complète (adresse IP, masque, passerelle, serveur DNS, bail) aux équipements souhaitant recevoir une adresse IP de manière dynamique.
Les connaisseurs verront tout de suite l’énorme avantage de cette fonction, en particulier dans des applications ou les équipements terminaux arrivent en mode DHCP par défaut. Le gain de temps n’est ici pas négligeable.
Une fois le profil configuré, les ports affectés apparaissent sur la page principale avec la couleur choisie pour le VLAN. S’il le souhaite, l’utilisateur peut également créer son propre modèle de profil qu’il réutilisera, en fonction de ses besoins.

Fenêtre de création d’un modèle de profil.

Cette fenêtre permet à l’utilisateur de :

Nommer son modèle
Ajouter une description à son modèle
Activer/désactiver l’IGMP snooping (Par défaut IGMP+ de chez Netgear)
Activer/désactiver la gestion du PTP. La série M4250 supporte le PTPv2 en Transparent Clock, Format de communication End To End, et échanges en une étape (insertion du temps résiduel du switch dans les paquets Sync et Delay Req.). Le mode Boundary Clock n’est pas disponible.


Un onglet Qualité de Service permet de créer ses propres règles QoS (Quality of Service), pour mapper les champs DSCP entrant vers les files d’attentes et la CoS (Class of Service) de son choix.
L’agrégation de lien est également de la partie. Pour rappel, l’agrégation de lien permet d’augmenter la bande passante et le trafic entre deux équipements réseaux compatibles, en regroupant plusieurs liens ensemble.

Fenêtre de configuration de l’agrégation de lien.

Dans cette fenêtre, l’utilisateur peut :

Nommer l’agrégation de lien
Sélectionner le hashing (littéralement algorithme de hachage). Le hashing est la méthode de sélection des paquets qui sont envoyés sur tel ou tel lien de l’agrégation.
L’identifiant d’agrégation (plusieurs agrégations peuvent être crées sur le switch)
Activer/désactiver le mode d’agrégation statique
Sélectionner le profil à appliquer sur cette agrégation
Activer/désactiver le mode Trunk si l’utilisateur souhaite faire circuler ses VLANS sur cette agrégation.

Pour rappel, le protocole AVB ne peut pas transiter via une agrégation de lien.


Pour la partie maintenance, l’interface offre une page avec des fonctions de base pour la gestion du progiciel, et un bouton pour réinitialiser l’appareil.

Fenêtre de maintenance. Ici l’utilisateur peut choisir de revenir à une version antérieure, ou de mettre à jour le switch. Le bouton Factory Default ramène l’appareil dans sa configuration d’usine.


Enfin, l’interface web pour la gestion des licences.

Fenêtre de gestion de la licence AVB.

Les licences AVB ne sont pas incluses d’origine, et sont à commander séparément. L’utilisateur doit simplement copier/coller le numéro de licence dans cet onglet afin d’activer la fonctionnalité AVB du switch.

La gamme M4250 supporte les fonctionnalités AVB suivantes :

IEEE 802.1BA-2011
IEEE 802.1AS-2011 gPTP
IEEE 802.1Qav-2009 FQTSS
IEEE 802.1Qat-2010 MSRP
IEEE 802.1ak MMRP, IEEE 802.1ak MVRP

Les switches supportent un maximum de 256 streams AVB. Pour l’heure, la série M4250 n’a pas encore été certifiée par l’alliance AVNU, mais il est fort à parier que cette certification ne saurait tarder.


Un autre point fort de cette série M4250 est son emploi d’une double interface. En effet, en plus d’offrir une interface AV simplifiée, les switches offrent également une interface IT classique.
Peu répandue en live, une interface IT peut se révéler très utile pour l’intégration des switches dans une infrastructure réseau existante où les challenges de la DSI (Direction des Système d’Information) résident à d’autres niveaux (sécurité, accès, réglage plus fin par port…).

L’interface IT classique. Tous les menus nécessaires pour un paramétrage approfondi sont ici disponibles. Les initiés reconnaitront la page d’assignation des VLANs.

Le menu de mappage QoS.

Les switches offrent via leur interface informatique la gestion des protocoles réseau les plus couramment utilisés :

RSTP, MSTP, Netgear PVST & PVRSTP pour la redondance de lien
LLDP-MED pour la découverte des équipements
LACP (agrégation de lien)
VLAN
SNMP & sFlow pour l’administration distante
IGMP Snooping+
IEEE 1588 PTPv2 (section 10 et 11.5)
Qos/CoS
Routage IPV4 & IPV6
DHCP serveur et relai
TACACS+ et RADIUS
Et bien d’autres encore….


Afin de démontrer sa réelle volonté de devenir un acteur incontournable des infrastructures réseau AV, Netgear prévoit en plus d’une garantie illimitée sur ces produits, un remplacement le jour suivant (en fonction de la localisation) en cas de panne, et une assistance gratuite à la conception de réseau AV.
La gamme M4250 sera sans nul doute un allié privilégié pour les intégrateurs désireux de créer une infrastructure réseau totalement compatible et adaptée aux protocoles AV, tout en offrant des services de niveau supplémentaire via leur interface IT.

Et les spécifications de la gamme M4250 sur le site Netgear

ProCab CLV310A : câble AOC HDMI 2.1, 8K

ProCab fournit déjà des câbles HDMI 2.0 AOC à fibre optique 4K pour diverses applications, avec des longueurs allant de 10 mètres à 100 mètres. Maintenant, la marque propose le nouveau CLV310A, un câble optique actif HDMI 2.1, conçu pour la transmission de la prochaine génération de contenus vidéo 8K.

Il est capable de transmettre des résolutions jusqu’à 8K (7680 x 4320p) en 4: 4: 4 à 60 Hz avec une bande passante de 48 Gbps via des fibres optiques OM3, éliminant la possibilité d’interférences électroniques.
Il est rétro-compatible avec HDMI 2.0 et HDMI 1.4, garantissant une solution optimale et pérenne pour tout type d’installation.

Rappelons que le câble AOC, Active Optical Cable, a d’abord trouvé son utilisation pour l’Ethernet haut débit, réseaux 10G et 100 G, en remplacement des câbles cuivre (CATx) qui ne pouvaient plus suivre la course au débit dans les centres serveurs.
Mais depuis quelques années, les débits de données croissant en vidéo, avec l’avènement de l’UHD et des formats 4K et maintenant 8K sans sous-échantillonnage chroma, l’ont fait prospérer pour les liaisons HDMI dès que la distance de transmission dépasse 5 m, là où les paires différentielles en cuivre montrent leurs limites.

Le support utilisé est la fibre optique (généralement multimode pour les liaisons de moins de 100 m) avec des convertisseurs électro-optiques et opto-électriques aux deux bouts, bien évidemment alimentés d’où le vocable « actif ». Coté émission il s’agit de lasers VCSEL à cavité verticale en infrarouge proche émettant en surface, plus faciles à tester et à mettre en œuvre.

Sur cette vue en coupe, on distingue les 4 fibres OM3 (50/125 μm) gainées et les liaisons cuivre pour l’alimentation et les données lentes complémentaires. Les gaines sont en polyéthylène, l’écran en mylar aluminisé, et le revêtement externe en polyuréthane.

Le câble AOC HDMI 2.1 utilise des fibres optiques pour la transmission des signaux TMDS (données numériques vidéo plus son et horloge en «Transition Minimized Differential Signaling») sur 4 fibres, ce qui permet de garantir un débit total de 48 Gb/s (4 x 12 Gbps). Les convertisseurs internes aux connecteurs sont alimentés via le connecteur (en +5V) de l’équipement source.

On voit bien sur la partie métallique plaquée or, le dispositif Semi-Lock assurant une connexion sécurisée.

Ce câble hybride (fibre plus cuivre) supporte la 8K à 60 Hz (et bien sûr les formats inférieurs, HDMI 2 et 1.4), l’EPID (échange d’informations de compatibilité source-récepteur), le DDC (Display Data Channel), le CEC (transmission des signaux de télécommande) et l’ARC (Audio Return Channel) avec le son multicanal (32 canaux max) en Dolby Digital ou DTS, et s’avère plus léger et flexible qu’un câble HDMI totalement cuivre. La fibre utilisée est de l’OM3, multimode.

Le tout nouveau câble HDMI CLV310A de ProCab est équipé de la fonction Semi-Lock ™ qui augmente la force de retrait nécessaire pour débrancher le connecteur, évitant ainsi des déconnexions accidentelles. Pour l’heure, il est disponible en versions 10 m, 15 m et 20 m.

Plus d’infos sur le site ProCab et sur le site Expelec