Les aquarelles de Portman

Poussés par une heureuse dynamique depuis deux ans, les projecteurs néo-rétro Portman bénéficient d’une belle côte d’amour baignée par la douce chaleur de leurs lampes halogènes.

L’accueil de Dominik Zimakowski, le PDG de Portman, est aussi chaleureux que ses produits.

Sensibles à l’impact énergétique, les jeunes polonais derrière cette marque ont eu à cœur d’éco-responsabiliser leurs produits, sans les dénaturer. Au bout de longs mois de recherche ils ont adapté une lampe au filament de leds à leur premier projecteur, pour créer le P1 Mini Led.

P1 Mini Led

Le design vintage des projecteurs Portman s’embellit avec les discrètes touches de couleurs apportées par les modules leds RGBW se reflétant dans les miroirs.

Malgré une taille diminuée de vingt pour cent pour s’adapter harmonieusement à cette nouvelle source, ils ont réussi à garder un vrai feeling halogène avec tout le bénéfice d’une réalisation à base led.

Les sept lampes disposées en cercle, au sein de cette serrurerie typique, sont des crayons « quartz » led de trois watts, à la température très chaude de 1800K, pour donner l’impression d’une lampe traditionnelle graduée à faible intensité.
Derrière chaque source est toujours disposé un réflecteur miroir martelé, élément précieux pour donner ce look unique en nid d’abeille, agrémenté maintenant de bandes de leds RGBW pour illuminer chaque hexagone en couleurs.
La consommation est ridiculement basse, avec moins de 95 watts pour les 8 kg du P1 Mini Led. De couleur noire, équipé au choix de réflecteurs en argent ou or, la dernière offrande de Portman ne déroutera pas ses fidèles à l’utilisation.
L’afficheur à l’arrière permettant de choisir parmi les cinq modes DMX de la librairie, DMX In & Out compatible RDM, Wireless DMX en option, le P1 Mini Led propose en supplément plusieurs voies de macros pour simplifier la programmation.


Les premières livraisons sont prévues pour juin, assurées en exclusivité pour la France par Axente.

Plus d’infos sur le site Axente et sur le site Portman

Crédits - Texte & photos : Tristan Szylobryt

Laisser un commentaire